La 5g va révolutionner l'industrie et la logistique

Pourquoi la 5G va révolutionner l’industrie ?

15 avril 2021

Dans l’industrie 4.0, la 5G va révolutionner la robotique, ce qui va se traduire par une augmentation des performances dans l’entrepôt et plus de sécurité dans les opérations. Si la mondialisation a changé la façon de faire du commerce, aujourd’hui la 5G va permettre à l’industrie d’aller plus loin grâce à une interconnexion totale entre les engins, les marchandises et les personnes.

Dans cet article, nous expliquons non seulement ce qu’est la 5G, mais aussi le processus d’adaptation à cette technologie, ainsi que ses avantages pour l’industrie.

Qu’est-ce que la 5G ? Définition et avantages de cette technologie

La 5G est la cinquième génération de communications mobiles selon la norme IMT-2020 définie par l’Union internationale des télécommunications (UIT). Il s’agit donc d’une évolution de la 4G, la technologie actuellement utilisée pour la transmission de données entre appareils connectés.

Quelle est la différence entre la 5G et la 4G ? Elle réside principalement dans la rapidité de l’échange de données. Selon les premiers déploiements par les opérateurs de télécommunications tels que Vodafone (en Europe), Verizon (aux États-Unis) ou EE (au Royaume-Uni), les appareils dotés de la 5G atteignent des vitesses de connexion entre 10 et 20 fois supérieures à la 4G actuelle.

En revanche, la diminution du taux de latence, c’est-à-dire le temps nécessaire pour commencer à transférer un paquet de données sur le réseau, est aussi important que l’augmentation de la vitesse. Et ce que promet la 5G est de réduire ce laps de temps entre 1 et 2 millisecondes, soit 90 % de moins par rapport à la 4G.

Par conséquent, la 5G optimisera les opérations de la chaîne logistique dans l’Industrie 4.0, grâce à une communication sécurisée et extrêmement rapide entre les différents dispositifs industriels connectés au réseau.

Quel sera l'impact de la 5G sur la logistique ?

À l’heure actuelle, lorsque les connexions filaires ne sont plus une option, les éléments automatisés de l’entrepôt s’appuient sur le Wi-Fi ou le Bluetooth, ce qui entraîne généralement des interférences et des instabilités entre les appareils.

La 5G va permettre aux appareils de transmettre rapidement et sans erreur des données sur Internet. La confidentialité sera ainsi renforcée, et l’échange d’informations dans l’installation sera accélérée.

En outre, la 5G va révolutionner la productivité des entrepôts, car une diminution de la latence des connexions entre les opérateurs et les éléments robotisés signifiera :

  • Plus de cycles/heure : un réseau plus rapide signifie des éléments mécanisés plus performants dans l'entrepôt.
  • Réduction des coûts d’exploitation : la sécurité de la 5G réduira les erreurs dans les opérations de l'entrepôt, évitant ainsi des dépenses inutiles.

Dans les entrepôts où des dispositifs de voice picking et des terminaux radiofréquence sont utilisés, une latence plus faible assurera un plus grand nombre de prélèvements (picks) par heure. Les opérateurs seront plus productifs et, l’entreprise enregistrera de plus grands bénéfices.

La 5G apportera de la valeur ajoutée à la gestion des marchandises en transit : l’intégration de tous les éléments de la chaîne d’approvisionnement permettra de prendre des décisions cruciales à partir de plus d’informations, telles que le choix d’un itinéraire en temps réel.

En effet, le transport est un des éléments de la chaîne logistique qui va être le plus impacté par l’arrivée de la 5G : des véhicules autonomes (sans chauffeur) aux drones, la 5G ouvre une myriade de possibilités dans ce domaine.

D’ici 2025, il y aura plus de 50 000 entrepôts robotisés dans le monde
D’ici 2025, il y aura plus de 50 000 entrepôts robotisés dans le monde

5G : bienvenue à l’ère de la robotique

Le 5G va supposer la consolidation définitive de la robotique dans l’entrepôt. Une étude du cabinet de conseil américain ABI Research conclut que l’automatisation fera un bond avant au cours de la prochaine décennie, avec une prévision de 50 000 entrepôts robotisés d’ici 2025 (actuellement, 4 000 dans le monde).

Au total, plus de 4 millions de robots devraient opérer dans le secteur de la logistique au cours de la prochaine décennie. La 5G assurera une connexion instantanée et sécurisée entre tous les éléments qui composent l’entrepôt.

En effet, les engins déjà intégrés dans les processus logistiques d’aujourd’hui, tels que les bras de picking, les transstockeurs ou les dispositifs comme les terminaux radiofréquence, vont devenir plus performants, flexibles et sécurisées grâce à la 5G.

L’entrée en vigueur de la technologie 5G prévoit deux améliorations majeures pour la logistique industrielle :

  • Réduction des risques professionnels : l’application de la 5G signifiera, grâce à l’augmentation de la vitesse de transmission de données et à la diminution de la latence, la consolidation des robots collaboratifs (ou cobots) dans l’entrepôt, ce qui maximisera la sécurité de l’opérateur.
  • Réduction des coûts logistiques : les avantages de la 5G permettront la création d’équipes spécialisées qui n’auront pas à se déplacer pour contrôler les engins.

« Big data » : comment tirer parti d'une quantité massive d’informations ?

La 5G offre un éventail de possibilités de communication entre tous les composants de la chaîne logistique : la grande vitesse améliorera la connectivité dans l’entrepôt, augmentant ainsi le volume d’informations et de données générées à chaque étape de la chaîne.

L’interconnexion de toutes les opérations de l’entrepôt sur un même réseau puissant et sécurisé facilite l’intégration des différentes parties de la chaîne logistique, assurant une traçabilité totale des marchandises.

En conclusion, la robotisation de l’entrepôt se consolidera avec l’arrivée de cette technologie, à travers de réseaux fiables et à faible latence. Cela améliorera les performances des éléments mécanisés de l’entrepôt, et réduira les erreurs dans les opérations.

Avec les bons outils, le Big Data permettra à la logistique d’anticiper les tendances du marché, de détecter les erreurs, d’introduire des solutions dans la chaîne logistique et, bien sûr, de détecter de nouvelles opportunités commerciales pour l’avenir.

Toutes les informations générées dans l’entrepôt impliquent un nouveau défi pour la logistique 4.0 : comment analyser l’énorme volume de données produites à partir de l’interconnexion de tous les éléments, afin d’optimiser les processus opérationnels de l’installation ?