Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Le Kitting : une activité logistique permettant d'optimiser l'assemblage en entrepôt

31 juillet 2020

Le kitting, ou préparation de kits, est une activité logistique qui consiste à regrouper chaque élément pour composer un produit en un paquet, appelé « kit ». Ce kit est ensuite transféré à d'autres opérateurs de l'entrepôt afin qu'ils assemblent le produit final.

Les opérateurs de la ligne d'assemblage pourraient aller chercher eux-mêmes les éléments composant le produit. Mais en développant une stratégie de kitting, avec des employés spécialisés dans la préparation de kits, il est possible d'augmenter la vitesse et de réduire les risques d'erreurs durant le processus de fabrication du produit. Pour atteindre une excellente exécution de cette méthode, plusieurs défis doivent être relevés, sujet que nous abordons dans cet article. 

Qu'est-ce que le « kitting » ?

Commençons par donner une définition plus détaillée : le kitting est l'action consistant à regrouper tous les éléments constituant un produit en un paquet (ou kit) qui sera envoyé aux lignes de montage pour y être assemblé. Ce processus s'effectue en amont, afin d'assurer un approvisionnement ininterrompu des produits vers les lignes d'assemblage.

La ligne d'assemblage est une technique très courante dans la fabrication automobile, de meubles ou d'électroménager, entre autres. Les différents composants de chaque produit sont assemblés de manière séquentielle au fur et à mesure qu'ils passent d'un poste de travail à un autre.

Prenons un exemple très simple : une usine de fabrication de stylos. Dans l'entrepôt, les opérateurs regroupent cinq références :

  • SKU01 : capuchon
  • SKU02 : tube long
  • SKU03 : bouchon
  • SKU04 : encre
  • SKU05 : pointe

Ces différentes pièces ne peuvent pas être commercialisées séparément ; une fois regroupées, elles doivent être envoyées aux lignes d'assemblage pour fabriquer une nouvelle référence (SKU06, le stylo). La comptabilisation de références différentes (le stylo et ses composants) permet à l'entreprise d'assurer un suivi plus précis de ses stocks.

Le « kitting » n'est pas un service à valeur ajoutée ni un processus d'approvisionnement des chaînes de production

Il faut bien distinguer le kitting du processus d'approvisionnement des lignes de production ou des services à valeur ajoutée (SVA ou VAS, acronyme pour l'anglais « value-added service »). Voyons en quoi consiste :

  • l'approvisionnement des chaînes de production. Certains entrepôts servent à approvisionner les lignes de production en matières premières nécessaires pour fabriquer les produits. Par exemple, dans un entrepôt sont regroupés la farine, le sel et la levure qui, par la suite, seront transformés (avec de l'eau) pour produire une nouvelle référence : du pain. Dans le cadre des solutions logicielles de Mecalux, cela est réalisé par le module WMS pour la production
  • Les VAS ou services à valeur ajoutée. En logistique, le VAS (value-added service) désigne la transformation d'un produit pour répondre à des demandes spécifiques de la part des clients (par exemple, sérigraphier un T-shirt avec un message personnalisé). Dans l'entrepôt, les opérateurs regroupent les articles et les transfèrent vers les postes de travail correspondants afin qu'ils y soient transformés. Une fois ce processus terminé, les produits sont expédiés pour être livrés directement aux clients.

Le kitting est donc un processus dont la finalité est d'accélérer l'assemblage d'un produit final. En revanche, l'approvisionnement des chaînes de production désigne simplement la fourniture de matières premières dans le cadre d'un processus de production. Et le VAS consiste en la personnalisation spécifique d'un produit pour un client donné. Bien que ces trois concepts puissent parfois être utilisés conjointement, il est nécessaire de souligner leurs différences, étant donné que leur mise en application et leur développement sont bien distincts. 

Les avantages du « kitting »

Le kitting est un défi pour les entreprises ; en effet, il les oblige à consacrer du temps et des ressources de l'entrepôt à une finalité dont l'importance n'est pas toujours évidente. Cependant, il s'agit d'une méthode de travail qui, utilisée de manière efficiente, offre une grande valeur pour toute l'entreprise et qui comporte de nombreux atouts. Sur les lignes d'assemblage, les opérateurs ont à leur disposition  tous les matériels nécessaires pour réaliser leur travail, ce qui accélère les processus et permet de réaliser des économies.

  • L'optimisation du temps de travail et la réduction des mouvements. Ayant les articles à leur disposition, les opérateurs des lignes d'assemblage n'ont pas besoin d'aller les chercher. 
  • Une chaîne d'approvisionnement plus fluide. Les chaînes de montage et l'entrepôt sont parfaitement reliés et coordonnés afin d'optimiser la fabrication de la marchandise. Cela   améliore le service et d'accélère ce processus.
  • Moins d'erreurs. Les opérateurs qui préparent les kits sont spécialisés dans cette tâche et peuvent, à l'aide de systèmes automatisés de gestion et de picking, comme le système « Put-to-light », regrouper tous les articles sans se tromper.
  • De meilleures performances. Préparer tous les éléments à l'avance permet un suivi des stocks plus rigoureux tout en assurant l'assemblage continu et ininterrompu de produits.
  • Une exploitation optimale de l'espace. Les opérateurs des lignes d'assemblage n'ont à leur disposition que les produits et outils indispensables pour leur travail. Ainsi, seul l'espace strictement nécessaire à l’assemblage des produits est occupé.
L'automatisation et le système de gestion d'entrepôt apportent rapidité, sécurité et précision dans la préparation de kits
L'automatisation et le système de gestion d'entrepôts apporte rapidité, sécurité et précision à la préparation des kits

Les systèmes de stockage pour préparer les kits

Pour préparer les kits de manière efficace, l'entrepôt doit être doté de systèmes de stockage et d'engins de manutention adaptés à cette opération. Ils doivent présenter les caractéristiques suivantes :

  • Un accès facile au stock. L'accès direct améliore la gestion de la marchandise et le contrôle du stock.
  • Une adaptabilité à des produits présentant des caractéristiques différentes. Les locaux doivent pouvoir accueillir tous types de produits, de tailles et de rotations variables, tant en ce qui concerne les éléments composant les kits que les kits eux-mêmes.
  • L'organisation de la marchandise dans l'entrepôt. Un bon agencement des produits permet de localiser facilement les références, tout en optimisant et en limitant les déplacements des opérateurs. Ainsi, par exemple, il est préférable que les articles composant habituellement un kit soient stockés très près les uns des autres afin d'éviter les déplacements.

Si les kits se composent d'articles de petites dimensions, leurs éléments peuvent être stockés sur des rayonnages de picking, afin d'offrir un accès facile à la marchandise. Concrètement, les rayonnages dynamiques pour picking sont les plus utiles pour la manipulation d'une grande quantité de produits.

Les rayonnages dynamiques peuvent accueillir plus de produits qu'un rayonnage pour picking traditionnel, ce qui réduit le réapprovisionnement. De plus, grâce à ces rayonnages, le réapprovisionnement et la préparation des kits se font dans des allées différentes, afin de ne pas gêner les opérateurs. L'intégration de systèmes pick-to-light, rend également le travail des opérateurs plus dynamique.

En revanche, lorsque les kits comprennent des articles de grande taille, ces derniers sont généralement stockés dans des rayonnages à palettes, solution parfaite avec un accès direct pour stocker un grand nombre de références tout en optimisant l'espace disponible. Les opérateurs prennent, directement sur la palette située au niveau du sol, les références dont ils ont besoin pour assembler un kit. Et le réapprovisionnement s'effectue sur les palettes situées aux niveaux supérieurs.

L'automatisation du « kitting »

Pour obtenir un rendement supérieur dans le kitting, il est important de souligner le potentiel offert par l'automatisation. Les entrepôts automatisés, aussi bien pour palettes que pour bacs, optimisent non seulement l'espace mais contribuent également à préparer les kits de manière plus rapide, sécurisée et précise. 

Le critère du « produit vers l'homme » aide à réduire les temps de préparation des kits. Ainsi, les opérateurs restent à leurs postes de montage et attendent de recevoir automatiquement la marchandise (leur évitant ainsi de se déplacer). De plus, les kits sont préparés de manière séquentielle et ordonnée en prenant en compte les exigences de l'entreprise.

L'automatisation du kitting présente quatre atouts bien définis :

  • un stockage plus rapide et plus efficace de la marchandise.
  • une réduction des déplacements des opérateurs (donc un gain de temps).
  • une sécurité de la marchandise grâce à un accès restreint. 
  • les éléments composant les produits sont envoyés aux lignes d'assemblage en suivant la technique de flux tendu, uniquement en temps voulu.

Le WMS, un outil essentiel pour le kitting

Un WMS, ou warehouse management system (système de gestion d'entrepôt), comme Easy WMS de Mecalux, est un outil fondamental pour obtenir d'excellentes performances dans toutes les activités de l'entrepôt, y compris le kitting. Une de ses fonctions de base est de contrôler les mouvements des engins de manutention (transstockeurs et convoyeurs) et d'approvisionner les postes de kitting avec la marchandise nécessaire.

En outre, pour que le kitting soit vraiment efficace, le WMS effectue un suivi permanent des stocks. Une rupture de stock peut entraîner des retards dans la préparation des kits et, par conséquent, des interruptions dans la fabrication des produits.

Dans ce processus particulier, une intégration  parfaite entre l'ERP et le WMS est également extrêmement importante. L'assemblage des kits a lieu après réception d'une commande envoyée par l'ERP, en suivant les indications du WMS.

Le flux entre le WMS et l'ERP serait le suivant pour une technique de kitting :

L'ERP établit une liste (plus généralement connue sous le nom anglais de bill of materials) énumérant les composants nécessaires à chaque poste d'assemblage pour fabriquer les produits.

Immédiatement après, le WMS envoit l’ordre de préparation des kits (pour s'assurer que les kits prioritaires soient préparés en premier), et il planifie et attribue également les tâches. Ce système guide les opérateurs, en leur transmettant des ordres clairs pour qu'ils regroupent tous les matériels, sans exception.

Une fois les kits terminés, le WMS le signale à l'ERP et ordonne qu'ils soient envoyés aux lignes d'assemblage au moment voulu.

La logistique au service des lignes d'assemblage

Le kitting est un processus ayant pour objectif principal d'optimiser le temps et le travail des lignes d'assemblage. Les opérateurs de l'entrepôt récupèrent et regroupent à l'avance les articles nécessaires et les envoient à la production au moment voulu, afin d'éviter les retards et les interruptions du service.

Pour approvisionner les lignes d'assemblage le plus rapidement et le plus efficacement possible, l'entrepôt doit être équipé de systèmes de stockage facilitant la localisation et la préparation des articles composant les kits. Il est également indispensable qu'il soit équipé d'un WMS pour coordonner le travail des opérateurs et suivre précisément le stock.

Il est évident que l'automatisation permet d'obtenir de meilleures performances. Mecalux présente  une vaste expérience dans la mise en place d'entrepôts automatisés. Comme exemple, citons le projet développé par Mecalux pour le fabricant français d'outils SAM Outillage. Dans son entrepôt ont été installés des postes de préparation des kits suffisamment grands pour que les opérateurs puissent trier les outils et les placer rapidement dans les coffrets. Les commandes sont préparées selon le principe du « produit vers l'homme », c'est-à-dire que les transstockeurs et les convoyeurs fournissent automatiquement la marchandise aux opérateurs.

N'hésitez pas à contacter Mecalux pour initier votre projet de stockage et améliorer la préparation des kits dans votre entrepôt.