La Supply Chain 4.0 est l'intégration de technologies dans tous les maillons de la chaîne

Supply Chain 4.0 (SCM 4.0): une chaîne d’approvisionnement plus intelligente

10 février 2021

La Supply Chain 4.0 est un concept en pleine expansion qui se réfère à l’intégration des nouvelles technologies dans la chaîne d’approvisionnement. Quel est l’objectif ? Intégrer les flux de matières et de données pour obtenir une chaîne d’approvisionnement plus sûre, plus rapide et plus flexible.

Dans cet article, nous expliquons l’impact de la chaîne d’approvisionnement 4.0, comment elle est née et quel sera le rôle des opérateurs dans ce nouvel environnement technologique.

Qu’est-ce que la Supply Chain 4.0 ? La nouvelle chaîne d’approvisionnement

La chaîne d’approvisionnement 4.0 est le processus d'intégration de technologies et de méthodes de production et de gestion des stocks technologiquement avancées qui améliorent la productivité et l’efficacité des opérations dans toutes les entreprises de la supply chain.

La chaîne d’approvisionnement 4.0 intègre des technologies avancées dans le processus logistique
La chaîne d’approvisionnement 4.0 intègre des technologies avancées dans le processus logistique

Cette nouvelle tendance utilise des technologies telles que le blockchain, l'automatisation des processus, la transformation digitale, l’intelligence artificielle, le big data (avec visualisation et analyse de données), le machine learning ou l’ Internet Industriel des Objets. Tout cela dans le but de rendre plus efficaces les opérations d’approvisionnement, de production et de distribution.

L’automatisation est devenue la tendance principale dans l’industrie 4.0 : en 2019, on estimait à 2,7 millions le nombre de robots industriels fonctionnant dans les centres de production et les entrepôts du monde entier, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’année précédente, selon le World Robotics Report 2020 de la International Federation of Robotics.

La chaîne d’approvisionnement 4.0 a été créée afin de proposer un meilleur service au client final. Seule l’utilisation d’un logiciel spécialisé en logistique permet de garantir des livraisons sous 24 heures, de limiter les retours de commandes ou les erreurs.

La technologie entraîne efficacité et productivité, mais pas seulement. L’automatisation et la digitalisation des processus garantissent également une réduction des coûts pour les entreprises. Par exemple, la fabrication additive permet de concevoir et produire des articles personnalisés en série grâce à l’impression 3D.

La supply chain utilise des technologies telles que l’intelligence artificielle afin de pouvoir anticiper les scénarios futurs, localiser les inefficacités et prévenir les problèmes.

Avantages (et inconvénients) de la Supply Chain 4.0

De la capacité à doter d'intelligence un entrepôt par le biais de l’AIoT à la garantie de l’intégrité des informations partagées par la blockchain, voici les principaux avantages de la chaîne d’approvisionnement 4.0:

  • Une prise de décision plus rapide : de meilleurs systèmes de communication permettent aux entreprises d’interagir davantage les unes avec les autres et de manière plus fluide. Cela améliore et accélère la prise de décision.
  • Efficacité et productivité : la mise en place d’équipements de production, de systèmes de stockage, de préparation des commandes et de transports autonomes (tels que les drones, les robots mobiles ou les camions futuristes sans conducteur) permettra à une entreprise d'atteindre son rendement maximal.
  • Suppression des erreurs : l’utilisation de logiciels spécialisés, tels que les systèmes de gestion d’entrepôt (WMS), permet de supprimer les erreurs dans la gestion des marchandises. Cela se traduit par un service beaucoup plus rapide et satisfaisant.
  • Intégration des processus : une chaîne d’approvisionnement digitale permet à toutes les entreprises d’avoir une visibilité sur les données relatives aux marchandises à n’importe quel stade, assurant ainsi une traçabilité totale des produits.
  • .

En définitive, la Supply Chain 4.0 améliore l’exécution des méthodes de fabrication telles que le just-in-time ou bien permet une gestion plus intelligente de l’espace (grâce aux techniques de slotting), ce qui entraîne une diminution des coûts de fabrication et de stockage.

Cependant, le choix d'une chaîne d’approvisionnement 4.0 représente un coût important. Il n’est pas facile d’automatiser et de digitaliser l’ensemble de la chaîne. Bien qu’à long terme, le retour sur investissement et les avantages en termes de flux de travail l’emportent sur ces dépenses, de nombreuses entreprises préfèrent appliquer ces changements de manière progressive.

Digitalisation et automatisation, technologies clés de la SCM 4.0

La chaîne d’approvisionnement actuelle exige des opérations rapides, efficaces et coordonnées entre les différentes entreprises qui la composent. Dans ce contexte, la digitalisation et l’automatisation des processus de l’entrepôt sont essentielles à l'approvisionnement de l'Industrie 4.0.

Seule la numérisation permet de garantir le bon déroulement des livraisons de commandes
Seule la numérisation permet de garantir le bon déroulement des livraisons de commandes

Les nouvelles tendances de consommation ont décuplé les attentes des clients, qui achètent et retournent des produits par de multiples canaux et s’attendent à recevoir les commandes en moins de 24 heures. Pour être compétent face aux enjeux de la logistique omnicanale, il est essentiel d'investir dans un logiciel qui automatise les opérations, comme la localisation des produits dans l’entrepôt ou l’expédition des commandes. C’est la seule façon de supprimer véritablement les erreurs dérivées de la gestion manuelle des entrepôts, qui représentent un dépassement de coût important et peuvent nuire à la marque.

C’est pourquoi le logiciel, et en particulier un système de gestion d’entrepôt (comme Easy WMS de Mecalux), est indispensable afin que les opérateurs puissent accomplir leurs tâches efficacement et rapidement. Un WMS indique automatiquement, étape par étape, les tâches devant être effectuées, ce qui assure une plus grande rapidité et supprime les erreurs.

Le WMS est également synchronisé avec le reste des logiciels de l’entreprise, tels que l’ERP ou le système de production MES. Cette digitalisation des opérations permet d’avoir tous les KPI d'un entrepôt en un clic (c’est possible avec le module Supply Chain Analytics), de synchroniser le stock de l’entrepôt et celui de la boutique en ligne (avec le module Intégration Marketplace & Plateforme E-commerce) ou d’automatiser l’expédition en fonction de la route du transporteur (Préparation et gestion des expéditions multitransporteurs).

L’automatisation est l’un des axes de la chaîne d’approvisionnement 4.0. Sur la photo, un transstockeur pour bacs ou miniload.
L’automatisation est l’un des axes de la chaîne d’approvisionnement 4.0. Sur la photo, un transstockeur pour bacs ou miniload.

La digitalisation est l’un des axes de la Supply Chain 4.0. L’autre est l’automatisation. Les entrepôts doivent automatiser tout ou partie de leurs processus dans le but d’augmenter les cycles de dépôt et d’extraction de produits ou afin d’accroître le nombre de prélèvements par heure pour chaque opérateur.

Dans ce cas, l’offre existante sur le marché est étendue et adaptée aux besoins spécifiques de chaque entreprise. L'opération de picking, par exemple, peut être partiellement automatisée grâce à des systèmes d’aide tels que le pick-to-light ou le voice-picking, ou bien entièrement automatisée grâce à un transstockeur miniload. Dans le cas d’un entrepôt avec rayonnages à palettes, l'extraction et le dépôt des marchandises peuvent être plus ou moins automatisés à l’aide des systèmes Pallet Shuttle ou transstockeurs pour palettes.

La révolution de Supply Chain 4.0

La chaîne d’approvisionnement 4.0 est en fin de compte une conséquence directe de l'avènement de l’Industrie 4.0. Ce concept, né dans le secteur industriel allemand, répond à l’introduction des nouvelles technologies qui automatisent la production, en supprimant les erreurs tout au long du processus de fabrication.

C’est pourquoi les différentes entreprises qui composent une chaîne d’approvisionnement doivent progressivement introduire des technologies telles que l’automatisation de l'entrepôt ou un WMS afin de pouvoir parvenir à une supply chain rapide et flexible s'adaptant aux difficultés que rencontre le milieu logistique actuel.

L’aménagement de postes de travail modernes est un exemple d’entrepôt 4.0
L'aménagement de postes de travail modernes est un exemple d’entrepôt 4.0

Si vous souhaitez améliorer le rendement de votre entrepôt et entrer dans la chaîne d’approvisionnement 4.0, n’hésitez pas à nous contacter. Un expert vous conseillera sur les meilleures solutions logistiques pour votre entreprise.