Un entrepôt semi-automatisé bénéficie des fonctionnalités offertes par le système Pallet Shuttle

Entrepôt semi-automatisé : la technologie associée à l'humain

13 juillet 2021

Un entrepôt semi-automatisé, solution logistique privilégiée par les entreprises qui ne veulent ou ne peuvent pas opter pour une automatisation complète, associe l’innovation technologique et travail humain pour tirer parti des avantages offerts par les systèmes automatisés et les tâches réalisées manuellement.

Quels sont les systèmes de stockage semi-automatiques disponibles sur le marché, quand est-il judicieux de les choisir et quels en sont les avantages ? Nous vous disons tout dans cet article.

Définition d’un entrepôt semi-automatisé

Un entrepôt semi-automatisé combine des solutions de stockage, de gestion ou de transport automatiques avec des opérations manuelles. Bien que ces entrepôts sont technologiquement plus avancés que les entrepôts traditionnels, l’intervention humaine continue d’y jouer un rôle très important. 

Entrent dans la catégorie semi-automatisé, les entrepôts où certaines opérations de l’intralogistique (réception, transport, stockage, préparation des commandes, expédition) effectuées avec un certain niveau d’automatisation, tandis que d’autres processus continuent d’être assurés manuellement.

7 avantages de l’entrepôt semi-automatisé

La semi-automatisation d’un entrepôt apporte les avantages suivants :

1) Réduction des erreurs. Il évite les erreurs liées la gestion manuelle.

 

2) Augmentation de la productivité. Les équipements automatiques et les dispositifs d’aide à la préparation de commandes augmentent considérablement les performances des opérateurs.

 

3) Valeur ajoutée. Lorsque certains processus sont automatisés, comme les flux des marchandises, les opérateurs se concentrent sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée.

 

4) Réduction des coûts de maintenance. La manutention automatisée des marchandises réduit l’usure et les dommages liés à l’utilisation répétée des engins de manutention tels que les chariots élévateurs et les gerbeurs.

 

5) Satisfaction du personnel. La mise en œuvre de certaines solutions automatisées libère les opérateurs des tâches les plus fatigantes, et donc améliore le bien-être au travail.

 

6) Sécurité accrue des marchandises Le transport automatisé des marchandises les maintient en parfait état.

 

7) Mise en place d’un inventaire permanent. L’utilisation d’un logiciel de gestion d’entrepôt (WMS) identifie et contrôle le stock en temps réel. Grâce à l’historique des mouvements, un suivi strict de la traçabilité des produits peut être effectué.

 

L’automatisation jusqu’à un certain niveau d’un entrepôt traditionnel améliore les performances logistiques et diminue les erreurs ainsi que les coûts d’exploitation.

Dans un entrepôt semi-automatisé, les convoyeurs accélèrent le flux interne des marchandises et acheminent automatiquement les produits aux postes de préparation des commandes
Dans un entrepôt semi-automatisé, les convoyeurs accélèrent le flux interne des marchandises et acheminent automatiquement les produits aux postes de préparation des commandes

Solutions de stockage semi-automatique et exemples d’application

La solution semi-automatique par excellence est le Pallet Shuttle semi-automatique, un système de stockage compact dans lequel une navette motorisée se déplace à l’intérieur des canaux de stockage pour effectuer le chargement et déchargement des palettes. Les opérateurs doivent donc simplement placer la palette dans la première position de chaque canal, à l’aide d’un chariot élévateur. Alisson Ferreira, responsable de planification et des opérations logistiques chez Coca-Cola Refrescos Bandeirantes (Brésil), explique les avantages apportés par cette solution : « Le Pallet Shuttle nous apporte une plus grande productivité, car la navette motorisée est chargée de déplacer automatiquement les palettes à l’intérieur des canaux. Les opérateurs se sont rapidement adaptés et, dès le premier jour, l’équipe s’est rendu compte que ce système permet de travailler plus rapidement et plus en sécurité ».

Une autre caractéristique de l’entrepôt semi-automatique est l’automatisation du flux de marchandises. Les convoyeurs à palettes , par exemple, permettent de mécaniser le mouvement interne entre deux zones différentes et de poursuivre ensuite l’opération manuellement. Une solution présentant ces caractéristiques est celle mise en œuvre chez Tadim, une multinationale qui commercialise des noix et des fruits secs, dont le responsable logistique déclare : « En reliant l’entrepôt et le centre de production à l’aide de convoyeurs, nous avons augmenté le nombre de réceptions de 73% ».

L’automatisation du transport de marchandises est également utilisée pour mettre en œuvre des méthodes de préparation de commandes telles que le "goods-to-person" (GTP) ou « produit vers l’homme ». Il s’agit d’une stratégie de préparation de commandes selon laquelle les marchandises sont acheminées vers des postes de préparation de commandes via un circuit de convoyeurs pour bacs, afin que les opérateurs les trient manuellement. Dans l’entrepôt du Groupe Rossignol à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs (France), par exemple, l’installation d’un convoyeur reliant la mezzanine à la zone de consolidation et de conditionnement a maximisé la productivité du centre, permettant aux opérateurs de préparer jusqu’à 5 000 commandes par jour.

Dans un entrepôt semi-automatisé on trouve également des solutions d’automatisation destinées à rationaliser le processus de préparation des commandes. Parmi ces systèmes d’aide au picking, les plus utilisés sont le pick-to-light, c’est-à-dire que des signaux lumineux guide les opérateurs en leur indiquant les quantités de produit à prélever dans chaque bac. C’est la solution mise en œuvre dans la zone de préparation de commandes des produits à forte rotation de l’entrepôt d’AS Healthcare à Paris, et qui comprend deux blocs de rayonnages dynamiques pour bacs équipés du système pick-to-light.

Il y a également le système de voice picking. Il assiste les opérateurs de l’entrepôt via des instructions verbales sur ce qu’ils doivent faire à chaque étape. Le distributeur d’équipement sportif Decathlon a intégré cette technologie dans trois nouveaux entrepôts en Italie pour répondre à une augmentation croissante des commandes en ligne.

Enfin, l’installation système de gestion d’entrepôt (WMS) dans un entrepôt traditionnel semi-automatise également son fonctionnement, puisqu’il allie des systèmes de stockage, de manutention et de transport manuels avec une gestion d’entrepôt informatisée. Un exemple est celui mis en place par la multinationale alimentaire Danone, dont l’entrepôt omnicanal de Valdemoro (Espagne) prépare 700 commandes par jour à l’aide d’Easy WMS de Mecalux.

Les systèmes de picking semi-automatiques tels que le pick-to-light associent la technologie et travail manuel
Les systèmes de picking semi-automatiques tels que le pick-to-light associent la technologie et travail manuel

Comment savoir si la semi-automatisation s’adapte à vos besoins ?

Il existe différents cas dans lesquels une entreprise peut choisir d’automatiser une partie de ses opérations logistiques, notamment si elle souhaite :

  • Optimiser le stockage d’une seule et même référence. Scénario idéal pour choisir le système de stockage semi-automatique : le Pallet Shuttle.
  • Améliorer la productivité de sa préparation de commandes. Les systèmes tels que le pick-to-light ou le voice picking augmentent les performances des opérateurs lors des tâches de préparation de commandes tout en réduisant le risque de faire des erreurs.
  • Rationaliser le transport interne des marchandises. Les engins de manutention automatiques tels que les convoyeurs sont fortement recommandés lorsque de grandes distances doivent être parcourues entre deux zones ou entre différentes opérations.
  • Améliorer la gestion de l’entrepôt. Il n’est pas nécessaire d’avoir un entrepôt entièrement automatisé pour mettre en place un logiciel de gestion. Un entrepôt classique peut également être géré numériquement grâce à un WMS.

Il n’est jamais trop tard pour augmenter le degré d’automatisation d’un entrepôt, d’autant plus que cela permet d’accroître la performance des opérateurs et l’efficacité des opérations.

Un entrepôt semi-automatisé peut intégrer un WMS avec des solutions de stockage traditionnelles
Un entrepôt semi-automatisé peut intégrer un WMS avec des solutions de stockage traditionnelles

Équilibre entre l’automatisation et la gestion manuelle

L’entrepôt semi-automatique est, de nos jours, la solution logistique qui rencontre le plus de succès auprès des entreprises qui ne nécessitent pas d’un entrepôt 100% automatisé, principalement parce que ce n’est pas rentable. Dans ces cas, la clé est d’identifier les opérations qui peuvent être optimisées par l’automatisation et celles qui doivent être maintenues en exécution manuelle.

Chez Mecalux, nous sommes spécialisés dans la mise en œuvre de systèmes de stockage automatique qui s’adaptent aux besoins de chaque entreprise, quel que soit son secteur. Si vous pensez que le moment est venu de passer à l’automatisation de certaines opérations dans votre entrepôt, n’hésitez pas à nous contactez, nous vous aiderons à trouver une solution logistique intégrale et entièrement personnalisée.