Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Un entrepôt qui utilise le cross-docking afin d’organiser ses flux logistiques

Cross docking : exemples d'entreprises qui l'utilisent

11 janvier 2019

Du fait des nombreux avantages du cross-docking, cette méthode de préparation des commandes est très répandue dans les centres des prestataires logistiques et de la grande distribution. Quelles entreprises utilisent le cross-docking dans leurs entrepôts ? Voici quelques exemples de sociétés qui l’ont adopté et ont choisi Mecalux comme partenaire.

3 exemples d’entreprises pour qui le cross-docking fut une réussite

Découvrez certaines des entreprises ayant fait confiance aux professionnels de Mecalux afin d’améliorer leurs flux logistiques. Elles appartiennent aux secteurs qui utilisent le plus le cross-docking : l’industrie pharmaceutique, la grande distribution et l’e-commerce.

1. Exemple de cross-docking dans l’industrie pharmaceutique : Roche Diagnostics

Roche Diagnostics est une société pharmaceutique leader dans le domaine des solutions de diagnostic in vitro et de l’hématologie. Elle a décidé de travailler main dans la main avec Mecalux afin d’augmenter l'efficacité de son centre de distribution situé à Barcelone (Espagne).

L’industrie pharmaceutique fait partie des secteurs ayant le plus recours au cross-docking et aux solutions de stockage automatisé dans ses entrepôts pour deux raisons : elle entrepose des médicaments à température contrôlée et doit être capable d’approvisionner ses stocks rapidement.

L’entreprise Roche Diagnostics devait trouver un moyen de répondre à ces exigences ; en effet, 60% de ses références sont des produits périssables qui doivent être livrés dans les 24 heures.

Le projet réalisé pour Roche Diagnostics comprenait l'automatisation de la préparation des palettes et des cartons : nous avons équipé ses centres de transstockeurs et d’un miniload pour les petites commandes. Ses entrepôts automatisés se composent d’une zone de palettisation conventionnelle pour les produits aux dimensions spéciales ainsi que d’une zone dédiée au cross-docking.

Entrepôt miniload développé pour la préparation de commandes de Roche Diagnostics
Entrepôt miniload développé pour la préparation de commandes de Roche Diagnostics

2. Eroski, une entreprise du secteur de l’agroalimentaire et de la grande distribution qui utilise le cross-docking

Le Groupe Eroski est un autre exemple d’entreprise ayant adopté le cross-docking dans l’un de ses centres de distribution, à Agurain en Espagne, pour qui ce fut une réussite. L'agroalimentaire oblige les professionnels à travailler avec des délais de livraison très courts puisque les marchandises qu’ils transportent possèdent une date de péremption. Dans ce cas précis, le Groupe Eroski devait améliorer la qualité du service qu’il offrait dans ses supermarchés à sa clientèle aux exigences croissantes.

Le cross-docking joue un rôle clé au sein de la plateforme logistique du Groupe Eroski : la surface qui lui est dédiée couvre environ 6 000 m2, et un volume très élevé de commandes y sont gérées. Grâce à cette méthode, l’entreprise réussi désormais à expédier 80% de ses marchandises le jour même, et à envoyer les 20% restants le lendemain.

3. Privalia, un exemple d’e-commerce avec cross-docking

Vous pourrez également tirer profit du cross-docking si vous travaillez avec des flux logistiques faisant l'objet de remises, soldes ou promotions (très fréquentes dans les magasins discount et les commerces de détail). Privalia est un site de vente en ligne outlet consacré à la mode, à la décoration d’intérieur, au sport et aux enfants. Cet e-commerce illustre parfaitement l’utilisation du cross-docking dans ce type d’installations.

Privalia utilise ce mode d’organisation afin d’accélérer le processus de préparation de commandes de son centre logistique de Gavá (Espagne). Mecalux a configuré son logiciel Easy WMS pour qu’il s’adapte à la stratégie cross-docking de l’entrepôt.

Adopter le cross-docking en entreprise

Ces organisations sont des exemples parfaits de réussite du cross-docking en entrepôt. Notez que cette stratégie a été menée à bien grâce à l’utilisation de solutions de stockage automatisé et d’un puissant logiciel WMS.

Le cross-docking a permis à ces 3 entreprises d’atteindre leur objectif principal qui était d’augmenter la rentabilité de leur logistique d'entreposage. Cependant, avant de développer cette méthode dans votre entrepôt, nous vous recommandons de réaliser une évaluation interne de l'impact que pourrait avoir son utilisation sur vos coûts et sur vos flux. Si vous souhaitez que Mecalux vous accompagne dans cette démarche d'optimisation de votre centre, n'hésitez pas à nous contacter en remplissant ce formulaire de contact.