Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Entrepôt automatisé équipé de convoyeurs

Entrepôt automatisé VS entrepôt traditionnel

31 août 2018

Ces dernières années nous assistons à une forte évolution dans notre secteur : l’entrepôt traditionnel que nous connaissons si bien se convertit petit à petit en un entrepôt automatisé. L’automatisation d’un entrepôt logistique est une étape que beaucoup ont encore du mal à franchir, alors que la concurrence, elle, a d’ores et déjà décidé de sauter le pas pour diverses raisons : économiques, réduction des distances en entrepôt, améliorations de la sécurité et des conditions de travail des opérateurs, etc. Maintenant que vous connaissez le moment opportun pour revoir la conception de votre entrepôt, voici les différents modèles d’automatisation logistique :

1. Entrepôt traditionnel

Les entrepôts traditionnels (ou classiques), comme leur nom l’indique, sont ceux que nous avions l’habitude de construire depuis des années : leur fonctionnement ne repose pas sur l’automatisation mais sur les opérations effectuées par les employés de l’entreprise.

Pour que vous puissiez les différencier, rappelez-vous que dans ces établissements ce sont les opérateurs qui se déplacent vers les marchandises ; que ce soit pour se rendre sur le lieu de prélèvement des articles, pour les prélever (picking), ou pour les acheminer vers le lieu d’assemblage et d’expédition.

L’entrepôt traditionnel a principalement recours à un système de manutention manuelle, bien que toutefois, il ne soit pas rare d’y trouver des solutions de manutention plus ou moins automatisées telles que des chariots élévateurs ou des convoyeurs pour améliorer un minimum les conditions de travail des employés. Les rayonnages industriels classiques, les diables et les transpalettes sont des éléments indissociables de l’entrepôt traditionnel.

Exemple d’entrepôt traditionnel : Corep
Exemple d’entrepôt traditionnel : Corep

2. Entrepôt semi-automatisé

Les entrepôts de cette catégorie sont technologiquement plus avancés que les traditionnels, bien que les ressources humaines continuent d’y jouer un rôle très important. Ils font appel à une partie des solutions de stockage automatisées disponibles sur le marché et utilisent un logiciel de gestion logistique (WMS).

Ce niveau d’automatisation aide à améliorer la rentabilité et la productivité d’une ou de plusieurs parties de l’entrepôt et coûte bien évidemment moins cher que si vous réagencez l’intégralité de votre bâtiment. Par exemple, beaucoup d’entreprises optent pour cette solution lorsqu’elles constatent que de nombreuses erreurs sont commises lors du picking et qu’elles aimeraient réduire leurs coûts concernant cette étape cruciale de la préparation de commande.

Exemple d’entrepôt semi-automatisé : Arvato France
Exemple d’entrepôt semi-automatisé : Arvato France

3. Entrepôt automatisé

Ce type d’entrepôt est à la pointe de la technologie ! Ce dernier est entièrement conçu de solutions de stockage automatisées : magasins automatiques (rayonnages mobiles), convoyeurs, transstockeurs pour palettes, tridirectionnels, bacs, etc. Lorsque nous observons les flux logistiques de ces établissements, nous voyons que ce sont les marchandises qui se déplacent vers les opérateurs, et ce grâce à l’utilisation et au développement de la robotique.

Directement reliés à un logiciel de gestion logistique (WMS) et équipés de fourches télescopiques pour porter les palettes, les transstockeurs se déplacent à vitesse grand V le long des allées, apportent les palettes en bout d’allée et les déposent sur des consoles ou systèmes de transports tels que des convoyeurs. Tout est entièrement pensé pour réduire les coûts, les durées, améliorer la sécurité en entrepôt et garantir la satisfaction du client.

Exemple d’entrepôt automatisé : Clairefontaine
Exemple d’entrepôt automatisé : Clairefontaine

Il existe différents niveaux d’automatisation, plus ou moins complexes, s’adaptant aux systèmes d’exploitation et aux besoins de chaque entrepôt. Nous ne pouvons donc pas dire que chaque entreprise ait besoin d’automatiser toute sa logistique. C’est pourquoi chez Mecalux nous nous adaptons à votre entreprise pour créer la solution qui vous conviendra le mieux :

  • Entrepôt classique.
  • WMS + Entrepôt classique.
  • WMS + Entrepôt classique + Système automatique autonome.
  • WMS + Magasin automatique.
  • WMS + Magasin automatique + Entrepôt classique.
  • WMS + Magasin automatique + Postes de picking.
  • WMS + Magasin automatique + Séquencement + Postes de picking.
  • Systèmes automatiques avancés.