L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement repose sur des logiciels avancés comme les systèmes de gestion d’entrepôt

Automatisation de la chaîne d’approvisionnement : présent et avenir

22 avril 2022

L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement implique l’intégration de nouvelles technologies dans les processus logistiques pour améliorer l’efficacité de la production, du stockage et de la distribution des marchandises, entre autres.

Ces technologies, ainsi que d’autres qui ne sont pas encore démocratisées comme l’ Internet industriel des objets (IIoT) ou le métavers, constituent la chaîne d’approvisionnement 4.0, et intègre des solutions automatisées et numériques afin de promouvoir des processus agiles, flexibles et productifs dans les entrepôts et les centres de production.

Qu’est-ce que l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement ?

L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement est l’application de nouvelles technologies dans le but d’améliorer les processus logistiques et de production. Parmi les principales technologies utilisées pour automatiser la chaîne d’approvisionnement figurent l’automatisation robotisée des processus (RPA), l’intelligence artificielle, les jumeaux numériques ou le machine learning.

Les nouvelles technologies facilitent la mise en œuvre de solutions orientées vers la création d’une chaîne d’approvisionnement numérique et connectée. Dans les entrepôts et les centres de production équipés de technologies de l’industrie 4.0, les programmes de gestion synchronisent les tâches des opérateurs et des machines pour optimiser les opérations complexes telles que la préparation des commandes, les retours de produits ou l’assemblage des composants sur les chaînes de montage.

Une étude du cabinet de conseil nord-américain Accenture intitulé Supply chain workforce of the future, montre que les machines intelligentes offrent une opportunité unique pour la chaîne d’approvisionnement : « Des technologies telles que l’intelligence artificielle, les jumeaux numériques, l’Internet des objets (IoT) et le cloud permettent aux entreprises de prévoir et de contrôler l’impact de presque chaque activité dans l’entrepôt. Le résultat : un nouveau niveau de visibilité et de rapidité qui change fondamentalement la façon dont les entreprises conçoivent, planifient, s’approvisionnent, fabriquent, fournissent un service et récupèrent ou recyclent leurs biens », expliquent les auteurs.

L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement repose sur des logiciels avancés comme les systèmes de gestion d’entrepôt
L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement repose sur des logiciels avancés comme les systèmes de gestion d’entrepôt

L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement implique le recours à des programmes de gestion avancés pour numériser les processus, ainsi que des solutions automatisées de production, de stockage et de transport gérées par un logiciel. Ces applications emploient les technologies d’intelligence artificielle et de big data pour augmenter la productivité dans des étapes telles que la réception des marchandises ou la préparation des commandes.

Le rapport de McKinsey intitulé Autonomous supply chain planning for consumer goods companies explique comment la mise en œuvre de solutions automatisées permettant une planification autonome peut améliorer les performances et réduire les coûts : « La planification autonome de la chaîne d’approvisionnement peut se traduire par une augmentation des revenus allant jusqu’à 4 %, une réduction des stocks jusqu’à 20 % et une diminution des coûts de la chaîne d’approvisionnement pouvant aller jusqu’à 10 % ».

Avantages de l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement

L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement est associée à la mise en œuvre de solutions automatisées dans des processus tels que la production, le stockage ou le transport de marchandises afin d’éliminer les surcoûts dans les différentes opérations. Voici quelques exemples d’application de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle, le machine learning ou l’Internet des objets :

  • Des flux de marchandises ininterrompus : dans un entrepôt ou un centre de production, les solutions automatisées garantissent un approvisionnement continu des marchandises vers les chaînes de montage ou de la zone de stockage. L’apprentissage automatique permet l’émergence de robots mobiles autonomes dans les installations logistiques, dont la mission est de distribuer le stock aux différents points de l’entrepôt sans avoir à suivre des itinéraires prédéterminés.
  • La suppression des erreurs : les solutions automatisées basées sur des technologies telles que l’intelligence artificielle ou la RPA réduisent la probabilité d’erreurs dans la gestion des processus et la manutention des marchandises.
  • La précision dans la gestion des stocks : l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement implique non seulement d’équiper l’installation de solutions automatisées, mais aussi de programmes informatiques qui assurent un contrôle des stocks en temps réel. La numérisation passe également par la synchronisation de tous les programmes qui jouent un rôle dans la chaîne d’approvisionnement. Un logiciel de gestion d’entrepôt est l’outil idéal pour assurer la traçabilité des produits.
  • Flexibilité face aux perturbations : l’utilisation de solutions numériques et de systèmes automatisés améliore la réactivité d’un entrepôt ou d’un centre de production face aux interruptions de la chaîne d’approvisionnement (comme celle causée par la pandémie de coronavirus). Ces technologies peuvent même aider à prévoir les pics de demande inattendus.
Un convoyeur pour palettes est une solution automatisée qui garantit un flux ininterrompu de marchandises vers les différentes zones de l’entrepôt
Un convoyeur pour palettes est une solution automatisée qui garantit un flux ininterrompu de marchandises vers les différentes zones de l’entrepôt

La chaîne d’approvisionnement pourrait-elle être entièrement automatisée ?

Déjà une réalité dans plus en plus d’entreprises, l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement est une tendance qui marquera l’avenir. C’est ce qui ressort de l’étude du cabinet McKinsey : Automation has reached its tipping point for omnichannel warehouses, selon laquelle le marché de l’automatisation des entrepôts devrait atteindre une valeur de 51 milliards de dollars d’ici à 2030, soit un taux de croissance annuel de 23 %.

Les nouvelles technologies de la chaîne d’approvisionnement vont non seulement améliorer la performance des opérations dans les entrepôts et les centres de production, mais aussi ouvrir la voie à une production, un stockage et une distribution autonomes. Selon l’analyse du cabinet de conseil nord-américain Gartner Supply chains will become autonomous faster than you expect, la chaîne d’approvisionnement passera de l’automatisation à l’autonomie au cours de la prochaine décennie : « La plupart des CSCO (Chief Supply Chain Officers), c’est-à-dire les responsables Supply Chain des organisations intervenant dans la chaîne d’approvisionnement mondiale s’accordent à dire qu’au cours des 10 prochaines années les chaînes d’approvisionnement mondiales les plus avancées tireront parti de l’hyperautomatisation, c’est-à-dire une combinaison de technologies comprenant l’automatisation robotisées des processus (RPA), le machine learning et bien d’autres, pour devenir plus autonomes », explique Pierfrancesco Manenti, vice-président Analyste au sein de l’équipe de stratégie de la chaîne d’approvisionnement de Gartner et auteur du rapport.

 

Cependant, la route vers l’automatisation complète de la chaîne d’approvisionnement peut être longue. L’analyse de Gartner divise le développement de l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement en trois périodes distinctes : l’automatisation (jusqu’en 2025), l’augmentation des fonctionnalités (jusqu’en 2030) et l’autonomie (au-delà de 2030). La différence entre les trois périodes sera marquée par le niveau de consolidation des technologies dans la chaîne d’approvisionnement. Alors que la période d’automatisation sera marquée par l’Internet des objets (IoT), l’automatisation robotisée des processus (RPA) et l’intelligence augmentée, 2030 mettra au premier plan des technologies comme le machine learning, les jumeaux numériques et l’intelligence artificielle responsable. À partir de 2030, l’autonomie de la chaîne d’approvisionnement sera renforcée par l’intelligence artificielle et la montée en compétences, qui englobent les technologies d’améliorations des capacités physiques ou cognitives par une altération naturelle ou artificielle du corps humain.

Pour les entreprises dont l’objectif final est de d’automatiser entièrement leur chaîne d’approvisionnement, Gartner recommande de mettre en priorité absolue la transformation technologique de la chaîne d’approvisionnement : « Bien que ce soit un voyage de 10 ans, il est conseillé aux CSCO de commencer dès à présent à travailler sur cette transformation. La technologie évolue très rapidement et il n’y a pas de temps à perdre. Les CSCO doivent continuer à fortement automatiser leurs processus grâce à la RPA, tout en la combinant à des techniques de machine learning pour automatiser également des prises de décision plus complexes », indique M. Manenti.

Automatisation de la chaîne d’approvisionnement : pour des opérations agiles et efficaces

L’automatisation de la chaîne d’approvisionnement désigne l’application de technologies telles que l’apprentissage automatique ou l’intelligence artificielle à l’entrepôt au moyen de solutions automatisées et de programmes numériques. L’intégration de robots élimine les erreurs dans la gestion des processus et la manutention des marchandises, ce qui se traduit par des processus logistiques ou de production plus efficaces.

L’adoption de solutions automatisées et de programmes numériques dans la chaîne d’approvisionnement stimule la productivité de l’entrepôt, accroît la visibilité pour les responsables de la supply chain et assure un contrôle des stocks permanent et en temps réel pendant les opérations logistiques. Vous envisagez d’automatiser votre chaîne d’approvisionnement ? N’hésitez pas à nous contacter. Un expert de Mecalux vous proposera la solution idéale pour automatiser votre installation, optimiser vos processus et éliminer les erreurs provenant de la gestion manuelle.