La crise de la chaîne d'approvisionnement de 2021 entrave la bonne livraison des commandes

Étude approfondie des perturbations de la chaîne d’approvisionnement en 2021

15 novembre 2021

La reprise économique mondiale est confrontée à une nouvelle difficulté en 2021 : la crise de la chaîne d’approvisionnement mondiale et les perturbations qu’elle entraîne. Les évolutions du marché résultant de la pandémie ont obligé de nombreuses entreprises à revoir leurs processus logistiques pour faire face à cette nouvelle réalité.

Dans cet article, nous analysons certaines des causes à l’origine de la crise de la chaîne d’approvisionnement, et quelques solutions logistiques pour en atténuer les effets.

Que se passe-t-il dans la chaîne d’approvisionnement en 2021 ?

La pénurie des puces électroniques, la congestion des ports, la hausse des prix des matières premières et la pénurie de chauffeurs routiers sont quelques-uns des effets les plus visibles des interruptions dans la chaîne d'approvisionnement. Cette situation touche le monde entier en raison de la mondialisation.

Selon le cabinet Accenture, 94 % des entreprises du classement Fortune 1000 ─ les plus grandes au monde ─ ont connu des perturbations de leur chaîne d’approvisionnement en raison de la pandémie de coronavirus.

Causes de la crise de la chaîne d’approvisionnement mondiale

La crise de la chaîne d’approvisionnement n’a pas une cause unique, mais c’est la combinaison d’événements qui entravent la bonne livraison des marchandises aux clients.

Reprise inégale

L’une des principales raisons de cette crise est, paradoxalement, la reprise de l’économie et de la consommation. La zone euro a renoué avec la croissance au second semestre 2021, en grande partie grâce à la hausse de la consommation des ménages. Le cabinet de conseil Deloitte constate que cette croissance résulte notamment de deux facteurs : la forte hausse de la demande de produits et services inaccessibles en raison des mesures de restrictions liées à la pandémie, ainsi que la forte hausse de l’épargne des ménages de la zone euro qui, selon Deloitte, s’élève à 480 000 millions d’euros. Cette tendance se reflète également aux États-Unis. McKinsey prévoit que les dépenses des consommateurs au cours du quatrième trimestre 2021 augmenteront de 7 % par rapport à 2020, principalement grâce aux personnes ayant de hauts revenus et aux jeunes consommateurs.

Le rétablissement progressif de la confiance des consommateurs produit un effet rebond : la hausse de la demande de produits et services, notamment dans les secteurs les plus durement touchés par la pandémie, comme l’hôtellerie et les loisirs.

Pénurie de conteneurs maritimes

Les entreprises qui dépendent du commerce international sont confrontées à une pénurie de conteneurs maritimes pour le transport des matières premières et des produits finis, entraînant une hausse des coûts de fret. Une étude du consultant Drewry révèle qu’en 2020 les prix des conteneurs ont atteint leur plus haut niveau depuis 2011. En 2021, on prévoit la production de 5,2 millions de conteneurs, soit une augmentation de 67 % par rapport à l’année précédente.

Pénurie de chauffeurs

La pandémie de COVID-19 a également accentué le problème de pénurie de chauffeurs routiers. Une étude réalisée par le cabinet de conseil en logistique Transport Intelligence confirme une pénurie de 400 000 chauffeurs routiers dans toute l’Europe, notamment en Pologne, au Royaume-Uni et en Allemagne. Selon le rapport, le Royaume-Uni est dans une position particulièrement difficile : il fait face non seulement au Brexit, mais aussi au départ de nombreux travailleurs européens, qui ont quitté le pays au cours de la pandémie au moment où les craintes de fermeture des frontières s’intensifiaient.

Hausse des prix des matières premières

La crise des matières premières (comme le caoutchouc, les plastiques et le bois) impacte les entreprises de divers secteurs. Le fort rebond de la demande à l’échelle mondiale a entraîné une augmentation du prix des matières premières, ainsi que des problèmes d’approvisionnement qui affectent les entreprises dépendantes de l’importation de ces matières dans leurs processus de production.

Selon un rapport de la Banque d’Espagne, les problèmes d’approvisionnement de la zone euro se sont traduits par des hausses significatives des prix de production, bien que de façon très hétérogène en fonction des secteurs.

Crise des semi-conducteurs

La pénurie de puces, qui freine les processus de production, est une autre cause de la crise de la chaîne d’approvisionnement. « La consommation de cette technologie connaît une croissance exponentielle. La pénurie de ces puces est un problème majeur car il faut des années pour construire une usine de production, et c’est un processus risqué », explique le professeur Yossi Sheffi, directeur du MIT Center for Transportation and Logistics.

 

L’impact de la crise des puces aura des conséquences à court terme dans des secteurs tels que l’industrie automobile. D’après un rapport du cabinet de conseil nord-américain AlixPartners, d’ici 2021 les constructeurs automobiles du monde perdront 210 milliards de dollars en raison de la pénurie de ces puces.

Dépendance envers la Chine

À ce scénario, s’ajoute l’’importante dépendance de l’économie mondiale à l’égard de la Chine. La deuxième économie mondiale connaît une contraction. Les données publiées par le Bureau national des statistiques de Chine (BNS) indiquent qu’entre juillet et septembre 2021, le géant asiatique a progressé de 4,9 %, bien loin des 7,9 % enregistrés au deuxième trimestre de l’année. Ces données pourraient avoir un effet sur la chaîne d’approvisionnement mondiale, en particulier pour les entreprises qui s’approvisionnent en Chine et qui subissent déjà les conséquences de la crise.

Les surfaces de stockage

La crise de la chaîne d’approvisionnement a également mis en évidence la nécessité de prioriser l’espace de stockage pour pouvoir accueillir toutes les marchandises demandées par les clients. Les entreprises, confrontées à une hausse de la demande ont été contraintes d’augmenter leur capacité de stockage.

S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour les entreprises en croissance, cette situation pose de nouveaux défis. Par exemple, aux États-Unis, une étude du cabinet de conseil en immobilier CBRE, estime que les achats en ligne représenteront 26 % des ventes au détail totales en 2025. Ce qui signifie qu’il faudra plus de 30 millions de mètres carrés de stockage supplémentaires pour absorber l’augmentation de la demande.

Paradoxalement, l’une des raisons de l’interruption de la chaîne d’approvisionnement est l’augmentation de la demande
Paradoxalement, l’une des raisons de l’interruption de la chaîne d’approvisionnement est l’augmentation de la demande

Solutions pour une logistique résiliente face aux nouvelles perturbations

Du fait de la reprise de l’économie, les entreprises qui ont connu une augmentation croissante de la demande misent sur des solutions intralogistiques qui optimisent l’espace de stockage de leurs centres logistiques. Le manque d’espace peut être résolu avec des systèmes de stockage compacts, par exemple, les rayonnages par accumulation drive-in, les rayonnages dynamiques, les rayonnages push-back ou le système Pallet Shuttle. Dans cette catégorie, les systèmes automatisés se distinguent car, en plus d’optimiser l’espace de stockage, ils dynamisent davantage les opérations.

La COVID-19 a accéléré la mise en œuvre de nouvelles technologies dans la chaîne d’approvisionnement et l’un des domaines ayant connu le plus grand développement est la robotique dans les entrepôts. Dans son livre « The New (Ab)Normal », le professeur du MIT, Yossi Sheffi, prévoit que d’ici 2022, le marché mondial des robots d’entrepôt quadruplera.

En outre, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement ont montré que les entreprises doivent être préparées à faire face à toutes sortes de situations. Avoir la capacité d’anticiper des événements imprévus est indispensable pour éviter ou atténuer les effets des évolutions du marché. Dans ce cas, des technologies comme un logiciel de gestion d’entrepôt deviennent un allié pour anticiper les problèmes et adapter les processus logistiques.

Les systèmes des stockage compacts exploitent l’espace disponible
Les systèmes des stockage compacts exploitent l’espace disponible

La technologie au service de la chaîne d’approvisionnement mondiale

Les entreprises font de gros efforts pour réduire les effets des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, en améliorant les processus logistiques et en misant sur la technologie et la digitalisation.

Chez Mecalux, nous avons réalisé de nombreux projets visant à améliorer la chaîne d’approvisionnement d’entreprises de tous les secteurs, de l’installation de systèmes de stockage compacts pour accueillir plus de produits à l’installation du logiciel de gestion Easy WMS pour contrôler la traçabilité de la marchandise. Contactez-nous. Nos professionnels vous aideront à mettre en place une logistique flexible et résiliente face aux évolutions du marché.