Méthodes de gestion des stocks d’un entrepôt

Quelles sont les méthodes de gestion des stocks ?

29 octobre 2018

Il vous arrive de retrouver des produits périssables ou un ancien stock de marchandises dans votre entrepôt ? Vos coûts de stockage sont trop élevés ? Vous êtes encore trop souvent confronté aux ruptures de stock ? Si c’est le cas, pensez à revoir les principales méthodes de gestion des stocks utilisées de nos jours au sein des entreprises logistiques, et plus particulièrement, celles de catégorisation. Ci-dessous, vous trouverez une liste des techniques que vous pourriez appliquer afin d’éviter que de telles situations ne se reproduisent :

La méthode FIFO, PEPS ou « Premier Entré Premier Sorti »

Cette technique a pour objectif de faire sortir de votre stock les plus anciennes références, c’est-à-dire celles ayant intégré vos canaux ou rayonnages en premier.

Simple à appliquer, elle permet de manipuler, d’organiser et définir un ordre de priorité des flux de marchandises et de produits.

La méthode LIFO

La méthode du « Dernier Entré Premier Sorti » consiste à faire sortir de votre stock les articles les plus récents, ceux l’ayant intégré en dernier.

Au même titre que la méthode PEPS, elle contribue à une organisation cohérente et agile des flux de produits.

La quantité économique de commandes ou modèle de Wilson

Également appelée « méthode EOQ : Economic Order Quantity », ce modèle convient notamment aux organisations ne traitant qu’une quantité réduite de commandes quotidiennes : c’est-à-dire aux petites et moyennes entreprises.

Les entreprises logistiques commandent leurs matières premières et marchandises à des périodes fixes de l’année. Cette technique est la plus simple à mettre en oeuvre, mais suppose une demande parfaitement régulière.

Méthode de gestion des stocks : l’analyse ABC

Cette méthode classe les marchandises en 3 catégories : A, B et C.

  • Les produits de catégorie A sont les plus importants, ceux dont la valeur de consommation annuelle est la plus élevée. Notez que ces articles doivent être soumis à un contrôle de stock rigoureux et être stockés dans des zones aux conditions environnementales particulières : il est primordial de réapprovisionner ces types de stocks régulièrement afin d’éviter les désagréments engendrés par les ruptures.
  • Les produits de catégorie B sont ceux jugés comme « intermédiaires », dont la valeur de consommation est moyenne. Comme ils se situent entre les catégories A et C, il est primordial de les maîtriser afin qu’ils ne deviennent pas des articles de catégories supérieures ou inférieures.
  • Les produits de catégorie C sont les moins importants, c’est-à-dire ceux dont la valeur de consommation annuelle est la plus faible : leur réapprovisionnement est par conséquent moins fréquent. En règle générale, les entreprises logistiques ne stockent pas plus d’un article de cette classe et procèdent à son réapprovisionnement une fois sorti du stock.

Sachez qu’il existe encore d’autres méthodes de gestion des stocks, mais avant même de choisir une technique, il est primordial de prendre en compte un certain nombre de facteurs tels que vos volumes de commandes, votre capacité de stockage, la conception de votre entrepôt, vos prévisions annuelles, les valeurs de consommation annuelles, etc. Si vous souhaitez en savoir plus sur les méthodes PEPS et LIFO, n’hésitez pas à lire notre article « La méthode LIFO-PEPS ou LEFO ? ».