Sécurité et prévention des risques en entrepôt

Lors de la création de la structure d'un entrepôt il est très important de prendre en compte l'installation d'éléments de sécurité et de prévention des risques. C'est un sujet d'une extrême importance étant donné que les activités réalisées dans ce type d'installations comportent un haut niveau de risques, et qu'il est nécessaire de les prévenir et de les éviter.

Chaque pays, chaque département, chaque municipalité peut établir des normes spécifiques portant sur les incendies ou la sécurité, et le concepteur de l’entrepôt doit en tenir compte et les appliquer à tout moment. Cela permet d’éviter des problèmes ultérieurs liés aux incidents éventuels et les conséquences administratives et légales du non-respect de ces normes. En France la norme européenne NF EN 15 635 établit les éléments que les entreprises doivent prendre en compte et respecter.

 

Le risque d'incendies

Un grand nombre de normes de construction et de sécurité rédigées par des experts traitent largement les questions relatives aux incendies, la façon dont ils se déclarent et se propagent ou la manière de les détecter et de les éteindre. Il s’agit là d’aspects très complexes qui ne s’inscrivent pas dans les objectifs de ce manuel. Nous nous consacrons à donner un ensemble de conseils à suivre pour réduire les risques et limiter les conséquences d’un éventuel incident.

Éteindre un incendie avec des moyens manuels peut s’avérer extrêmement difficile, pour ne pas dire impossible, dans les installations de stockage modernes aux allées très étroites et dont les structures mesurent généralement entre 10 et 20 mètres, voire davantage. Même lorsque la hauteur des rayonnages est limitée à 4 ou 5 mètres, il est recommandé d’installer un système fixe d'extinction automatique à eau (sprinklers), plutôt que de dépendre uniquement d’équipements fixés au plafond de l’entrepôt, comme c’est le cas habituellement. Faire appel à un expert de la protection contre les incendies est indissociable de la conception de l’entrepôt.

La sécurité contre les incendies doit donc être envisagée comme un élément primordial du projet. Elle doit être étudiée et prévue dès le départ pour garantir la sécurité de l’entrepôt, pour ne pas avoir à modifier le projet ou risquer de le voir invalidé. Les moyens utilisés pour permettre l’évacuation du personnel en cas d’incendie, par exemple, peuvent influer sur la conception des espaces et sur le choix des engins de manutention.

Dans des conditions normales, la conception du centre doit inclure des dispositifs de détection (flammes, chaleur ou fumée) et des appareils automatiques ou semi-automatiques d’extinction (eau, mousse ou gaz). Outre les risques d’incendie, la fumée doit être considérée comme un danger pour la santé du personnel et pour les marchandises stockées.

Rayonnages dotés d'un système d'extinction des incendies

Rayonnages dotés d'un système d'extinction des incendies

Le fait que ces dispositifs de détection et de lutte contre les incendies puissent interférer avec les engins de manutention peut avoir une influence sur la disposition des rayonnages, leur hauteur, leur chargement et la forme des machines. La prise de risques étant une décision qui incombe au concepteur et constitue l’une de ses obligations, réduire ces risques doit être l’une de ses principales préoccupations.

 

Système de prévention des incendies dans l'installation

La prévention des incendies consiste essentiellement à réduire les situations pouvant les provoquer, autrement dit à réduire les risques.

 

Que pouvons-nous faire pour éviter les incendies ?

Dans la mesure du possible, le stockage de produits inflammables ou combustibles doit être évité. Si cela n’est pas possible, ces substances doivent être protégées contre les risques que peut représenter la proximité de fumeurs, d’installations électriques défectueuses et d’éventuelles activités auxiliaires, généralement associées aux équipes de maintenance, telles que le soudage, par exemple.

Il faut également tenir compte du fait que les produits stockés, même s’ils ne sont pas combustibles, sont généralement enveloppés ou emballés dans des cartons hautement inflammables, non traités contre les incendies pour des raisons de coût. De même, les marchandises sont généralement empilées sur des palettes en bois facilement inflammables et qui ne sont pas non plus ignifugées.

 

Exemple de palette en bois

Exemple de palette en bois

Ces conditions reflètent bien la responsabilité associée au choix du critère le mieux approprié à chaque activité, et l'examen détaillé de tels facteurs est donc indispensable pour la réduction des risques. Les cartons, par exemple, peuvent être étiquetés, scellés ou enveloppés à des fins publicitaires ou de distribution dans des matériaux qui produisent une grande quantité de fumée ou de gaz toxiques. Ils peuvent en outre constituer un matériau inflammable. Ce problème peut être évité dans de nombreux cas par la simple utilisation de caisses en plastique, même de moindre qualité que celles en carton, mais pouvant remplir la même fonction.

Aussi, par exemple, les pièces métalliques en vrac, stockées dans des conteneurs métalliques, sont parfois un produit à haut risque car des résidus d’huile peuvent s’accumuler au fond du dit conteneur. Lors de la conception du mode opératoire et de l’entrepôt, un système d’inspection et de nettoyage de ces éléments doit être établi avant de les inclure dans le système.

Par ailleurs le film plastique rétractable utilisé pour envelopper les palettes les rend plus facilement inflammables ; toutefois, sa principale contribution au risque d’incendie est due à la propagation, non au démarrage du feu. C’est pourquoi un chargement de bidons contenant un liquide inflammable, recouverts d’un film plastique rétractable, est mieux protégé contre le feu que s’il en était dépourvu car, en cas d’incendie, le plastique fait office de barrière thermique, retardant le point d’ignition et l’instant où ils commencent à brûler.

En cas d’incendie, un emballage en carton agit comme un écran protégeant de l’eau. Tandis que lorsque la chaleur augmente, le film plastique rétractable constitue un matériau sec pour le feu.

Même si l’on tient compte de toutes ces questions et si l’on respecte la réglementation, il existe toujours dans un entrepôt un certain risque d’incendie, cela est inévitable. Il faut donc l’assumer et prendre les précautions et les mesures nécessaires pour réduire les conséquences du feu, de la fumée, de la chaleur et de l’eau éventuellement employée pour l’éteindre.

Une solution envisageable dans les entrepôts de grand volume, ou si l’on doit isoler des marchandises à risque élevé, consiste à compartimenter l’espace à l’aide de cloisons résistantes au feu.

Une autre bonne raison de compartimenter l’entrepôt peut être l’existence d’un contingent de marchandises de grande valeur susceptibles de souffrir d’une extinction à l’eau et, en revanche, de supporter sans dégât la même opération à la mousse ou au gaz (systèmes d’extinction parfois appropriés pour les petits volumes et pour certains types de feu et de matériaux).

L’utilisation de cloisons coupe-feu peut impliquer l’installation de portes ignifugées pour le passage de véhicules, de convoyeurs à bandes, d’opérateurs, etc. Cela peut même contraindre à utiliser des chariots à mâts rétractables.

La tendance actuelle est à la division des entrepôts de grand volume, c’est pourquoi ils sont habituellement compartimentés. Parfois, des bâtiments indépendants sont construits et reliés les uns aux autres par des véhicules à guidage automatique. Un système de ce genre a un coût d’investissement élevé, qu’il faut étudier dans le contexte de la stratégie commerciale de l’activité en question.

 

Prévention des incendies dans les rayonnages au moyen de sprinklers

Les rayonnages d’un entrepôt peuvent être équipés d’un système intégral de détection et d’extinction, même si le risque d’incendie a été minimisé. Tous les rayonnages, qu’ils soient fixes ou mobiles sont concernés. Pour ces derniers, il existe aujourd’hui des systèmes articulés d’approvisionnement en eau extrêmement perfectionnés.

En principe, les bouches d’incendie étant situées dans la partie inférieure du bâtiment, le liquide doit être conduit jusqu’au système fixe d'extinction automatique à eau ou sprinklers, situés dans les rayonnages.

Le nombre de sprinklers à installer et leur position à chaque niveau de l’entrepôt seront déterminés en fonction des risques évalués. Les sprinklers doivent être stratégiquement positionnés pour pouvoir atteindre le foyer à éteindre, sans obstacle.

Il suffit très souvent d’installer des sprinklers uniquement au plafond, selon la hauteur du bâtiment et la résistance au feu des produits stockés.

Quoi qu'il en soit, tant pour l’installation des sprinklers que pour les aspects liés à ces questions de sécurité, il est recommandé de disposer du support, des connaissances et de l’expérience d’une entreprise spécialisée car les caractéristiques de chaque entrepôt, de ses installations et de son contenu peuvent varier considérablement des recommandations citées dans cet article.

Voir aussi