Ils existent différents types d'inventaire pour répondre aux besoins et ressources de chaque entreprise

Les différents types d'inventaire en logistique

07 juillet 2021

Il existe différents types d’inventaires qui peuvent être classés en fonction de différentes variables telles que, la périodicité de réalisation ou les références incluses dans chaque comptage.

Quel est l’objectif d’un inventaire ? Grâce au contrôle des stocks, il est possible de détecter les erreurs ou les problèmes logistiques tels que les erreurs d’étiquettes, les écarts de quantité ou les erreurs de picking, entre autres.

Quels sont les différents types d’inventaires et comment les classer ? Quels sont les inventaires les plus adaptés à chaque besoin et à chaque situation ? Dans cet article, nous répondons à toutes ces questions et analysons les différents types d’inventaires selon l’exercice comptable, la périodicité, le type de produit et la fonction.

Inventaire selon l’exercice comptable

Ces inventaires font référence au moment où ils sont réalisés au cours de l’exercice fiscale de la société :

  • L’inventaire initial. Il est réalisé au début de la période comptable et avant l’acquisition de stocks supplémentaires ou la réalisation d’une vente.
  • L’inventaire final. Il est réalisé à la clôture de l’exercice ou à la fin de chaque année afin de constater les ressources et/ou les biens obtenus après l’exécution de toutes les opérations commerciales.

L’inventaire final d’un exercice comptable détermine l’inventaire initial de l’exercice suivant.

L’inventaire selon la périodicité

Si l’on tient compte de la fréquence à laquelle ils sont réalisés, on peut identifier 4 types d’inventaires :

  • L’inventaire annuel. Il est effectué une fois par an et sert à confirmer les résultats de l’inventaire comptable.
  • L’inventaire périodique. Il est réalisé plusieurs fois par an à une fréquence prédéterminée et prévoit le comptage de toutes les références stockées.
  • L’inventaire tournant (également appelé inventaire cyclique). Il est basé sur des comptages réguliers, de groupes de références, répartis sur l’année. Contrairement à l’inventaire périodique, il priorise le comptage de certaines références par rapport à d’autres (en fonction de leur valeur, de leur rotation, de leur date de péremption, etc.).
  • L’inventaire permanent (également connu sous le nom d’inventaire perpétuel). Il est constamment mis à jour, enregistrant chaque entrée et sortie d’articles, et reflète en temps réel le stock disponible. C’est le type d’inventaire qui favorise la logistique 4.0 avec une gestion numérique de l’information grâce à un WMS et l’installation de systèmes de stockage automatisés.

Chaque entreprise déterminera la périodicité de ses inventaires en fonction de ses besoins et de ses ressources.

Les entrepôts automatisés permettent de maintenir un inventaire actualisé en permanence et éliminent les erreurs
Les entrepôts automatisés permettent de maintenir un inventaire actualisé en permanence et éliminent les erreurs

Inventaire selon le type de produit

L’inventaire dépend également de la nature du produit stocké. On distingue notamment :

  • L’inventaire des stocks de matières premières. Il détermine le stock disponible de matières premières destinées au processus de fabrication du produit final.
  • L’inventaire des fournitures industrielles. Il comptabilise les marchandises utilisées dans le processus de production qui, de par leur nature, ne peuvent être quantifiés exactement, par exemple, les écrous ou la peinture.
  • L’inventaire des stocks de produits en cours de fabrication. Il inclut les produits semi-finis, c’est-à-dire ceux qui sont encore en cours de production.
  • L’inventaire des stocks de produits finis. Il comprend les produits qui sont finis et donc disponibles à la vente.
  • L’inventaire des stocks de marchandises. Il est constitué des biens acquis pour être vendus ultérieurement, sans aucune transformation.

Il est évident que le type de produit conditionne tout, du choix du système de stockage, de l’activité de chacune des opérations au type.

Inventaire selon la fonction

Certains types de stocks sont rangés d’après la fonction qui leur est assignée. Dans ce sens, nous pouvons distinguer :

  • Le stock en transit. Il quantifie les marchandises en cours d’acheminement vers l’entrepôt ou qui ont déjà été commandés aux fournisseurs. Parfois, le stock en transit peut dépasser le stock de l’entrepôt, lorsque le flux de marchandises est lent et qu’il doit parcourir de longues distances, ou bien qu’il implique plusieurs niveaux du circuit de distribution.
  • Le stock de sécurité ou de réserve. Il enregistre les produits et les matières premières que l’entreprise détient pour faire face à d’éventuels dysfonctionnements du processus de production, à des retards de la part des fournisseurs ou à des augmentations inattendues de la demande. Cet inventaire constitue ce que l’on nomme le stock de sécurité de l’entreprise, dont le but est d’éviter les ruptures de stock.
  • Stock saisonnier ou prévisionnel. Il regroupe les références stockées en vue de répondre à des demandes futures, prévisibles et généralement saisonnières. Cette anticipation et prévision le différencie de l’inventaire de sécurité, destiné à couvrir les imprévus.
  • Le stock de découplage. Il est utilisé pour différencier l’inventaire requis pour deux processus de fabrication avec des taux de production différents. De cette façon, chaque processus fonctionne indépendamment et avec une quantité donnée de marchandises.

Chaque type de stock remplit une fonction spécifique et, en même temps, répond à un besoin logistique, par exemple alimenter la production, réceptionner des marchandises des fournisseurs ou faire face à une augmentation de la demande.

Le stock de sécurité minimise les risques de rupture de stock
Le stock de sécurité minimise les risques de rupture de stock
.

Autres types d’inventaires

Il existe d’autres types d’inventaires à prendre en compte :

  • La gestion des stocks tournants ou cycliques. Il enregistre les références nécessaires pour répondre à la demande en attendant le réapprovisionnement.
  • La gestion des stocks dormants, morts ou perdus. Il s’agit des références qui, pour une certaine raison (dépassement de la date de péremption, détérioration, casse, etc.), ne peuvent être commercialisées. Ce type d’inventaire génère toujours des pertes.
  • Le stock disponible. Il comprend les produits qui sont à disposition, soit pour assurer une vente, soit pour approvisionner la production.
  • Le stock mis en ligne. Il est composé des références qui sont sur le point d’entrer dans la chaîne de production.
  • Le stock en quarantaine. Il indique les références qui doivent rester stockées pendant un certain temps avant d’être disponibles.
  • L’inventaire du stock physique. Il s’agit de compter à la main et une à une les références.

En plus des différents types d’inventaires existants, il est nécessaire de tenir compte de la nature de l’entreprise et de son modèle économique.

Comment savoir quel types d’inventaire convient le mieux à votre activité ?

La réalisation d’un type d’inventaire au détriment d’un autre dépendra à la fois des besoins de chaque entreprise et des ressources dont elle dispose pour l’exécuter.

C’est pourquoi, avant de décider quel inventaire appliquer, il convient d’analyser certains éléments, tels que l’objectif ou la finalité de l’inventaire, le type de références stockées, l’activité de l’entreprise et la dynamique spécifique de ses opérations.

Dans un entrepôt qui compte peu de références et un très faible flux de marchandises, par exemple, un inventaire périodique avec une certaine régularité pourra être suffisant. Au contraire, si les références sont nombreuses et l’activité quotidienne élevée, il est conseillé d’opter pour un inventaire permanent, afin d’éviter les erreurs et leur impact sur le fonctionnement de l’entrepôt.

Un logiciel de gestion d’entrepôt optimise la réalisation de différents types d’inventaires
Un logiciel de gestion d’entrepôt optimise la réalisation de différents types d’inventaires

Optimiser la rentabilité, un objectif commun à différents types d’inventaires

Comme nous l’avons vu, il existe différents types d’inventaires (selon la fonction, la périodicité, le type de produit, etc.). Cependant, s’il y a une chose qu’ils ont tous en commun, c’est leur objectif : qui est l’optimisation du stockage et de la gestion des stocks pour assurer le meilleur service possible. C’est pourquoi le principal défi logistique de toute entreprise consiste à choisir le type d’inventaire qui maximise son efficacité.

En ce sens, et malgré les multiples besoins logistiques existants, choisir l’automatisation peut constituer un véritable avantage concurrentiel. D’une part, parce qu’elle permet un meilleur contrôle et une meilleure productivité. D’autre part, parce qu’elle optimise le temps consacré à cette tâche. L’installation d’un logiciel de gestion d’entrepôt comme Easy WMS, par exemple, garantit l’automatisation de plusieurs types d’inventaires, dans le but de faciliter la réalisation d’inventaire rapide et efficace.

N’hésitez pas à nous contacter un expert vous expliquera comment Easy WMS peut vous aider à automatiser vos inventaires, en augmentant son efficacité pour dynamiser votre entreprise.