Réalisation d’un inventaire

Inventaire permanent, annuel ou tournant ?

10 septembre 2018

Pour garantir une bonne gestion des stocks de l’entreprise il est indispensable de bien :

  • Étiqueter ses articles pour les référencer correctement.
  • Procéder à un bon adressage.
  • Organiser correctement l’ensemble des familles et sous-familles d’articles : bien ranger ses différents types de stocks.
  • Planifier vos inventaires physiques ou comptables : qu’il s’agisse d’un inventaire permanent, annuel ou tournant.

Qu’est-ce qu’un inventaire ?

L’inventaire comptable est un devoir que doivent appliquer toutes les entreprises logistiques ; en plus d’être obligées de procéder à l'inventaire comptable, la loi les oblige à réaliser un inventaire physique au moins une fois par an. Cette opération consiste à décompter manuellement l’ensemble des produits et marchandises stockés. Bien souvent, cette opération est effectuée sous la supervision du Supply Chain Manager.

L’inventaire physique (ou manuel) est notamment utile pour comparer les stocks enregistrés dans le logiciel de gestion d’entrepôt avec le stock réel : grâce à l’inventaire physique, les entreprises peuvent détecter les écarts, comme d’éventuelles failles logistiques telles que des erreurs d’adressage, de référencement, de picking, etc.

Quels sont les types d’inventaires ?

Que ce soit en logistique ou dans tout autre secteur, vous êtes libre d’effectuer l’inventaire physique selon la fréquence (en respectant ce minimum d’une fois par an) et la méthodologie qui vous convient le mieux : décompter la totalité des articles stockés ou seulement certaines classes d’articles de manière permanente, annuelle ou tournante.

1. L’inventaire permanent

Également appelé « inventaire informatique », cette méthode est celle qu’il vous faut si vous souhaitez connaître vos stocks en temps réel. À chaque entrée et sortie de stock d’un article, vous enregistrez le décompte des quantités disponibles en stock : les quantités entrées et le stock final ou les quantités sorties et le stock restant.

Bien qu’il ne soit pas toujours facile à mettre en place et demande des moyens, surtout lorsque le nombre d’articles et/ou la rotation des stocks sont élevés, grâce à ce type d’inventaire physique, votre gestion des stocks sera plus juste et correspondra à avec la réalité.

Comme nous l’avions vu dans l’article sur les avantages d’une gestion intelligente de l’entrepôt, si vous disposez d’un très large éventail de références, cette pratique est très utile et indissociable du logiciel de gestion d’entrepôt. De plus, elle permet d’avoir une vision continue des quantités de marchandises disponibles, d’éviter les ruptures de stocks et par conséquent, d’éventuels problèmes avec les clients.

2. L’inventaire annuel

Comme son nom l’indique, l’inventaire annuel est effectué une fois par an dans le but de confirmer les résultats obtenus avec l’inventaire comptable.

Cette opération est également très laborieuse : en effet, comme vous ne la réalisez qu’une seule fois par an, vous devrez former et préparer votre personnel de comptage correctement pour éviter qu’il n’y ait trop d’écarts avec l’inventaire comptable. De plus, si votre entrepôt est grand et que vous disposez de grandes quantités de références, comptez plusieurs jours pour mener à bien l’ensemble de cette opération.

3. L’inventaire tournant

Si les deux types d’inventaires précédemment cités ne vous ont pas convaincus, car leur mise en place serait trop lourde à réaliser (financièrement ou humainement), alors l’inventaire tournant est sûrement celui qui vous conviendra. Les entreprises l’ayant choisi effectuent des comptages périodiques et planifiés d’une ou plusieurs parties de leurs références stockées, et ce, plusieurs fois dans l’année.

Cette pratique permet aux entreprises de bénéficier de nombreux avantages :

  • Éviter les ruptures de stocks : tout comme l’inventaire permanent, cette technique permet d’avoir une vision plus globale et régulière des stocks.
  • Actualiser régulièrement ses quantités de stocks disponibles et éviter de conserver trop longtemps d’éventuelles erreurs de saisie d’entrées ou de sorties de stocks.
  • Moins lourde à mettre en place que les inventaires permanents ou annuelles.

Il est important d’évaluer correctement vos besoins avant même de choisir tel ou tel type d’inventaire physique à appliquer dans votre entrepôt : et si la méthode d’inventaire que vous utilisez ne semble pas être la bonne, rien ne vous empêche d’en changer.