L’automatisation d’un entrepôt logistique avec un transstockeur.

Définition et les applications d'un entrepôt automatisé ?

14 janvier 2019

Un centre automatisé est une installation dont le fonctionnement a été optimisé grâce à l’utilisation de solutions de stockage avancées, qui assistent le personnel lors de la réception de marchandises, l’entreposage, la préparation des commandes et l’expédition. Il existe des machines de tout type, dont le fonctionnement s’adapte aux différents niveaux d'automatisation de l'entrepôt logistique.

Le WMS occupe un rôle principal dans la mécanisation de ces entreprises : les systèmes de stockage fonctionnent grâce à des logiciels logistiques de contrôle et d’exécution (WCS et WES), et complètent le logiciel de gestion d’entrepôt.

Pourquoi devriez-vous adopter l’automatisation logistique ?

Si nous abordons la définition de l’automatisation logistique, il est nécessaire de faire le point sur les raisons de son essor au sein des entreprises actuelles :

  • La hausse du coût de l’immobilier et du personnel logistique.
  • L’augmentation de la gestion de commandes et de sa complexité.
  • L'évolution des attentes du consommateur oblige les professionnels à travailler avec des délais de livraison très courts, à réaliser des commandes personnalisées, et à réduire au maximum les erreurs de préparation.

D’après la Fédération Internationale de la Robotique, les ventes de robots industriels ont augmenté de 31% dans le monde en 2017.

Les avantages de l’automatisation d’un entrepôt logistique

L’automatisation d’un entrepôt logistique se traduit par une installation dont l'unité de charge peut être la palette ou le carton, et qui présente les bénéfices suivants :

  • Un traitement rapide des commandes.
  • Une plus grande précision dans la gestion des commandes.
  • Une augmentation de la capacité et de l'espace de stockage.
  • Une amélioration de la sécurité du centre et de l’ergonomie des postes de travail.

Tout cela se traduit par une baisse du coût d’exploitation ainsi qu’une augmentation de la productivité globale des activités de l'entreprise.

3 fausses idées sur l’automatisation d’un entrepôt logistique

  • Certains pensent qu’il s’agit d’une stratégie peu flexible concernant les flux logistiques permettant peu de marge de manœuvre. Cependant, si vous réalisez une analyse approfondie de vos besoins au préalable, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir cette implantation et optimiser vos processus.
  • D’autres, que ce sont des machines extrêmement coûteuses dont l'investissement est difficilement récupérable (ROI). Il est vrai que ces solutions représentent certains frais, mais leur utilisation aura un impact direct sur la rentabilité de vos installations et sur vos coûts d’exploitation. Aussi votre ROI, que vous pourrez facilement mesurer, sera plus rapide et significatif que ce que vous auriez pu penser.
  • Enfin, que ces solutions ne peuvent pas être adaptées à n’importe quelle entreprise. Compte tenu des avancées technologiques dans ce domaine, il existe sur le marché une large gamme de systèmes conçus pour divers types de secteurs et d'entrepôts, adaptée à la taille des entreprises, à la marchandise qu’elles gèrent, comme à leurs besoins spécifiques.

Les 3 niveaux d’automatisation d’un entrepôt logistique

Deux éléments peuvent être automatisés : la prise de décision (la répartition des tâches entre les opérateurs, les itinéraires à suivre, etc.) et le transport des marchandises entre les zones du centre. Tous deux font partie intégrante de l’automatisation logistique pour laquelle il est nécessaire d’utiliser des solutions de stockage automatisé, ainsi qu’un logiciel de gestion d’entrepôt.

Ce graphique montre les différents niveaux d’automatisation d’un entrepôt logistique.
Ce graphique montre les différents niveaux d’automatisation d’un entrepôt logistique.

Il existe trois niveaux d'automatisation que nous pouvons résumer brièvement :

1. Entrepôts manuels ou à faible automatisation

Ils utilisent des moyens traditionnels pour effectuer et enregistrer les opérations. Ils dépendent en grande majorité de l'utilisation de bons de commande imprimés et les opérateurs prennent eux-mêmes les décisions. Ils choisissent leurs itinéraires de picking et passent une grande partie de leur temps à prélever des produits dans les rayonnages et à se déplacer.

2. Automatisation de la prise de décision grâce à un logiciel WMS

De nos jours, la grandeur des entrepôts complique de plus en plus la réalisation des opérations. C’est pour cette raison que de nombreuses entreprises choisissent d'automatiser la gestion de leurs processus et utilisent un logiciel WMS informant le personnel logistique des étapes à suivre.

La mise en service d'un logiciel de gestion d’entrepôt s’accompagne en général de systèmes automatiques qui facilitent la réalisation des tâches, tels que les terminaux radiofréquences, le voice picking, le pick-to-light ou le put-to-light.

3. Automatisation avancée

Il s’agit de l’automatisation d’entrepôt logistique par excellence. Les installations délèguent le transport et l'entreposage des marchandises à des solutions de stockage et de manutention à la pointe de la technologie. Ces centres suivent le modèle de préparation de commandes « goods to man » et peuvent utiliser :

  • Des transstockeurs pour palettes, bacs ou cartons.
  • Des convoyeurs à rouleaux ou à chaînes.
  • Des navettes motorisées comme le « Pallet Shuttle ».

Les entrepôts automatisent leurs installations afin d’améliorer leur productivité et leur efficacité. Ainsi, l'automatisation des opérations et des flux logistiques ne cessent d’augmenter dans le monde. Si vous souhaitez connaître la rentabilité d’un tel projet, n’hésitez pas à consulter notre article « automatisation logistique : quand espérer atteindre un ROI ? ».