En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permanents ou tiers, pour plus d'informations nous vous invitons à consultez notre Politique de Cookies . Accepter

Mecalux maintient sa croissance à 16% et double le nombre de contrats d’entrepôts automatisés

25/04/2007

Les ventes de Mecalux ont augmenté de 16% durant le premier trimestre de 2007 passant de 124 M d’euros en 2006 à 143,6 M durant la même période en 2007. L’entreprise a d’ores et déjà consolidé les acquisitions antérieures (Esmena ainsi que la filiale du Groupe ThyssenKrupp), c’est pourquoi il s’agit d’une croissance organique et qui est due à la hausse des ventes sur tous les marchés. Le Groupe Mecalux maintient le rythme de croissance prévu en misant sur les nouvelles technologies de stockage, une plus grande diversification géographique et une augmentation de la part de marché dans tous les secteurs ou il opère. De plus, le marché a accueilli positivement les acquisitions déjà réalisées ainsi que l’annonce du prochain achat de UFC Interlake Holding Co. Le bon environnement économique et le processus d’automatisation logistique dans plusieurs secteurs contribuent au bon déroulement des affaires.

Il est à noter que l’évolution de la division d’entrepôts automatisés et sa contribution à l’évolution positive des ventes du Groupe : le volume du carnet de commandes de l’unité cette activité a quasiment doublé au cours du premier trimestre 2007 par rapport à la même période de l’exercice antérieur, en se situant autour de 41 M d’euros.

Hausse des bénéfices
L’EBITDA, avec une hausse de 12% est passé de 18,8 M à 21,1 M d’euros, alors que le bénéfice avant impôts a augmenté de 52% passant de 9 M à 13,7 M d’euros. Cependant, la croissance du bénéfice net a été de 3% s’élevant de 11,1 M à 11,4 M d’euros. Cette hausse inférieure aux autres évolutions est due à l’activation, durant la période antérieure à 2006, de crédits fiscaux dans les filiales de Pologne et des États-Unis dont le montant positif et le bénéfice fiscal n’ont pas été reflétés en 2007.

Hausse des ventes par zone

EUROPE
Sur les marchés du Sud de l’Europe (Espagne, France, Italie et Portugal) l’augmentation des ventes se maintient au rythme élevé de 12%.
L’évolution des marchés du centre et de l’est de l’Europe s’est avérée très positive, avec une hausse de 50% des revenus du Groupe, en particulier grâce à la croissance des ventes de la filiale polonaise. Le volume d’affaires généré dans cette zone a représenté 5% des ventes totales du Groupe.

ZONE ALÉNA
La croissance des ventes consolidées sur les marchés nord-américains s’est élevée à 8%, bien que l’effet de la revalorisation de l’euro sur cette augmentation soit à souligner.
Le progrès des ventes en monnaie locale aux Etats-Unis a été de 18% par rapport à la même période en 2006, démontrant que le Groupe Mecalux continue de gagner des parts de marché très rapidement. Au Mexique, la croissance des ventes en monnaie locale a atteint 21%.
L’aire ALÉNA maintient son poids dans le chiffre d’affaires consolidé du Groupe, puisqu’elle représente 17% de celui-ci, contribuant ainsi à la diversification géographique de l’activité.

AIRE MERCOSUR
Les marchés d’Amérique du Sud ont eu une croissance notable. Les ventes consolidées ont augmenté de 55%. En Argentine, où le Groupe Mecalux maintient sa position de leader, la hausse des ventes a atteint 78% en monnaie locale. Néanmoins, au Chili, le chiffre d’affaires s’est maintenu stable.
L’acquisition de Esmena a apporté au Groupe une filiale au Brésil. Au cours du premier trimestre 2007 elle a quasiment réussi à doubler son chiffre d’affaires.
En résumé, la répartition géographique des ventes du Groupe Mecalux au 31/03/2007 était la suivante:

% des ventes sur total des ventes consolidées
Sud de l’Europe* : 70%
Autres marchés européens : 5%
ALÉNA : 16%
MERCOSUR: 10%

% hausse par rapport à la même période en 2006
Sud de l’Europe* : + 12%
Autres marchés européens : + 50%
ALÉNA : + 8%
MERCOSUR: + 55%

* Inclut les exportations depuis l’Espagne vers les pays où le Groupe n’a pas de présence commerciale directe, et opère donc par des distributeurs.