La pandémie de coronavirus a accéléré les plans d'automatisation de tous les types d'entreprises

La pandémie de COVID-19 accélère l’automatisation de la logistique

22 février 2021

L’automatisation des entrepôts franchit un cap avec la COVID-19. La pandémie de coronavirus a fait chuter l’activité industrielle et, alors qu’elle commençait à se relancer, les entreprises se sont trouvées confrontées à de nouvelles complications : distanciation sociale, restrictions de mobilité, forte demande de produits de première nécessité et de nouveaux défis en termes de logistique e-commerce, etc.

Dans ce contexte, les entreprises ont été contraintes de trouver des solutions pour augmenter la productivité de leurs installations, réduire les délais et optimiser leurs ressources. La logistique 4.0 et la transformation digitale de la chaîne logistique sont la voie à suivre pour renforcer sa croissance et surmonter les difficultés de la crise.

Avant même la pandémie, l’automatisation faisait déjà partie des solutions choisies par les entreprises pour gagner en compétitivité. Dans cet article, nous analysons comment l’intégration de la technologie dans la logistique permet aux entreprises de s’adapter aux évolutions du marché et de livrer les clients dans les délais impartis.

Mesures préventives contre le coronavirus au travail

L’évolution de la crise sanitaire oblige les entreprises à adapter leur activité pour respecter les recommandations sanitaires et appliquer les mesures préventives afin d’éviter la contagion et la propagation du virus. Pour se faire, de nouvelles méthodes d’organisation, de protection collective et individuelle ont été mises en place.

Ces mesures peuvent être réglementées et modifiées en fonction de l’évolution de la situation, c’est pourquoi nous recommandons de consulter fréquemment le site web des autorités compétentes du ou des pays où l’entreprise opère. Nous suggérons également de se référer aux préconisations de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail ou du Département du travail des États-Unis.

La priorité pour chaque entreprise est d’appliquer les gestes barrières en facilitant le lavage des mains (avec du gel hydroalcoolique, du savon et de l’eau, etc.), en encourageant le port du masque et en veillant au respect des distances physiques entre les travailleurs. L’organisation de la circulation des personnes et de la répartition des espaces sur les lieux de travail ont donc été modifiées dans la mesure du possible, afin de garantir une distance de sécurité suffisante.

Il ne fait aucun doute que l’information et la formation sont indispensables. D’une part, les salariés doivent être sensibilisés à l’importance de signaler, le plus tôt possible, s’ils présentent des symptômes de la maladie ou s’ils ont été en contact avec des personnes présentant des symptômes. D’autre part, il est conseillé d’installer des affiches et des panneaux de rappel des mesures d’hygiène et de prévention (par exemple, tousser ou éternuer dans son coude ou un mouchoir, éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche).

En outre, il est impératif d’aérer régulièrement les locaux et les espaces intérieurs et, de renforcer le nettoyage et la désinfection, en insistant sur les surfaces fréquemment touchées (comme les poignées de porte, les rampes ou les équipements collectifs et les boutons d’ascenseurs). La responsabilité individuelle pour le nettoyage des équipements de travail collectif et partagé doit également être encouragée.

L’automatisation en réponse à la crise du COVID-19

Selon l’étude The future of work in Europe réalisée par le cabinet de conseil McKinsey, la crise économique résultant de la pandémie de coronavirus pourrait stimuler l’automatisation pour diverses raisons.

Tout d’abord, en raison de marges de plus en plus serrées, les entreprises voient l’automatisation comme une solution pour éliminer les coûts. Bien qu’il représente un investissement initial plus élevé par rapport aux systèmes de stockage traditionnels, un entrepôt automatique compense cette dépense par une réduction des coûts d’exploitation et des frais de personnel.

Ainsi, dans un contexte où la présence de personnel dans les entreprises est réduite au minimum, l’entrepôt robotisé pourrait garantir un service ininterrompu. Les engins de manutention automatisés, tels que les transstockeurs ou les convoyeurs, continuent de fonctionner même sans opérateurs et gère les marchandises de manière efficace et sûre.

Les mesures de confinement et de restriction dans les magasins ont entraîné une augmentation du e-commerce. Les entreprises de commerce de détail (retail), d’alimentation ou les pharmacies ont vu leurs commandes en ligne augmenter de manière exponentielle. En conséquence, de nombreuses entreprises ont opté pour l’automatisation de leur activité e-commerce pour pouvoir traiter un plus grand nombre de commandes tout en éliminant le risque d’erreurs.

Un logiciel de gestion d’entrepôt contrôle les opérations de tout centre logistique, même en l’absence de travailleurs engendrée par l’épidémie de COVID-19
Un logiciel de gestion d’entrepôt contrôle les opérations de tout centre logistique, même en l’absence de travailleurs engendrée par l’épidémie de COVID-19

Quelles opérations automatiser dans un entrepôt

L’automatisation des entrepôts permet non seulement de réduire au minimum la présence d’opérateurs, mais aussi de renforcer la sécurité. Voyons quels processus peuvent être robotisés dans un centre logistique :

Réception et expédition

L’une des solutions les plus efficaces est le système automatique de chargement et de déchargement de camions, chargé de réaliser rapidement la réception et l’expédition.


Il s’agit de systèmes de convoyage composés de rouleaux et/ou de chaînes au moyen desquels les palettes sont chargées et déchargées des camions, de manière robotisée.

 

Flux de marchandises

La circulation des marchandises nécessite de nombreux mouvements dans l’entrepôt. Étant donné que les entreprises cherchent à limiter au maximum le nombre de personnes par équipe, l’installation de convoyeurs pour palettes ou de convoyeurs pour bacs est recommandée. Ceux-ci remplacent les engins de manutention traditionnels et les opérateurs, qui peuvent ainsi être affectés à d’autres fonctions. Par conséquent, la manutention manuelle des charges est réduite, et la sécurité dans l’installation augmente.

Les convoyeurs pour palettes minimisent les déplacements des opérateurs dans l’entrepôt
Les convoyeurs pour palettes minimisent les déplacements des opérateurs dans l’entrepôt

Préparation de commandes

La préparation de commandes nécessite la présence et le déplacement continu des employés au sein de l’entrepôt pour localiser les références dont ils ont besoin.

Pour réduire au minimum ces déplacements et le nombre de travailleurs traversant la même allée, les commandes peuvent être préparées selon la méthode du « produit vers l’homme ». Les opérateurs sont affectés à un poste de picking et attendent de recevoir les produits.

Avec la préparation des commandes selon la méthode du « produit vers l’homme » les opérateurs n’ont plus besoin de parcourir l’entrepôt pour prélever les marchandises
Avec la préparation des commandes selon la méthode du « produit vers l’homme » les opérateurs n’ont plus besoin de parcourir l’entrepôt pour prélever les marchandises

Gestion

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité de prioriser la traçabilité des produits et de surveiller les opérations logistiques.

Un entrepôt doté d’un logiciel de gestion, tel que Easy WMS de Mecalux, offre une visibilité en temps réel de l’état de la chaîne d’approvisionnement. Ce logiciel suit les marchandises jusqu’à leur expédition aux clients.

Le WMS simplifie également l’application des mesures sanitaires dans les opérations. Par exemple, la préparation et l’expédition des commandes sont anticipées pour éviter les interactions directes (entre les opérateurs et les transporteurs).

Exemples d’automatisation dans un contexte de pandémie

De nombreuses entreprises ont bénéficié des avantages de l’automatisation pour faire face aux évolutions du marché. Elles reconnaissent toutes que l’automatisation représente une perspective de développement grâce à laquelle elles peuvent surmonter les difficultés auxquelles elles sont confrontées, y compris celles résultant de la pandémie du coronavirus.

Examinons trois exemples d’entreprises qui ont réussi la modernisation de leur logistique grâce aux systèmes de stockage automatisés et de gestion de Mecalux :

  • Miguélez. Ce fabricant de câbles électriques basse tension dispose d’un centre logistique équipé d’un magasin automatique pour palettes et d’un magasin automatique pour bacs de Mecalux dans lesquels sont gérées environ 1 500 références de son catalogue. L’automatisation lui permet d’acheminer ses câbles à n’importe quel endroit de la péninsule en moins de deux heures ; même dans des situations exceptionnelles, comme cela s’est produit en Espagne lors de l’installation d’hôpitaux de campagne pour accueillir les patients de la COVID-19.
  • Espace des Marques. Cette enseigne de mode a réorganisé ses deux entrepôts en plein milieu de la pandémie. Au moment où l’installation du logiciel Easy WMS devait avoir lieu dans le deuxième entrepôt, la crise COVID-19 a éclaté. Espace des Marques et Mecalux ont choisi de poursuivre le processus à distance ─ à 700 km ─ pour se conformer aux mesures de restriction prises par le gouvernement et protéger les travailleurs.
  • Intersurgical. Le distributeur de dispositifs médicaux pour les soins respiratoires a construit un entrepôt autoportant automatisé en Lituanie afin de maintenir sa compétitivité. Martynas Tamosiunas, responsable de la chaîne d’approvisionnement du groupe Intersurgical, affirme que « la demande pour nos produits a augmenté de façon spectaculaire pendant la période de pandémie de COVID-19 ». Grâce à l’automatisation, l’entreprise a pu absorber une augmentation de 50 % du flux des marchandises entrantes et sortantes de l’entrepôt.
Intersurgical distribue des dispositifs médicaux pour les soins respiratoires depuis son entrepôt automatique en Lituanie
Intersurgical distribue des dispositifs médicaux pour les soins respiratoires depuis son entrepôt automatique en Lituanie

Vers un avenir de plus en plus technologique

Les mesures de confinement, l’arrêt temporaire des activités dites non essentielles et les évolutions du marché ont contraint de nombreuses entreprises à repenser leurs stratégies commerciales. L’automatisation se présente comme la solution à ces problèmes et, de fait, a pris de l’ampleur avec le développement de la pandémie.

Avant de démarrer un projet d’automatisation de sa chaîne d’approvisionnement, il est important de demander conseil à une entreprise expérimentée dans la mise en œuvre de ce type de systèmes de stockage, comme Mecalux. Depuis de nombreuses années, nous équipons les installations logistiques d’entreprises de divers secteurs avec des solutions automatiques et conventionnelles adaptées aux exigences de chaque cas.

Contactez-nous pour obtenir une analyse des opérations de votre entrepôt. Nos professionnels vous proposeront la meilleure solution pour augmenter la productivité de votre chaîne d’approvisionnement.