Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Code-barres en entrepôt

L'utilisation de cette technologie dans l’entrepôt ne se limite pas à la gestion des installations et des marchandises, ni à la communication avec les opérateurs. Elle est également utilisée pour l’identification d'articles manipulés.

En logistique, la plupart des produits portent actuellement un code-barres gravé ou imprimé, ou intègrent une balise RFID (étiquette d’identification utilisant la radiofréquence pour transmettre les données). Ces deux systèmes permettent d’identifier chaque unité gérée dans l’entrepôt à l’aide de lecteurs laser ou radio.

L'dentification automatique des articles d'un entrepôt accélère les opérations de picking.

L'dentification automatique des articles d'un entrepôt accélère les opérations de picking. 

Ces codes suivent de rigoureuses règles normalisées d’usage général qui permettent d’identifier des données telles que la nature du produit, son fabricant, sa traçabilité, ses données logistiques et ses caractéristiques spécifiques. Pour mieux cerner la manière dont certaines opérations sont aujourd’hui réalisées au sein de l’entrepôt, il est essentiel de comprendre le fonctionnement de ces méthodes d’identification.

 

Le code-barres

Exemple d’une étiquette sur laquelle est imprimé un code-barres EAN-13 permettant d’identifier le produit et d'établir sa traçabilité logistique.Exemple d’une étiquette sur laquelle est imprimé un code-barres EAN-13 permettant d’identifier le produit et d'établir sa traçabilité logistique.

Ce type de système d’identification consiste en l’impression graphique de barres sur des étiquettes (apposées sur les articles) ou directement sur les emballages ou récipients. La création de ces barres suit des normes de codage homologuées qui sont actuellement les codes EAN-13 et EAN-128

Lorsque les barres sont scannées (lues) par un terminal laser, celui-ci interprète les données et informe le système de gestion.

Tous les systèmes automatiques de gestion et de mouvement doivent disposer de ces codes pour communiquer à tout moment les données relatives à la charge manipulée.

Exemple d’une étiquette portant un code-barres EAN-128 permettant dans un centre logistique d’identifier la palette, le produit qu’elle contient et ses caractéristiques.

Exemple d’une étiquette portant un code-barres EAN-128 permettant dans un centre logistique d’identifier la palette, le produit qu’elle contient et ses caractéristiques.

Codage par balises RFID

Ce type d’identification par radiofréquence est utilisé depuis quelques années pour les produits sur lesquels une balise ou puce est collée. Lorsque cette étiquette se trouve dans le rayon de couverture d’une antenne spéciale, l’information contenue dans la balise est lue automatiquement.

L’avantage principal de ce système est sa rapidité de lecture car l’étiquette ne doit pas se trouver dans une position déterminée pour être lue.

Le principal avantage de la RFID par rapport à d’autres systèmes comme le code-barres est sa rapidité de lecture.

Le principal avantage de la RFID par rapport à d’autres systèmes comme le code-barres est sa rapidité de lecture.

1. Contact

2. Condensateur

3. Puce ou Balise : dispositif de stockage des informations concernant le produit.

4. Antenne de transmission : elle peut être à basse fréquence, émettant des ondes radio d’une portée de 2 mètres (en moyenne), ou à haute fréquence, sa capacité de transmission pouvant alors atteindre 100 mètres.

Voir aussi