En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permanents ou tiers, pour plus d'informations nous vous invitons à consultez notre Politique de Cookies . Accepter

Mecalux accroît son chiffre d’affaires de 13 % et mise sur la division d’automatisation

28/02/2008

Mecalux maintient une forte croissance en 2007 puisque son chiffre d’affaires augmente de 13 %. Le groupe Mecalux est passé de 531,1 millions d’euros en 2006 à 598,1 millions d’euros en 2007, ce qui confirme ses prévisions de développement. Soulignons l’excellent comportement de la division de magasins automatisés qui a conclu de nouveaux contrats en 2007 pour une valeur de 82 millions d’euros. La stratégie de croissance de Mecalux est orientée vers le développement de l’automatisation de magasins et la croissance et pénétration sur les différents marchés où le groupe opère. Il élargit son internationalisation par une plus grande diversification géographique de ses activités.

Amélioration de la productivité et de l’efficience
Les principaux ratios de Mecalux présentent un bon comportement. L’EBITDA augmente de 18 %, passant de 70 millions d’euros en 2006 à 82,9 millions d’euros en 2007. Le bénéfice avant impôts augmente de 38 %, atteignant 49,2 millions d’euros contre 35,5 millions d’euros en 2006 et le résultat d’exploitation est de 63,9 millions d’euros contre 50,1 millions d’euros dans l’exercice précédent, ce qui représente une augmentation de 28 %. Le bénéfice net baisse de 27 % en raison de l’affectation par Mecalux en 2006 d’une somme de 19 millions d’euros pour prélèvements et créances fiscales, ce qui implique que le groupe est passé de 48,2 millions d’euros de bénéfices en 2006 à 35,1 millions d’euros pendant l’exercice 2007.

Intégration et développement d’acquisitions précédentes
Esmena et la division de magasins automatisés de ThyssenKrupp se sont consolidées au cours des exercices précédents et Mecalux mise à présent sur leur croissance et leur développement technologique. En 2007, le groupe Mecalux a investi un total de 22 millions d’euros dont 2 millions ont été destinés à la recherche et au développement technologique de la division de magasins automatisés.

Les investissements en immobilisations corporelles se sont élevés à 19 millions d’euros essentiellement destinés à l’usine de Gijón (Espagne), où le groupe met actuellement en œuvre un grand projet d’investissement sur trois ans afin d’augmenter la capacité et le niveau d’intégration des installations de production, et à Gliwice (Pologne), où est entrée en service, en été 2007, la première usine d’équipements d’automatisation et de robotique pour magasins.

Réduction de la dette nette et augmentation des fonds propres
Au cours de l’exercice 2007, la dette nette du groupe a diminué de 8 %, passant de 173,7 millions d’euros en 2006 à 169,1 millions d’euros en 2007. En même temps, les fonds propres sont passés de 202,2 millions d’euros à 221,7 millions d’euros en 2007, ce qui signifie que le ratio d’endettement net / fonds propres se situe à 0,76, en améliorant ainsi le ratio de 0,86 de l’exercice 2006.

Croissance sur tous les marchés
Le groupe a enregistré une croissance de 12 % sur les marchés de l’Europe du Sud, Espagne, France, Italie et Portugal, où il occupe une position dominante. Sur les autres marchés européens, sa croissance a été de 24 %, en particulier grâce à l’essor du marché polonais.

Dans la zone NAFTA, l’accroissement des ventes aux États-Unis et au Mexique a été de 10 % en monnaie locale. Si nous faisons la conversion de cette augmentation en euros, la croissance dans la zone NAFTA ne représente que 1 %, en raison de la dépréciation du dollar.

En Amérique latine, les ventes augmentent de 21 %. En Argentine, où le groupe Mecalux est leader du marché, les ventes continuent à augmenter, atteignant une hausse de 12 %. La filiale brésilienne, en cours d’incorporation, fait preuve d’une rapide croissance de 44 %.

Prévision pour 2008 de l’achat d’UFC Interlake Holding, Co
Suite à l’acquisition de TKINSA, division de magasins automatisés de ThyssenKrupp, et d’Esmena, son principal concurrent en Espagne, Mecalux envisage l’achat d’UFC Interlake Holding Co, prévu pour 2008 ; si cet achat se réalise, ceci impliquerait le renforcement de sa position aux États-Unis et la consolidation de son leadership en Amérique latine.