Le système de préparation put-to-light accélère la prépartion des commandes grâce à l'utilisation d'écrans lumineux.

« Put-to-light » : picking par guidage lumineux

06 avril 2022

Le système d’aide au picking put-to-light est une solution de préparation de commande semi-automatique qui améliore la productivité des opérateurs lorsqu’ils placent les produits dans des conteneurs guidés par des dispositifs lumineux. 

Conçues pour atteindre une efficacité maximale, les solutions de picking semi-automatiques, qui incluent également les dispositifs pick-to-light, les systèmes de voice picking ou les terminaux mobiles radiofréquence, sont les meilleurs alliés pour diminuer les erreurs dans la préparation des commandes.

Qu’est-ce que le « put-to-light » ?

Les solutions put-to-light, parfois appelées sort-to-light, utilisent un ensemble de voyants lumineux qui, par le biais de lumières LED indiquent à l’opérateur où et en quelle quantité les produits doivent être déposés dans chaque colis, bac ou tiroir du rayonnage. L’objectif principal de ses dispositifs put-to-light est de trier rapidement et sans erreur les produits dans les bacs qui serviront à l’envoi des commandes.

Ce système de balise lumineuse peut être installé sur les rayonnages pour picking ou sur les chariots de préparation de commandes afin de rendre la méthode pick-to-cart efficace. Le fonctionnement du dispositif put-to-light est le suivant : à chaque conteneur est associé un dispositif lumineux. Pendant le processus de préparation de la commande, le voyant de l’emplacement correspondant s’allume, indiquant à l’opérateur l’emplacement où déposer la marchandise et en quelle quantité.

Les systèmes put-to-light sont connectés à un logiciel de gestion d’entrepôt (WMS), qui coordonne les dispositifs lumineux, automatisant la prise de décision de l’opérateur. Autrement dit, le WMS indique à l’opérateur dans quel bac déposer les produits et affiche à l’écran le nombre d’unités à déposer. Le logiciel est également connecté au terminal RFID utilisé par l’opérateur pour scanner les produits à trier.

L’application de solutions put-to-light est courante pour minimiser les erreurs avec une stratégie de batch picking, où l’opérateur place différentes quantités d’une même référence dans différentes commandes. Pour accélérer l’approvisionnement des stations de picking où sont triées les commandes, il est possible d’installer un circuit de convoyeurs pour bacs, afin d’assurer un flux de stock constant dans le put-to-light.

Les opérateurs se laissent guider par le dispositif lumineux « put-to-light » pour placer les produits dans chaque bac
Les opérateurs se laissent guider par le dispositif lumineux « put-to-light » pour placer les produits dans chaque bac

Comment fonctionne le système « put-to-light » ?

Le système de picking semi-automatique put-to-light se connecte au logiciel de gestion d’entrepôt pour coordonner les différents voyants lumineux de chaque emplacement ou conteneur, ainsi que les tâches des opérateurs. À l’aide du terminal de radiofréquence, les préparateurs de commandes scannent l’étiquette du produit, puis le logiciel les guide dans la recherche de l’emplacement où déposer les articles.

Les conteneurs ou les rayonnages pour picking disposent d’une balise lumineuse, connectée au WMS, qui indique au picker le nombre de références à déposer dans chaque bac. Une fois cette action réalisée, l’opérateur appuie sur le bouton situé à côté de la balise, confirmant au logiciel que la tâche a été correctement exécutée. Ensuite, la balise s’éteint et le picker continue à déposer les marchandises dans d’autres emplacements, ou retourne dans la zone où se trouve le stock pour scanner un autre article.

Différences entre « pick-to-light » et « put-to-light »

La principale différence entre les systèmes de préparation de commandes semi-automatiques pick-to-light et put-to-light réside dans le rôle de l’opérateur pendant le processus. Alors que dans le cas du put-to-light l’opérateur doit déposer le produit dans des bacs ou des tiroirs, dans celui du pick-to-light la tâche consiste à extraire la quantité de marchandises indiquée sur les conteneurs.

Les deux systèmes d’aide au picking sont souvent confondus car ils utilisent tous deux des dispositifs lumineux dans les rayonnages de picking et leur but est le même : accélérer la préparation des commandes et réduire les erreurs. De plus, les deux systèmes nécessitent également un logiciel avancé pour gérer les dispositifs lumineux et les terminaux RFID utilisés par les opérateurs.

Avantages (et inconvénients) du système « put-to-light »

Le système de picking semi-automatique put-to-light offre de multiples avantages, parmi les suivants :

  • Rapidité et efficacité dans la préparation des commandes. Le put-to-light accélère la préparation simultanée de plusieurs commandes. L’opérateur trie les articles dans les différents conteneurs en déposant la quantité exacte de marchandise affichée. Cette souplesse dans le picking permet de raccourcir les cycles de commande et, par conséquent, de fournir un service logistique plus efficace.
  • Réduction des erreurs de picking. Les dispositifs lumineux d’aide au picking, aussi bien le put-to-light que le pick-to-light, permettent d’automatiser le processus de prise de décision des pickers, réduisant au minimum la possibilité d’erreurs dans la préparation des commandes découlant de la gestion manuelle des marchandises.
  • Optimisation des déplacements des opérateurs. Ce système de picking semi-automatique simplifie le processus de préparation des commandes car l’opérateur est en mesure de préparer une ou plusieurs commandes avec les produits nécessaires lors d’un seul itinéraire.

Cependant, les dispositifs put-to-light présentent également certains inconvénients. Ce système de picking est efficace lorsque les commandes sont triées par article, c’est-à-dire lorsque chaque opérateur prélève un produit et le répartit dans les différents conteneurs ou emplacements en fonction de la quantité affichée. Dans les entrepôts qui gèrent de nombreuses références ou avec des produits aux rotations différentes, ce système ne serait probablement pas le plus adapté pour optimiser la préparation des commandes.

En outre, bien qu’il automatise la prise de décision des opérateurs, le système put-to-light dépend de l’exécution des tâches par les pickers et par conséquent, le risque d’erreur demeure. Automatiser les stations de picking avec l’installation de solutions automatisées, comme le pick and place, élimine les erreurs et augmente le nombre de prélèvements ou picks par heure.

Exemple d’application du système « put-to-light » : Aghasa Turis

La solution de picking semi-automatique put-to-light a pour objectif de dynamiser la préparation des commandes et de réduire les erreurs dans la manutention des marchandises. C’est précisément la principale raison pour laquelle le distributeur de fournitures industrielles Aghasa Turis a mis en place ce système dans son installation de Leganés (Espagne).

Easy WMS, le logiciel de gestion d’entrepôt de Mecalux, fait office de cerveau de l’installation. Au fur et à mesure que le stock du magasin automatique arrive aux stations de picking, Easy WMS indique aux opérateurs, via un écran, le nombre d’articles à retirer. Pour faciliter le tri des produits, Mecalux a installé des dispositifs put-to-light qui indiquent par des signaux lumineux le bac dans lequel déposer chaque article, ainsi que la quantité de stock nécessaire.

« Grâce à Easy WMS et aux systèmes pick-to-light et put-to-light, nous avons augmenté la vitesse de picking de 15 % dans cette première phase. Avec les ajustements en cours et le démarrage de la deuxième phase, nous triplerons la capacité de préparation de commandes », affirme Darío Alonso, président d’Aghasa Turis.

Aghasa Turis a gagné en rapidité dans la préparation des commandes grâce aux dispositifs lumineux « put-to-light »
Aghasa Turis a gagné en rapidité dans la préparation des commandes grâce aux dispositifs lumineux « put-to-light »

Plus d’agilité, moins d’erreurs

Les dispositifs lumineux put-to-light sont un système de picking semi-automatique qui garantit l’efficacité dans la préparation des commandes. Ils peuvent également être combinés à l’utilisation de convoyeurs et d’autres solutions automatisées telles que des miniload ou transstockeurs pour bacs.

Le picking est l’une des opérations les plus complexes et les plus importantes dans un entrepôt et c’est celle à laquelle les responsables logistiques consacrent le plus d’efforts. La robotisation des déplacements et la numérisation de la gestion sont des solutions technologiques qui permettent un picking efficace et sans erreur. Si vous souhaitez bénéficier des dernières technologies pour tirer le meilleur parti de vos activités logistiques, n’hésitez pas à nous contacter, un expert vous proposera la solution la mieux adaptée à vos besoins.