La combinaison de l'intelligence artificielle et de l'IoT facilitera la mise en œuvre de jumeaux numériques dans l'entrepôt

L’AIoT et la transformation numérique de l’entrepôt

16 avril 2021

La digitalisation des processus logistiques est aujourd’hui la principale solution aux défis majeurs liés à l’entrepôt. C’est dans ce contexte industriel, exigeant de plus en plus de productivité ainsi qu’un taux d’erreurs plus faible, qu’est né l’Artificial Intelligence of Things (AIoT).

Cette technologie s’est progressivement intégrée à la chaîne logistique. En effet, dans un rapport réalisé par le cabinet de conseil IDC Research Consulting fin 2017, il a été anticipé que 40 % des initiatives de transformation digitale des entreprises en 2020 auraient l’intelligence artificielle comme protagoniste.

Il faut ajouter à cela l’impact, présent comme futur, de l’internet des objets : en 2025, il existera plus de 64 milliards d’appareils connectés à Internet, soit une croissance de 540 % par rapport à 2018, selon une étude de Business Insider.

Dans cet article, nous expliquons ce qu’est l’Artificial Intelligence of Things (AIoT) et dévoilons ses principales applications dans l’entrepôt : de l’augmentation de la productivité à l’installation d’un système automatisé de préparation des commandes.

AIoT : collecter des informations pour collecter des connaissances

L’Artificial Intelligence of Things (AIoT) est la somme de deux des technologies dont l’impact sera le plus important dans les années à venir : l’intelligence artificielle et l’internet des objets.

L’AIoT permet aux robots industriels connectés à Internet (IoT) d’améliorer leurs performances par une évaluation de leurs flux de travail et un apprentissage basé sur un suivi de leurs actions, sans intervention humaine.

Dans cette combinaison de technologies, le cloud joue un rôle prépondérant : au-delà des échanges d’informations M2M (« machine to machine »), les différents appareils connectés collectent l’ensemble des données générées et les transmettent aux serveurs des entreprises.

Si l’IIoT décrit les processus de stockage, de suivi et d’analyse des données des engins robotiques de l’entrepôt, sa combinaison avec la technologie de l’intelligence artificielle permet à ces appareils d’interpréter et de comparer leurs propres informations pour créer, de façon autonome, des modèles et des méthodes de travail plus agiles et productifs.

Les avantages de l’implantation de l’AIoT

L’intégration de l’intelligence artificielle dans l’entrepôt permet :

  • D’avoir des dispositifs IoT plus productifs et performants.
  • D’améliorer l’interaction homme-machine.
  • De donner plus de poids aux métriques et au suivi des informations liées aux opérations, notamment dans le milieu industriel.

Tout cela se traduira par un meilleur service au client, qui recevra sa commande sans erreur, dans les conditions et les délais convenus. En d’autres mots, l’objectif ultime de la logistique sera atteint.

Parmi les avantages pour les entreprises de l’application de cette technologie, la hausse des revenus se démarque. Selon une étude produite par SAS, promue par Intel et Deloitte, 34 % des entreprises interrogées ayant appliqué l’AIoT avaient pour but d’augmenter leur chiffre d’affaires.

En fin de compte, cette technologie permettra un passage de la collecte des informations générées par les appareils de l’entrepôt à la collecte de connaissances, pour pouvoir analyser ces métriques afin d’éviter les inefficacités et améliorer la productivité.

L’AIoT permettra l’implantation définitive des robots collaboratifs, conçus pour interagir avec un environnement de travail humain
L’AIoT permettra l’implantation définitive des robots collaboratifs, conçus pour interagir avec un environnement de travail humain

Applications de l’AIoT dans l’entrepôt

L’AIoT dotera l’entrepôt de dispositifs capables de simplifier le travail des opérateurs, d’augmenter la productivité et de réduire les erreurs.

L’intelligence artificielle protégera et renforcera la sécurité des différents appareils qui composent l’entrepôt intelligent. Cela signifie que dans l’installation une quantité infinie de données à contrôler, à analyser et à vérifier sera générée.

Parmi les nombreux exemples de l’impact de cette technologie sur la logistique, il convient de souligner le rôle de ces appareils connectés dans l’entrepôt :

  • Robots collaboratifs : ce sont des dispositifs conçus pour interagir avec un environnement de travail afin de libérer les opérateurs des tâches les plus répétitives, complexes ou dangereuses.
  • Jumeaux numériques : il s’agit d’une réplique numérique d’un entrepôt avec ses flux de marchandises et ses flux de travail, dont le but est d’appliquer de nouvelles méthodologies sans interférer dans le fonctionnement de l’installation.
  • Drones : de la livraison de colis à la surveillance des opérations dans un milieu à conditions environnementales dangereuses, les drones introduisent un large éventail de possibilités dans la Logistique 4.0.

Dans le secteur industriel, l’AIoT peut également stimuler les tendances dans divers domaines tels que les smart cities, le smart retailing ou les voitures autonomes. Selon un rapport du cabinet de conseil Oliver Wyman et l’Association Allemande de l’Industrie Automobile (VDA), 15 % du parc automobile mondial sera intelligent en moins d’une décennie.

L’AIoT et l’automatisation de l’entrepôt 4.0

Les défis de l’omnicanalité ou de la saisonnalité de la demande nécessitent un entrepôt 4.0 plus flexible, plus productif et permettant de réduire considérablement la marge d’erreur dans les opérations.

En intégrant l’intelligence artificielle (les algorithmes) dans les appareils connectés, des processus tels que le stockage ou la préparation des commandes peuvent être entièrement automatisés, de sorte à optimiser les ressources et maximiser l’efficacité de l’installation.