L'automatisation des entrepôts est la solution idéale pour augmenter la productivité et l'efficacité d'une installation

Guide de l'automatisation des entrepôts

06 octobre 2021

L’automatisation des entrepôts est une solution recommandée pour les entreprises cherchant à augmenter la productivité logistique, à optimiser la surface de stockage et à améliorer la sécurité de leurs opérateurs, des marchandises et des systèmes de stockage. Mais comment automatiser un entrepôt ? Quelles sont les étapes à suivre ?

Dans cet article, nous examinons le processus d’automatisation des opérations d’entrepôt. Nous vous proposons un guide avec les étapes à suivre pour remplacer la gestion manuelle par des solutions automatisées optimisant les ressources et améliorant l’efficacité des opérations logistiques.

Quand faut-il automatiser un entrepôt ?

La gestion manuelle d’un entrepôt, y compris le contrôle manuel des stocks (à l’aide de papier et d’un stylo), et le traitement des marchandises avec des équipements de manutention comme des transpalettes, implique un risque d’erreur élevé. Pour limiter les coûts d’exploitation et assurer un service logistique efficace, il est essentiel que le responsable de l’entrepôt surveille la performance des opérations en vue d’analyser leur efficacité. Dans un contexte où les pertes de stock sont fréquentes, où le nombre de commandes erronées est important, il est nécessaire d’automatiser une partie ou la totalité de l’entrepôt.

Les entrepôts réceptionnant un volume important de commandes chaque jour nécessitent de compléter la numérisation de leurs installations par des systèmes de transport et de stockage automatisés assurant des flux 24h/24 et 7j/7. C’est pourquoi l’automatisation des systèmes de transport et de stockage est à l’ordre du jour : d’ici 2026, le marché des solutions logistiques automatisées dépassera les 30 milliards de dollars, avec une croissance annuelle de plus de 14 %, selon une étude du cabinet de conseil LogisticsIQ.

L’automatisation favorise la productivité, l’efficacité et la sécurité dans l’entrepôt. Aussi, la mise en œuvre de solutions automatiques évite l’interaction entre les opérateurs et les chariots élévateurs dans les allées, réduisant ainsi tout risque d’accident.

Première étape : l’étude de faisabilité. Quelles opérations automatiser ?

De nombreuses entreprises renoncent à la mise en œuvre de solutions de stockage automatiques dans leurs installations parce qu’elles considèrent l’automatisation comme un « tout ou rien ». Cependant, cette perception ne reflète pas la réalité, l’automatisation partielle d’un entrepôt étant une pratique courante pour les opérations ou les postes de travail où le responsable logistique identifie une potentielle hausse de la productivité et une réduction des erreurs.

Pour déterminer les opérations à automatiser, il faut garder à l’esprit que cette solution est courante lorsque les flux sont constants et répétitifs. Les environnements logistiques où les conditions de stockage peuvent affecter la productivité de l’opérateur sont pourtant une exception à cette affirmation. Dans les entrepôts frigorifiques ou ceux dans lesquels l’oxygène est faible, par exemple, seules les solutions automatisées permettent un flux de travail continu.

La première étape pour automatiser un entrepôt est de mettre en œuvre un logiciel de gestion tel qu’Easy WMS de Mecalux
La première étape pour automatiser un entrepôt est de mettre en œuvre un logiciel de gestion tel qu’Easy WMS de Mecalux

Les opérations les plus susceptibles d’être automatisées sont celles dont le risque d’erreur découlant de la gestion manuelle est plus élevé, telles que la manutention des charges, la préparation des commandes, le déplacement des marchandises ou leur extraction et dépôt sur les rayonnages.

Pour assurer une mise en œuvre adéquate et une proposition conforme aux besoins du client, le fournisseur de solutions logistiques réalise une étude de faisabilité où sont précisés notamment le type d’unité de charge, l’agencement ou layout actuel de l’entrepôt et sa distribution, les références et leur rotation, ainsi que les cycles de travail des opérateurs.

À partir de ce document, une offre est élaborée précisant les solutions automatiques destinées à augmenter la productivité, la sécurité et l’efficacité de l’installation. L’entrepôt automatisé proposé par le fournisseur doit également prendre en compte d’autres variables telles que la rentabilité et le retour sur investissement du client. La solution doit donc toujours être en fonction des exigences et des moyens de ce dernier.

Deuxième étape : mise en œuvre d’un logiciel de gestion d’entrepôt

Le processus d’automatisation d’un entrepôt nécessite la mise en œuvre d’un logiciel de gestion d’entrepôt (WMS) qui coordonne le fonctionnement de l’installation dans son ensemble, de l’actionnement des engins à l’envoi d’instructions aux opérateurs, en passant par la récolte des informations liées à la réception et à l’expédition des marchandises.

C’est pourquoi vous devez miser sur la numérisation pour éliminer les erreurs dérivées de la gestion manuelle. Le logiciel devient le pilote de l’installation, attribuant à chaque produit un emplacement sur la base de critères et de règles préétablis par le responsable logistique. Aussi, le contrôle numérique de l’entrepôt garantit la traçabilité de toutes les opérations : il suit le passage de chaque produit par les différentes zones, permettant ainsi le respect des normes de qualité applicables.

Le centre logistique de Porcelanosa a décidé de remplacer les chariots élévateurs par un circuit de convoyeurs reliant les entrepôts à la production
Le centre logistique de Porcelanosa a décidé de remplacer les chariots élévateurs par un circuit de convoyeurs reliant les entrepôts à la production

En plus d’améliorer la gestion des emplacements, un WMS est la solution idéale pour atteindre de meilleures performances dans la phase de préparation des commandes. En effet, ce logiciel synchronise les dispositifs d’aide au picking tels que le voice-picking ou le pick-to-light avec les terminaux radiofréquence, afin de transmettre aux opérateurs des instructions détaillées pour simplifier leur travail et éviter les erreurs lors de cette opération aux coûts les plus importants.

Le logiciel de gestion d’entrepôt est non seulement un outil pour automatiser la prise de décisions et la coordination des opérations, mais aussi il est essentiel lors de l’intégration de systèmes de stockage et de transport automatisés dans l’installation. Grâce à un système de contrôle d’entrepôt (WCS), le logiciel de gestion synchronise les actions de l’ensemble des éléments automatiques, des solutions motorisées telles que le Pallet Shuttle aux engins plus complexes tels que les convoyeurs ou les transstockeurs.

Troisième étape : installation de systèmes de stockage

Malgré les idées reçues, le fait d’automatiser son entrepôt ne signifie pas le remplacement de la gestion et l’exécution de l’ensemble des opérations manuelles par des systèmes automatisés. Pour cette raison, il est important d'être conseillé par un fournisseur comme Mecalux, disposant d’une large gamme de solutions avec différents degrés d’automatisation adaptables aux besoins et aux procédures de chaque entrepôt.

Il existe sur le marché des solutions de stockage automatisées offrant différents niveaux de complexité, adaptées aux exigences du client. De nombreuses entreprises débutent dans l’automatisation en complétant la digitalisation de leurs entrepôts par un système de stockage semi-automatique tel que le Pallet Shuttle. Celui-ci consiste en une navette contrôlée à distance, déposée dans les rayonnages à l’aide d’un chariot élévateur et chargée d’organiser les marchandises à l’intérieur des canaux de stockage. La multinationale chimique, WISAG, a opté pour cette solution pour optimiser sa capacité de stockage à Krefeld (Allemagne) en faisant appel à Mecalux. Dans cet entrepôt, les opérateurs utilisent des tablettes connectées à Easy WMS, le WMS de Mecalux, pour coordonner facilement l’ensemble des shuttles.

Les entrepôts dont le volume de charges est plus important peuvent automatiser l’extraction et le stockage des marchandises, en remplaçant les chariots élévateurs et les transpalettes par des transstockeurs tridirectionnels automatiques. Contrairement aux transstockeurs conventionnels, ces robots de stockage ne nécessitent pas de châssis supérieur, ce qui les rend faciles à installer dans n’importe quel entrepôt. C’est pour cette raison principalement que le fabricant de machines industrielles japonais, Yamazaki Mazak, a fait confiance à Mecalux pour mettre en œuvre cette solution dans son centre de production de Worcester, au Royaume-Uni.

Quant aux entrepôts où les flux de marchandises sont constants et répétitifs, une autre solution habituelle d’automatisation est l'installation de tapis roulants ou d’autres systèmes de transport automatisés pour palettes comme pour bacs, comme des élévateurs de palettes, des systèmes monorail, etc., pour remplacer les équipements de manutention manuels. Ces systèmes automatisés multiplient la productivité, grâce à un déplacement plus rapide des marchandises, et améliorent la sécurité en limitant l’interaction entre les opérateurs, les charges et les systèmes de stockage. Le centre logistique de Porcelanosa à Vila-real (Espagne) a bénéficié de cette solution. Dans cette installation, un circuit de convoyeurs relie les centres de production aux entrepôts automatisés, évitant ainsi la circulation permanente des chariots élévateurs et accélérant le flux des marchandises.

Lorsque l’automatisation couvre toutes les étapes intralogistiques (transport interne, extraction/dépôt de palettes et prise de décision par logiciel), l’entrepôt est entièrement automatisé. Pour aller encore plus loin, les dark warehouses fonctionnent sans éclairage, sans main d’œuvre et sans interruption.

L’automatisation d’un entrepôt, un processus personnalisé

L’automatisation d’un entrepôt est une procédure échelonnée qui nécessite des solutions adaptées à la logistique de chaque entreprise, à ses caractéristiques, à ses opérations et à son fonctionnement.

Pour cette raison, il est essentiel de travailler avec un fournisseur intralogistique disposant d’une large gamme de solutions couvrant tous les niveaux d’automatisation, de la mise en œuvre d’un logiciel de gestion d’entrepôt dans une installation manuelle à la robotisation de tous les flux de marchandises.

Mecalux possède une grande expérience dans l’installation de solutions de stockage conventionnelles, automatisées et logicielles, adaptables à tous les niveaux d’automatisation demandés. N’hésitez pas à nous contacter, un expert vous conseillera la solution automatisée idéale pour multiplier la productivité et l’efficacité de votre entrepôt.