La digitalisation sera l'une des tendances logistiques 2021

Les tendances et les opportunités en logistique pour 2021

21 janvier 2021

Quelles sont les tendances en logistique en 2021 ? 2020 a été une année de tensions dans le secteur de la logistique en raison du coronavirus. D’une part, les entreprises spécialisées dans les biens essentiels (notamment les secteurs alimentaire, santé et pharmaceutique) ont été obligées d’assurer un approvisionnement ininterrompu de leurs produits, dans une période de demande accrue et de restrictions de toutes sortes. D’autre part, la logistique du e-commerce a explosé, étant donné qu’Internet a été le canal d’achats sécurisé et efficace pendant les confinements.

Grâce à cela, la transformation digitale de la logistique a davantage accéléré. En effet, de nombreuses entreprises se sont tournées vers la technologie et les entrepôts automatisés dans le but de simplifier et optimiser leurs opérations et offrir à leurs clients un service plus performant.

Si la pandémie a entraîné des perturbations d’un point de vue économique et social, elle a également été une opportunité pour les entreprises de moderniser leur logistique. Dans cet article, nous expliquons en détails les principales tendances logistiques qui joueront, selon nous, un rôle important en 2021.

La 5G et l’Internet des objets

La 5G sert non seulement à naviguer plus rapidement depuis son smartphone, mais aussi à automatiser un entrepôt et le rendre intelligent.
Le principal avantage de la 5G est l’interconnexion d’un grand nombre d’appareils à une vitesse pouvant atteindre 10 gigabits par seconde avec une faible latence. Pour cette raison, elle est idéale pour la collecte et le traitement de données liés à l’IIoT (Internet des objets industriel) et à sa version évoluée, l’AIoT (intelligence artificielle avec IoT).

Le big data et l’importance de l’analyse des données

L’automatisation régnant dans de nombreuses installations logistiques, les capteurs sont de plus en plus présents. À l’aide de ces dispositifs, les entreprises détectent, analysent, mesurent, traitent et examinent tout ce qui se passe dans leurs entrepôts.

La logistique débouche donc inévitablement sur le big data, c’est-à-dire la collecte, le traitement et l’analyse d’une immense quantité de données. Il est ainsi possible d’analyser les performances des opérations, d’identifier les axes d’amélioration et d’adopter des mesures stratégiques cherchant à augmenter la productivité.

Pour analyser toutes les données générées dans un entrepôt et, ce faisant, optimiser les processus logistiques, un logiciel spécifique est indispensable. Mecalux, par exemple, propose Supply Chain Analytics, un logiciel capable de transformer la grande quantité de données générées par un entrepôt en informations utiles telles que le ratio de commandes préparées, le nombre de réceptions par heure ou le pourcentage d’occupation de chaque emplacement, parmi d’autres KPI logistiques.

Le dernier kilomètre, une priorité

2020 a vu de nombreux changements dans le e-commerce : les commandes en ligne se sont multipliées et le trafic urbain a diminué en raison des restrictions de mobilité, fluidifiant ainsi la gestion du dernier kilomètre.

Cependant, le retour progressif à la normale a montré que les embouteillages restent un problème important (surtout dans les villes). S’ajoutent à cela les difficultés à limiter le contact physique avec le consommateur afin d’éviter la contagion.

En 2021, les entreprises devront s’efforcer d’accélérer et de flexibiliser la logistique du dernier kilomètre. Une solution de plus en plus populaire est l’entrepôt micro-fulfillment, c’est-à-dire de petites installations logistiques situées dans les zones urbaines pour rapprocher le produit du client.

Les livraisons rapides et efficaces seront une priorité en 2021
Les livraisons rapides et efficaces seront une priorité en 2021

L’intelligence artificielle et le « machine learning »

L’intelligence artificielle et le machine learning commencent à se faire une place dans la logistique. Grâce à ces deux technologies, les entreprises sont en mesure de prévoir le comportement du marché et d’anticiper les changements.

En 2021, ces deux technologies continueront à évoluer, c’est pourquoi les entreprises qui les intègrent feront la différence par rapport à leurs concurrents. En effet, ces technologies sont particulièrement utiles pour prévoir les tendances de consommation, optimiser les itinéraires de livraison et les déplacements, mais aussi pour avoir un meilleur contrôle sur les processus afin d’apporter des améliorations.

La logistique verte

La prise de conscience écologique est de plus en plus répandue dans la population, c’est pourquoi la logistique verte ou durable augmente.

Soucieuses de réduire la pollution de l’air, du sol et de l’eau causée par leurs activités logistiques (notamment le transport), quelles mesures, les entreprises, peuvent-elles prendre pour respecter l’environnement ? Par exemple, favoriser l’utilisation de véhicules électriques, de matières premières obtenues par des processus durables, d’emballages biodégradables, mais aussi réutiliser des matériaux, promouvoir le recyclage ou les économies d’énergie.

Les entrepôts automatisés peuvent faire partie d’une stratégie orientée vers la logistique verte. Cette solution est en fait l’une des plus courantes pour les entreprises envisageant de réduire leur consommation d’énergie et augmenter les performances de leur chaînes logistiques.

La raison en est que les engins de manutention automatiques (transstockeurs, convoyeurs, etc.) contribuent à optimiser la consommation d’énergie, car ils sont équipés de moteurs électriques à haut rendement par rapport à leur puissance mécanique.

Pour réussir sa transition vers une logistique verte, il est également nécessaire d’exploiter toutes les ressources disponibles. Les entrepôts automatisés exploitent mieux la surface des bâtiments que les entrepôts traditionnels et offrent une capacité de stockage beaucoup plus importante.

Un bon exemple et celui de La Piamontesa, l’une des principales entreprises alimentaires d’Argentine. Mecalux a construit un entrepôt autoportant automatisé doté du système Pallet Shuttle (modèle automatique) desservi par des transstockeurs. L’objectif était double : d’une part, obtenir la plus grande capacité de stockage possible (jusqu’à 2 415 palettes) ; d’autre part, réduire la consommation d’énergie afin de maintenir une température contrôlée constante entre 2 et 4 °C dans l’installation.

La blockchain en logistique

La blockchain est une technologie permettant un échange d’informations plus agile et sécurisé. En logistique, il sert à faciliter la communication entre les différents maillons de la chaîne logistique, ce qui se traduit par une élimination des erreurs.
La blockchain fait partie des tendances de ces dernières années et continuera de l’être en 2021, étant donné que les entreprises ont, parmi leurs priorités, la fiabilité et la transparence vis-à-vis des clients.

Les véhicules autonomes

Les véhicules autonomes, c’est-à-dire les systèmes de conduite automatisée fonctionnant grâce à l’intelligence artificielle, deviennent aujourd’hui une réalité. Ainsi, il est courant de voir dans les entrepôts des véhicules autoguidés (AGV) manipulant et déplaçant des marchandises, ainsi que des cobots ou robots mobiles aidant les opérateurs dans leurs tâches. Les possibilités sont toutefois infinies.

L’avenir se distinguera par l’amélioration de ces véhicules (plus d’autonomie, d’agilité, de sécurité, de flexibilité, etc.) et par l’arrivée des drones. Ces derniers pourraient devenir l’un des systèmes de transport du futur pour les entrepôts et pour le dernier kilomètre, car ils pourraient se charger des livraisons des commandes ou de l’inspection et la surveillance de l’état des installations logistiques (même l’inventaire annuel pourrait être assuré par des drones).

Les drones pourraient s’introduire dans les entrepôts pour aider à dresser l’inventaire, en toute autonomie
Les drones pourraient s’introduire dans les entrepôts pour aider à dresser l’inventaire, en toute autonomie

En 2021, santé et logistique

Après une année 2020 marquée par des changements et des difficultés en raison de la pandémie de coronavirus, 2021 arrive rempli de nouveaux défis et espoirs. Si la bonne santé des personnes est la priorité numéro un cette année, une logistique fluide, flexible et capable de s’adapter aux changements est également une priorité.

L’avenir sera sans aucun doute caractérisé par la technologie, avec des systèmes automatiques garantissant une productivité maximale dans les entrepôts. C’est pourquoi il est idéal de disposer du conseil et du soutien d’un acteur bénéficiant d’une longue expérience dans la conception et le lancement d’entrepôts automatisés comme Mecalux. Contactez-nous pour faire le point sur le potentiel de votre activité, vous renseigner sur la façon d’améliorer votre chaîne logistique et faire face aux nouveaux objectifs de 2021.