L'automatisation des entrepôts alimentaires permet une meilleure gestion de l'énergie et un contrôle rigoureux des stocks

Comment automatiser un entrepôt alimentaire

25 février 2022

L’automatisation d’un entrepôt alimentaire peut-elle répondre aux exigences du secteur ? Actuellement, la logistique alimentaire fait face à des défis tels que maîtriser la traçabilité des produits, stocker les marchandises dans les conditions requises ou limiter les coûts induits par le maintien de l’installation à une température contrôlée.

Les particularités de la logistique du froid ont contraint de nombreuses entreprises du secteur alimentaire à se tourner vers l’automatisation pour dynamiser leurs opérations, garder un contrôle strict des stocks et éviter les erreurs de manipulation des produits.

Les particularités d’un entrepôt alimentaire

La logistique alimentaire consiste à déplacer, stocker et expédier des denrées périssables, c’est-à-dire des produits qui, en raison de leurs caractéristiques et de leur composition, sont susceptibles de se détériorer et nécessitent donc d’être consommés avant une certaine date. Pour garantir les propriétés d’origine de ce type de marchandises, les entreprises du secteur doivent disposer d’un entrepôt qui répond parfaitement aux normes de qualité et d’hygiène exigées, mais aussi qui garantit la bonne conservation des aliments à une température contrôlée.

Le secteur alimentaire se caractérise également par la multitude de références stockées. Par ailleurs, s’agissant de produits consommés massivement, ces derniers ont généralement des taux de rotation élevés. Bien qu’il existe des exceptions, telles que les boissons alcoolisées ou les produits sous vide, une bonne stratégie d’adressage et d’extraction des marchandises est essentielle pour garantir les particularités de chaque denrée périssable.

L’une des stratégies de gestion des marchandises les plus courantes dans les entrepôts alimentaires est la méthode FIFO (first in, first out), selon laquelle la première unité de charge déposée dans le rayonnage est la première à en sortir. Cette méthode de gestion des emplacements et d’extraction des marchandises est fondamentale dans la logistique alimentaire, car elle garantit l’expédition rapide des produits périssables dont la date de péremption est la plus courte.

Les chambres à température contrôlée sont souvent équipées de systèmes de stockage compacts qui exploitent l’espace disponible pour une capacité maximale. Une des solutions les plus courantes est le rayonnage mobile Movirack, qui optimisent la surface tout en offrant un accès direct aux marchandises.

Le système Pallet Shuttle, quant à lui, dynamise les entrées et les sorties des marchandises tout en optimisant la surface de stockage
Le système Pallet Shuttle, quant à lui, dynamise les entrées et les sorties des marchandises tout en optimisant la surface de stockage

Les avantages de l’automatisation des entrepôts alimentaires

Le besoin de gérer des stocks de plus en plus périssables et à forte rotation dans les chambres froides ou de congélation a amené les entreprises à miser sur des solutions automatisées, capables d’optimiser les ressources et de minimiser le temps consacré aux tâches de stockage.

Voyons maintenant les principaux avantages de l’utilisation de systèmes de stockage ou de transport automatisés :

  • Précision dans la gestion des stocks. Pilotés à l’aide d’un logiciel de gestion, les systèmes de stockage et de transport automatisés évitent les erreurs lors de la manipulation des marchandises, garantissent une traçabilité totale et réduisent les délais de réponse de l’entreprise.
  • Accélération des déplacements des marchandises. Les solutions de stockage et de transport automatiques permettent des flux de marchandises ininterrompus entre les différentes zones de l’entrepôt. Par exemple, un circuit de convoyeurs pour palettes ou bacs peut alimenter sans interruption les différents postes de travail ou les lignes de production.
  • Optimisation de l’espace de stockage. Les solutions automatiques telles que les transstockeurs pour palettes limitent l’espace dédié au stockage et à l’extraction des marchandises et garantissent des cycles combinés ininterrompus. Dans le secteur alimentaire, il est fondamental de compacter la surface de stockage, car en stockant davantage de marchandises dans un espace minimum, l’efficacité énergétique de l’entrepôt s’améliore, et donc que le coût par unité de charge est moindre.
  • Sécurité dans l’entrepôt. Pour des processus sécurisés, le temps d’exposition des opérateurs au froid doit être minimal. La mise en place de systèmes automatisés permet également aux opérateurs de se concentrer sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée.

La digitalisation d’un entrepôt alimentaire grâce à un logiciel

La traçabilité totale des produits est une procédure de plus en plus demandée en logistique, tant par les fournisseurs que par les clients. Face à cette exigence, la digitalisation des processus est une solution permettant une gestion des stocks rigoureuse et efficace.

Un logiciel de gestion d’entrepôt (WMS) coordonne le fonctionnement de l’installation dans son ensemble, de l’entrée des marchandises et la gestion des emplacements au déplacement des opérateurs lors de la préparation et l’expédition des commandes. La digitalisation de l’installation est fondamentale en logistique alimentaire, car elle maximise la productivité des opérateurs dans des conditions environnementales défavorables (comme dans une chambre froide). Le WMS réduit les déplacements des opérateurs, tout en les assistant lors de tâches plus complexes telles que la préparation de commandes.

Dans les entrepôts alimentaires, les entreprises utilisent des dispositifs d’aide au picking tels que le pick-to-light ou le voice-picking pour atteindre une meilleure productivité. Ces dispositifs permettent au WMS d’organiser le travail de l’opérateur, par la réduction de leurs déplacements et la minimisation des risques d’erreurs. Dans une installation à température contrôlée, le voice-picking augmente la sécurité de l’opérateur en lui libérant les mains pour qu’il puisse préparer plus rapidement les commandes, diminuant ainsi son exposition au froid.

Par ailleurs, le logiciel de gestion d’entrepôt synchronise les différents systèmes automatisés dont est équipée l’installation. L’entrepôt du fabricant de produits de pâtisserie et de boulangerie Nicopan, à Grenade (Espagne), par exemple, est équipé du système Pallet Shuttle et du logiciel de gestion Easy WMS de Mecalux pour contrôler les stocks en temps réel et en connaître les disponibilités à tout moment. L’outil coordonne les tâches du Pallet Shuttle : « Nous sommes très satisfaits du système Mecalux, car il nous a permis de faire face au rythme intense de notre activité. Le logiciel de gestion Easy WMS nous a aidés à contrôler tous les processus de notre chaîne d’approvisionnement », souligne Nicolás Espigares, directeur de Nicopan.

Le système Pallet Shuttle automatique comprend une navette électrique sur la nacelle du transstockeur
Le système Pallet Shuttle automatique comprend une navette électrique sur la nacelle du transstockeur

L’automatisation d’un entrepôt alimentaire

Si l’optimisation des processus logistiques est un sujet décisif dans n’importe quel secteur, elle est particulièrement importante dans l’alimentaire. Toute erreur pourrait rompre la chaîne du froid des produits, entraînant des risques et des problèmes de santé publique.

Dans les entrepôts alimentaires, les systèmes de transport et de stockage automatisés évitent les erreurs résultant de la gestion manuelle et réduisent la consommation d’énergie par palette ou par bac. Dans ce contexte, les solutions telles que les transstockeurs éliminent les allées, optimisent l’espace de stockage et garantissent des cycles combinés ininterrompus.

Néanmoins, l’extraction et la mise en stock des marchandises ne sont pas les seuls processus pouvant être automatisés dans un entrepôt alimentaire. Lorsque les flux sont continus et répétitifs, il est courant de remplacer les chariots élévateurs par des convoyeurs pour bacs qui répartissent automatiquement les stocks entre les différentes zones de l’entrepôt.

Les convoyeurs servent également lors du picking, car ils assurent une préparation des commandes selon la méthode goods-to-person, c’est-à-dire que les marchandises sont acheminées directement à l’opérateur grâce à des solutions automatisées. Un poste de picking alimenté par des systèmes de transport ou de stockage automatisés évite les déplacements inutiles des opérateurs et assure une préparation des commandes efficace et sécurisée.

Un exemple d’automatisation réussie dans le secteur alimentaire est l’entrepôt de La Piamontesa à Brinkmann (Argentine). Mecalux a construit pour cette entreprise un entrepôt frigorifique automatisé autoportant à proximité de son usine de production, destiné au stockage de ses produits finis.

L’installation, gérée par le logiciel de gestion d’entrepôt de Mecalux, a été équipé du système Pallet Shuttle automatique, composée d’un ensemble de transstockeurs pour palettes et d’une navette dont la fonction est de dynamiser la mise en stock et l’extraction des produits. Avec cette solution, La Piamontesa bénéficie d’une capacité de stockage de 2 415 palettes sur seulement 700 m2.

« La traçabilité est l’un des plus grands avantages que nous offre la technologie et, en particulier, Easy WMS de Mecalux. Désormais, nous connaissons tous les détails des produits réceptionnés, tels que leur emplacement ou les processus par lesquels ils sont passés. Ce contrôle est essentiel pour notre activité, car nous gérons des produits périssables ayant une date de péremption », indique Diego Ghersi, responsable Ingénierie et Projets de La Piamontesa.

 

Automatisation d’entrepôts alimentaires : traçabilité, efficacité et sécurité

Le secteur alimentaire exige des opérations efficaces et sécurisées garantissant le bon état des produits lorsqu’ils arrivent entre les mains du client. L’automatisation d’entrepôts alimentaires garantit une manipulation des stocks efficace et sans erreurs, ainsi qu’un contrôle permanent de ces derniers.

La chaîne d’approvisionnement alimentaire présente des défis, tels que la gestion du froid ou la péremption des produits, pouvant être résolus avec une logistique digitalisée et automatisée. Vous êtes intéressé par des solutions intralogistiques garantissant une productivité et une efficacité maximales dans votre entrepôt ? Contactez-nous. Un expert vous conseillera sur la meilleure solution pour votre entreprise.