Avec la mise en œuvre de la blockchain, l'échange d'informations industrielles sera plus facile et sécurisée

La blockchain en logistique : rapidité et sécurité de l’entrepôt

22 avril 2021

La blockchain en logistique est le nouvel investissement technologique pour accélérer et sécuriser l’échange d’informations. Également appelée chaîne de blocs, elle renforce la communication entre les fournisseurs, les entreprises et les consommateurs. Le cabinet de conseil américain Gartner estime à plus de 176 milliards de dollars la valeur ajoutée apportée par cette technologie à l’industrie d’ici 2025.  

Dans cet article, nous définissons le concept de blockchain, ses avantages et ses applications tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Qu’est-ce que la blockchain en logistique ?

Le réseau blockchain est un ensemble d’ordinateurs ou de nœuds connectés entre eux à l’aide d’un protocole commun, qui valident et stockent les mêmes informations dans un réseau de pairs (P2P).

L’information enregistrée par chaque nœud est partagée par le reste des nœuds du réseau. Chaque fois qu’un appareil enregistre une nouvelle donnée, celle-ci est transmise sous forme cryptée à l’ensemble du réseau pour être validée individuellement.

Qu’est-ce que cela implique ? Ce système n’a besoin d’aucune source externe pour authentifier l’information, car chaque nœud agit comme un contrôleur de données, ce qui empêche toute sorte de manipulation indésirable de l’information.

Le fonctionnement de la blockchain en fait un réseau interconnecté présentant trois caractéristiques essentielles : public, anonyme et décentralisé. 

Mais comment cette technologie améliore-t-elle les opérations logistiques ? Avec l’introduction de la blockchain en logistique, la communication entre les agents de la chaîne d’approvisionnement sera :

  • Plus sûre : cette technologie ne permet pas de modifier l’information, ce qui empêche donc la suppression des données déjà saisies.
  • Plus transparente : tout sera enregistré dans chacun des nœuds qui composent le réseau.
  • Plus efficace : l’information doit être vérifiée automatiquement par les différents dispositifs impliqués dans le réseau de blocs, ce qui évite l’attente qu’un tiers valide les données.  

Applications de la blockchain dans la chaîne d’approvisionnement : « smart contract »

Le transfert d’information précis et rapide entre les différents nœuds et agents qui composent la chaîne d’approvisionnement augmente la productivité de l’entrepôt et élimine le risque d’erreurs dans les opérations logistiques.

En outre, la blockchain a introduit un nouveau concept de collaboration entre les entreprises du secteur : les smart contracts. Ces accords ont vu le jour avec comme objectif la réduction des coûts pour le consommateur final, en supprimant les intermédiaires et en simplifiant les processus.

Technologiquement, les contrats intelligents sont des programmes informatiques. Dans ceux-ci, les différentes parties définissent l’objet de l’accord, les actions qui peuvent s’y réaliser et les clauses d’application. Lorsque l’une des conditions est remplie, les clauses liées sont automatiquement appliquées.

Créés dans le cadre de blockchain, ces contrats sont immuables : ils sont répartis entre tous les nœuds du réseau qui, après avoir vérifié l’information, valident les contrats et empêchent qu’ils ne soient ensuite manipulés par l’une des parties.

Bien que soumis à des contrats légaux, ces codes informatiques garantissent une simplification des procédures entre les différentes entreprises, notamment avec l’intégration des dispositifs de l’internet des objets industriel (IIoT). Mais quels avantages ces contrats intelligents ont-ils sur les opérations logistiques ?

  • Éliminer les erreurs et les fraudes dans les accords entre fournisseurs et clients : la blockchain garantit l’absence de défauts ou de modifications dans les contrats et leur exécution.
  • Augmenter la productivité : la blockchain, ainsi que d’autres technologies comme la 5G ou l’IIoT, facilite l’automatisation complète de l’entrepôt, pour une augmentation exponentielle de la productivité et de l’efficacité au sein de l’installation.
  • Éviter l’excès de document : le document virtuel est un support qui réduit l’utilisation de papier et renouvèle automatiquement les accords, pour autant que les conditions prédéfinies soient remplies.
  • .

El blockchain será el canal de información entre todos los agentes que operan en logística, como por ejemplo el SGA

À ce jour, la technologie de l’information en blocs gagne du terrain dans les secteurs qui exigent un échange de données efficace, rapide et sécurisé. Par exemple : dans le commerce international, pour la livraison du dernier kilomètre ou dans la traçabilité des produits, entre autres 

.

Blockchain : traçabilité et transparence pour l’industrie

La chaîne de blocs pourrait s’imposer en tant que canal unique d’information entre tous les agents opérant au sein de la chaîne d’approvisionnement, fournissant un moyen sécurisé d’enregistrer les données des marchandises et les contrats tout au long de la phase logistique.

De cette façon, en conjonction avec tous les éléments de l’IIoT (robots mobiles, capteurs, robotique, étiquettes intelligentes ou autres dispositifs contrôlés par le WMS), la blockchain facilite :

  • La hausse de la productivité, en économisant du temps et de l’argent : un réseau de transfert d’informations plus puissant et plus sûr permet à l’automatisation des entrepôts de mieux fonctionner, avec plus de cycles et moins d’erreurs.
  • La confiance et la transparence dans la supply chain : l’échange d’informations entre les différents agents se fait par un ensemble de nœuds qui vérifie chaque nouvelle donnée enregistrée.
  • La traçabilité en temps réel : grâce à l’interconnexion entre tous les participants du réseau, l’entreprise maîtrise la traçabilité des produits en temps réel, ce qui entraîne un service plus rapide et plus efficace pour le client final.

Outre ces avantages, la blockchain utilise les smart contracts pour modéliser des accords avantageux entre tous les agents de la chaîne d’approvisionnement, tout en garantissant le respect des réglementations en vigueur. En bref, rapidité, transparence et sécurité au service de la logistique 4.0.