La logistique inverse permet non seulement d'améliorer le service client, mais aussi de renforcer l'engagement en faveur du développement durable

5 exemples d’une gestion réussie de la logistique inverse

04 octobre 2021

Dans cet article, nous présentons quelques exemples de logistique inverse où les entreprises ont réussi la transformation de la gestion des retours, non seulement en un moyen de se différencier des concurrents, mais aussi en un modèle commercial à part entière.

Lorsqu’un produit retourné par un client est réceptionné dans l’entrepôt, des pertes importantes peuvent être évitées et l’impact environnemental réduit grâce à une bonne réparation ou remise en état du produit. Dans tous les cas, le véritable succès de la gestion réside dans la minimisation du nombre de retours, et pour cela l’entrepôt joue un rôle décisif dès lors que des bonnes mesures sont mises en place.

Stratégies de logistique inverse

La logistique inverse désigne le processus de retour d’un produit au vendeur ou au fabricant dans le but de récupérer sa valeur ou de procéder correctement à son élimination. Il s’agit du processus inverse par rapport à la chaîne d’approvisionnement standard, c’est-à-dire que le sens de la commercialisation des produits est inversé.

Aujourd’hui, les retours sont de plus en plus fréquents. Selon une étude par Deloitte, en 2022 les détaillants devraient traiter 13 milliards de retours, soit 573 milliards de dollars par an (ou quatre fois le volume total des ventes en e-commerce en 2018). Pour cette raison, les entreprises gérant un volume important de retours adoptent généralement différentes stratégies pour réduire les pertes : le reconditionnement des produits pour les remettre en vente, le recyclage de certains matériaux, la réutilisation de certains de leurs composants (cannibalisation en logistique) ou, lorsqu’aucune autre option est possible, la simple destruction ou élimination du produit pour minimiser l’impact sur l’environnement.

Dans tous les cas, la meilleure stratégie de logistique inverse est celle qui n’existe pas, car cela veut dire que le client est satisfait du produit reçu et ne le retourne pas. Pour y parvenir, il est nécessaire de mettre en place dans l’entrepôt un mode de fonctionnement permettant d’éviter les erreurs d’expédition et ainsi améliorer la satisfaction du client.

La logistique inverse nécessite des ressources pour organiser les produits reçus
La logistique inverse nécessite des ressources pour organiser les produits reçus

Quelques exemples de logistique inverse à travers nos clients

Les exemples suivants montrent les stratégies mises en place par des entreprises ayant dans leurs entrepôts des solutions Mecalux pour la bonne gestion des retours.

1. Reconditionnement (Rent the Runway)

Le reconditionnement est la revente d’un produit retourné par un client. Pour cela, l’article ne doit pas avoir subi de détérioration significative et doit faire l’objet d’un processus de remise en conformité.

Le reconditionnement est une pratique courante pour Rent the Runway, étant donné qu'il est le modèle économique de cette entreprise américaine de location sur Internet de robes signées par plus de 550 designers. Dans son entrepôt du New Jersey, équipé de rayonnages avec allées surélevées d’Interlake Mecalux, Rent the Runway stocke plus de 65 000 robes et 25 000 boucles d’oreilles.

L’entrepôt réceptionne les vêtements retournés, les nettoie et les stocke pour les relouer à un autre client. Pour gérer efficacement ces opérations, l’entrepôt doit être parfaitement organisé. Lorsque Rent the Runway reçoit les robes, celles-ci sont suspendues temporairement, en attente de nettoyage d'éventuelles taches, de stérilisation des bijoux ou de réparation des déchirures. Les robes sont alors prêtes à être relouées.

Les systèmes de stockage de Rent the Runway offrent une capacité maximale et permettent d’effectuer d’autres processus
Les systèmes de stockage de Rent the Runway offrent une capacité maximale et permettent d’effectuer d’autres processus

2. Magasin outlet (Motocard)

La vente en magasin outlet est un autre moyen de gérer la logistique inverse. Son objectif principal est d’obtenir une rentabilité financière des produits ne pouvant plus être vendus par les canaux habituels. Elle consiste à commercialiser, à un bas prix, les articles retournés à l’entrepôt en raison de la fin de la saison ou de petits défauts.

Les magasins outlet sont une option courante pour les entreprises du secteur de la mode telles que la boutique spécialisée dans l’équipement et les accessoires pour motos, Motocard. L’entreprise offre à ses clients la possibilité d’acheter en ligne et à un bas prix certains articles reconditionnés.

Dans son entrepôt de Solsona (Espagne), équipé par Mecalux de systèmes de stockage et du logiciel de gestion d’entrepôt Easy WMS, Motocard dispose d’une zone avec des rayonnages pour picking où tous les produits retournés sont temporairement stockés. Ici, les opérateurs vérifient les retours à l’aide du logiciel de gestion, qui donne des instructions précises pour le stockage ou le reconditionnement des produits.

L’entrepôt de Motocard dispose d’une zone dédiée à la vérification des retours
L’entrepôt de Motocard dispose d’une zone dédiée à la vérification des retours

3. Réparation (Cosgra)

La réparation des produits endommagés consiste à remettre en service un article qui a cessé de fonctionner ou qui ne fonctionne pas correctement. En général, la réparation entraîne le remplacement d’une pièce ou d’un composant ayant atteint sa durée de vie.

Dans l’entrepôt de Cosgra, distributeur de composants automobiles et électroniques, non seulement sont stockés des produits commercialisés dans plus de 20 pays en Europe, en Afrique et en Amérique latine, mais aussi ont lieu des réparations dans un espace aménagé à cet effet.

Pour gérer les retours et les réparations, l’entreprise bénéficie du logiciel Mecalux, qui indique aux opérateurs ce qu’il faut faire dans chaque cas : soit stocker le produit sur des rayonnages à palettes, soit le réparer pour prolonger sa durée de vie.

Dans l’entrepôt de Cosgra sont déposés des articles à réparer
L’entrepôt de Cosgra stocke des articles à réparer

4. Cannibalisation ou récupération de composants (Surplus Motos)

En logistique inverse, la cannibalisation est la récupération d’une partie des composants d’un produit qui a épuisé sa durée de vie. Ce processus implique le démontage d’un produit usagé et l’inspection des pièces potentiellement réutilisables dans d’autres processus, tels que la réparation ou la remanufacture. Il s’agit d’une procédure très rigoureuse dans laquelle les pièces récupérées doivent répondre à des normes de qualité pour leur réutilisation future.

Surplus Motos, entreprise de pièces détachées pour motos d’occasion, base son activité sur la cannibalisation. Dans sa plateforme logistique, l’entreprise réalise des opérations telles que la décontamination, le démontage et le nettoyage des composants. Les articles sont ensuite photographiés, stockés et vendus à un prix 30 à 70 % moins cher que celui des pièces neuves.

Pour gérer efficacement les marchandises, l’entreprise a équipé son centre de distribution de Gaillac (Tarn) d’un magasin automatique pour bacs Mecalux pouvant stocker 300 000 pièces, un volume suffisant à l'atteinte de son objectif de recycler 10 000 motos par an.

Surplus Motos gère dans son magasin automatique 300 000 pièces pour recycler 10 000 motos par an
Surplus Motos gère dans son magasin automatique 300 000 pièces pour recycler 10 000 motos par an

5. Diminution du taux de retours (Espace des Marques)

Pour de nombreuses entreprises, la gestion de la logistique inverse est un casse-tête, car elle nécessite des ressources et du temps. C'est pourquoi, il est essentiel de réduire les retours.

La boutique en ligne française de prêt-à-porter, Espace des Marques, est un bon exemple de la manière d’y parvenir. En effet, l’entreprise a considérablement réduit le nombre de retours grâce à Easy WMS de Mecalux. Ce logiciel envoie des instructions précises aux opérateurs en indiquant comment préparer chaque commande, évitant ainsi les erreurs.

Grâce à cette solution, l’entreprise a complètement éliminé les erreurs de préparation des commandes, augmentant ainsi la satisfaction des clients, qui ne retournent donc pas les articles. Évidemment, un pourcentage de retours existe mais qui ne n'est pas nécessairement le résultat d'une erreur logistique, comme les échanges de tailles, de couleurs ou de modèles.

La boutique en ligne Espace des Marques a réduit le nombre de retours grâce au logiciel de gestion d’entrepôt
La boutique en ligne Espace des Marques a réduit le nombre de retours grâce au logiciel de gestion d’entrepôt

Logistique inverse : des stratégies sur mesure

Les différents exemples de logistique inverse présentés dans cet article montrent l'opportunité concurrentielle de la logistique inverse pour de nombreuses entreprises, car donner une seconde vie aux articles, en récupérer leur valeur ou procéder à leur élimination adéquate garantit un bénéfice.

Pour une logistique inverse efficace, l’entrepôt doit avoir été bien conçu, par exemple en aménageant une zone de reconditionnement des articles, ainsi qu'en installant des systèmes de stockage et de gestion qui facilitent l’organisation des marchandises. Chez Mecalux, nous avons une longue expérience dans le développement de solutions de stockage adaptées aux besoins. Contactez-nous, nous vous conseillerons et vous accompagnerons dans la conception de votre entrepôt.