Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Analyser les zones de l’entrepôt efficacement aide à identifier les éléments à améliorer.

Nos conseils pour optimiser les zones de votre entrepôt

01 mars 2019

Afin d'optimiser votre entrepôt et de choisir les solutions qui vous aideront à atteindre vos objectifs, il est primordial que vous identifiez les éléments à optimiser. Parfois, la situation est telle que l’entreprise est contrainte de revoir la conception de son centre ou de le réorganiser. Cependant, avant d'en arriver là, nous vous conseillons d’analyser chacune des zones de votre entrepôt afin de savoir si vous en tirez profit.

Recommandations pour améliorer les zones de votre entrepôt

Voici quelques-unes des techniques à mettre en place pour maximiser les différentes zones de votre entrepôt :

1. La zone de stockage des marchandises

Votre objectif est d’optimiser la capacité de stockage de votre centre, et d’éviter que certains espaces soient inoccupés ; nous vous recommandons de :

  • Tirez profit de votre hauteur sous plafond : si vous utilisez déjà la totalité de la surface de votre entrepôt, vous pouvez augmenter votre capacité de stockage verticalement en installant des solutions automatisées telles que les transstockeurs. Ces machines sont plus polyvalentes et plus sûres que les systèmes de manutention manuels.
  • Réduisez ou éliminez vos allées de circulation : la viabilité d’une telle mesure dépend de la nature de vos engins de manutention, et de l’activité de votre centre. Notez qu’il est possible de réduire vos allées en adoptant des rayonnages par accumulation ou des systèmes mobiles, capables de doubler votre capacité de stockage.
  • Adaptez vos solutions de stockage à vos types de charges : pour y parvenir, vous devrez standardiser votre unité de charge. Si par exemple vos opérateurs manipulent des petites pièces, sachez que vous pouvez ajuster les canaux de vos rayonnages aux dimensions de vos produits.

2. La zone de préparation de commandes

Si les opérations de picking et de préparation de commandes représentent une part importante de votre activité, il est fondamental que vous configuriez efficacement les zones de votre entrepôt. En effet, il existe des centres logistiques tels que celui de la société française Van Hueck Interpieces, dont l’exploitation tourne entièrement autour de ce processus. Voici quelques-uns des éléments de la zone de préparation de commandes que vous pourriez améliorer :

  • Ajustez votre méthode d’adressage en fonction, entre autres, du taux de rotation de vos produits, de leurs dimensions, ou d’autres paramètres logistiques tels que leur niveau de risque ou leur température de stockage nécessaire.
  • Améliorez la communication entre les zones de votre entrepôt, et minimisez les déplacements grâce à des solutions d'automatisation telles que les convoyeurs pour bacs ou cartons.
  • Optimisez vos installations dédiées à la préparation de commandes telles que vos rayonnages, vos postes de préparation et d’emballage des produits.
Zone de picking équipée de convoyeurs pour bacs ou cartons.
Zone de picking équipée de convoyeurs pour bacs ou cartons.

3. Les zones de chargement, de déchargement, de réception, et d’expédition des marchandises

Toutes ces zones de votre entrepôt ont pour objectif commun d'assurer la fluidité et la rapidité des flux de marchandises au niveau des différents points d'accès de votre centre. Pour ce faire, suivez nos conseils :

  • Gérez la circulation sur vos quais de chargement : une bonne planification évite la surcharge ou l'immobilisation des camions. Notez que l'automatisation du chargement et du déchargement des marchandises, ainsi que l’utilisation d'un logiciel de gestion d'entrepôt facilitent grandement cette opération.
  • Concevez des zones de quarantaine près de vos quais afin d’effectuer le contrôle qualité des entrées et des sorties de marchandises. Il est primordial que les produits en cours de vérification n’empêchent pas vos opérateurs de circuler.

4. La zone technique dédiée aux engins de manutention

Ces espaces sont destinés à l’entretien des engins de manutention et à la recharge de leurs batteries. Ils doivent respecter des normes de sécurité strictes de localisation et de conditions environnementales ; si nous prenons par exemple les entrepôts frigorifiques, leurs zones techniques doivent être en extérieur.

Aussi, si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article sur les batteries pour systèmes automatiques de manutention.

La zone d’entrepôt dédiée à l’entretien des engins de manutention doit respecter les normes de sécurité en entrepôt.
La zone d’entrepôt dédiée à l’entretien des engins de manutention doit respecter les normes de sécurité en entrepôt.

5. La zone administrative et de gestion d’entrepôt

Votre centre doit avoir des bureaux dédiés à la réalisation des tâches administratives, et devront :

  • Être au sein même de votre entrepôt : en tant que responsable logistique il est important que vous gardiez contact avec l’exploitation quotidienne de votre centre.
  • Avoir une excellente connexion informatique avec les ordinateurs installés dans votre entrepôt, ainsi qu’avec les serveurs de votre entreprise (notamment si vous utilisez un logiciel WMS on-premise).

Comme vous aurez pu le constater, l’activité de votre centre dépend de sa conception. C’est pourquoi nous vous recommandons d’analyser chacune des zones de votre entrepôt afin d’identifier les éléments à optimiser. Si vous avez besoin des conseils d’un expert, n'hésitez pas à nous contacter, nos professionnels se feront un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.