Marquage au sol industriel d’un entrepôt

Que devez-vous savoir sur le marquage au sol industriel ?

19 novembre 2018

La sécurité en entreprise est un sujet que vous devez maîtriser à la perfection, et d’autant plus si vous travaillez dans un entrepôt. Afin de réunir tous les éléments pour que vos employés travaillent dans d'excellentes conditions, il vous faudra être particulièrement attentif au marquage au sol industriel utilisé dans notre secteur. Que dit la loi en matière de signalisation d’un bâtiment industriel ? Quelles zones marquer dans votre centre logistique ? Nos professionnels vous aident à mettre en place un système qui renforcera la sécurité de vos employés.

Quelles sont les normes en matière de marquage au sol industriel ?

Il est dans votre intérêt d’appliquer la réglementation en matière de signalisation en entrepôt afin d’éviter les accidents, les collisions et les poursuites juridiques et d’accroître la sécurité de votre établissement.

L’arrêté du 4 novembre 1993 est une des normes destinées à garantir la sécurité et la santé au travail, et déterminant la signalétique à mettre en place :

  • L’arrêté du 2 août 2013 modifie l’arrêté publié en 1993 : les nouveaux panneaux doivent désormais respecter la norme NF EN ISO 7010. Quant à ceux déjà installés, s’ils respectent la norme NFX 08-003 ou toute autre norme européenne, ils demeurent conformes.
  • Article 12 : tout obstacle dangereux doit être signalé à l’aide de bandes jaunes et noires, ou rouges et blanches.
  • Article 13 : les voies de circulation doivent être indiquées par des bandes continues de couleur vive (blanc ou jaune en fonction de la couleur du sol de votre entrepôt). Afin de déterminer leurs emplacements, vous devrez tenir compte des distances de sécurité à respecter entre deux véhicules, ainsi que de celles entre un piéton et un véhicule.

Quelles sont les zones de votre entrepôt à délimiter ?

De nombreuses personnes et véhicules circulent dans un entrepôt et vous n’êtes pas à l’abri d’un accident de chariot élévateur ou d’une collision entre deux engins de manutention. Afin de renforcer la sécurité de votre organisation, vous devrez mettre en place un marquage au sol clair, cohérent et intuitif.

  • Les voies piétonnes : délimitez-les correctement afin que vos employés marchent dans les zones dédiées à cet effet.
  • Les voies de circulation des engins de manutention : comme le stipule l’article 13 cité précédemment, ces dernières doivent être signalées à l’aide de bandes continues visibles.
  • Les zones à risques telles que celles réservées au stockage de matières dangereuses : peuvent être signalisées par des bandes jaunes ou rouges placées au sol afin de limiter l’accès aux opérateurs, bien qu’il vous soit également possible d’utiliser une cloison industrielle à cet effet.

Quelles couleurs devriez-vous utiliser pour le marquage du sol de votre entrepôt ?

Afin d’être conforme aux réglementations imposées par notre secteur d’activité, sachez que vous devrez utiliser notre outil de référence : le nuancier RAL. Les couleurs citées ci-dessous sont celles que nous avons l’habitude de retrouver pour marquer nos sols industriels, et sont donc indiquées ici à titre indicatif ; notez qu’il vous faudra tenir compte de la couleur de revêtement de votre sol pour faire votre choix :

  • Rouge (320) : danger ou interdiction.
  • Orange (2009) : stockage chimique.
  • Jaune (1023) : avertissement ou danger.
  • Vert (6024) : information, direction ou évacuation.
  • Bleu (5017) : obligation ou protection.
  • Blanc (9016) : voies de circulation et zones de stockage.
  • Gris (7045) : effacement des lignes présentes sur le béton.
  • Noir (9017) : effacement des lignes présentes sur le bitume.

Le marquage au sol d’un entrepôt est indispensable pour travailler efficacement et sûrement. Nous vous recommandons de toujours rester informé des modifications de lois en la matière afin d’exercer en toute légalité.