Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Planimétrie des entrepôts

La planimétrie de l'entrepôt est fondamentale pour faciliter la circulation des engins de manutention. Certains d'entre eux exigent d'ailleurs une planimétrie du sol afin d'éviter de possibles pannes sur les machines, mais aussi pour le bon fonctionnement de l'installation elle-même.

Les problèmes les plus importants peuvent se présenter avec les systèmes à chariots à mât inclinable et rétractable (qu’ils soient tridirectionnels ou bidirectionnels) en raison de leur grande hauteur de levage et de leur vitesse d’opération. Avec ces machines, le nivellement du dallage est un facteur extrêmement critique car les tolérances sont millimétriques dans les allées entre les rayonnages et toute variation du sol peut entraîner une inclinaison de l’engin qui, aussi minime soit-elle, représente un risque pour toute l’installation.

Chariot circulant sur un sol dénivelé

Chariot circulant sur un sol dénivelé

Lorsqu’un chariot pour allées très étroites circule sur un sol dénivelé, il tangue. Dépourvu de système d’amortissement, il transmet alors immédiatement le mouvement au mât et, compte tenu de la hauteur considérable de ce dernier, un simple millimètre de dénivelé engendre, en haut du mât, une déviation de plusieurs centimètres, comme le montre ici l’illustration. Le mât peut ainsi heurter les chargements ou les rayonnages, ce qui comporte des risques.

En outre, la déviation influe sur le bon positionnement, en hauteur, des fourches qui risquent de heurter le rayonnage lorsqu’elles sont déployées pour extraire ou déposer un chargement.

Pour les raisons que nous venons de citer, et afin d'éviter tout danger ou incident, le nivellement du dallage dans un environnement de travail comportant des engins de manutention pour allée étroite doit être extrêmement précis. Le constructeur ne doit pas seulement s’assurer que la surface est correctement nivelée, selon notre expérience, il est aussi indispensable qu’il fournisse l’attestation de conformité pertinente (voir tableau de la prise d’échantillons effectuée après la finition du dallage).

Vérifier la mise à niveau du sol est un travail de longue haleine, qui exige le plus grand soin, et se réalise à l'aide d'outils de mesure optiques très précis. Le sol doit respecter des caractéristiques, qui varieront en fonction du système de stockage utilisé.

 

Le bon nivellement du dallage est essentiel pour éviter les pannes sur les engins de manutention.

Image cédée par Pavindus S.A

Le bon nivellement du dallage est essentiel pour éviter les pannes sur les engins de manutention. 

 

Les exigences relatives au nivellement diffèrent selon la classe de l’installation : 100, 200, 300 ou 400. Cette classe est déterminée conformément à certains facteurs établis dans la norme de qualité EN 15620. Les systèmes de stockage sont classés en fonction de l’engin de manutention utilisé.

 

Classe  Type d'allée     Indiqué pour 
100 Très étroite Rayonnage pour palettes, de moins de 18 m de haut, avec allées très étroites, desservi par des transtockeurs à commande automatique.
200 Très étroite Rayonnage pour palettes, avec allée très étroite, desservi par des transtockeurs à commande automatique et système de mise en place des unités de charge.
300 Très étroite Rayonnage pour palettes, avec allée très étroite, uniquement desservi par des chariots qui n’ont pas à pivoter dans l’allée pour procéder à la mise en place et à l’extraction des unités de charge. Les chariots sont guidés le long de l’allée par des rails de guidage ou par filoguidage.
300A   L’opérateur monte et descend en même temps que l’unité de charge et peut s’élever manuellement. Lorsque l’opérateur reste au sol, il dispose d’un système de visualisation en circuit fermé ou d’un système équivalent.
300B   L’opérateur est systématiquement positionné au niveau du sol et ne dispose d’aucun système de visualisation.
400 Large Rayonnage pour palettes, avec allée suffisamment large pour permettre aux chariots de pivoter à 90º pour effectuer les opérations de chargement et de déchargement nécessaires.
 

Étroite  

Rayonnage pour palettes, avec allée de dimensions réduites, pouvant être desservi par des chariots plus spécialisés.

 

Quelle  différence entre un nivellement et une planimétrie ?

 

Différence entre un niveau au sol et une planimétrie

 

1: Profil de sol nivelé, non plat.
2: Profil de sol plat, dénivelé.
X. Distance entre deux points fixes sur un sol dénivelé (dans l’exemple, 3 m).
E: Différence de niveau entre les deux points fixes distants de 3 m.

 

Lorsque nous parlons de « quadrillage de 3 mètres », celui-ci correspond à un ensemble de points sur la surface du sol séparés les uns des autres par une distance de 3 mètres, perpendiculairement au bâtiment.

 

Conditions exigées pour un sol de classe 400 (pour allée large et étroite)

Tous les points d’un quadrillage de 3 mètres doivent se trouver à ±15 mm par rapport au niveau de référence horizontal. Sur le tableau ci-dessous, les valeurs limites de E (la différence de niveau entre deux points) sont indiquées en fonction du chariot employé et de la hauteur du niveau supé- rieur du rayonnage installé à cet endroit.

 

Type de chariot Hauteur du dernier niveau Valeur limite de E
Sans déplacement latéral Plus de 13 mètres 2,25 mm
Sans déplacement latéral De 8 a 13 mètres 3,25 mm
Sans déplacement latéral Jusqu'à 8 mètres 4,00 mm
Avec déplacement latéral Jusqu'à 13 mètres 4,00 mm

 

Conditions exigées pour un sol de classe 300 (allée très étroite)

Les installations desservies par des chariots pour classe 300 (allée très étroite) doivent respecter des exigences de nivellement très strictes. Il faut tenir compte du fait qu’une petite inclinaison de quelques millimètres sur le dallage peut se traduire par une déviation de plusieurs centimètres à hauteur du mât du chariot, avec le risque d’accidents que cela comporte.

Les impératifs de nivellement du sol imposés pour les installations de classe 300 sont stipulés dans la norme EN 15620. Pour résumer, le tableau suivant montre les valeurs maximales du paramètre Zincliné qui indique la pente transversale de l’allée entre les centres des roues avant du chariot et E, soit la différence de niveau entre deux points adjacents séparés de 3 mètres.

 

Hauteur du dernier niveau Valeur limite de Zincliné Valeur limite de E
Plus de 13 m 1,30  mm 3,25 mm
De 8  a 13 m 2,00  mm 3,25 mm
Jusqu'à 8 mètres 2, 50 mm 3,25 mm

 

Tous les points du dallage doivent se trouver à ±15 mm par rapport au niveau de référence horizontal.

 

 

Conditions exigées pour un sol de classe 100 ou 200 (allée très étroite)

Pour les classes 100 et 200, même s’il s’agit d’installations à allées très étroites, les conditions de nivellement du sol exigées ne sont pas aussi strictes que dans le cas de la classe 300, car le transtockeur ne roule pas sur le dallage, mais circule sur un rail de guidage inférieur.

Conformément à la norme EN 15620, les impératifs de nivellement du sol sont les suivants :

Longueur de l'allée Nivellement par rapport au niveau de référence horizontal
Jusqu'à 150 mm +/- 15 mm
250 mètres +/- 20 mm

 

Pour des longueurs d’allée intermédiaires comprises entre 150 et 250 mètres, les données peuvent être interpolées linéairement.

Voir aussi