Extérieur d'un bâtiment d'entrepôt autoportant

Les entrepôts autoportants sont des constructions qui consistent en une dalle sur laquelle sont installés des  systèmes de stockage (rayonnages) formant la structure même du bâtiment. Cette structure interne est complétée par un toit et des parois extérieures, protégeant par la même occasion la structure interne formée par les rayonnages, comme décrit ci-dessous :

  • Pour la construction de la couverture de ce type d’entrepôt, on utilise fréquemment des panneaux d’acier vissés ou soudés sur une ossature elle-même fixée à la superstructure des rayonnages. Cette ossature peut être à un seul versant ou à deux versants, voire en terrasse selon les conditions climatiques locales.
  • Pour le bardage latéral, ces bâtiments sont généralement fermés par des panneaux qui peuvent être fixés de trois façons : directement sur la structure des rayonnages, sur une ossature intermédiaire fixée à la structure des rayonnages ou, troisième option, sur une ossature indépendante.

Les parois peuvent aussi être formées d’un mur en béton, d'une hauteur déterminée en amont. Cette option est fréquemment choisie dans les installations disposant de bâtiments annexes occupés par les services auxiliaires de l’entrepôt.

Le choix du système est déterminé par divers facteurs, notamment la hauteur du bâtiment, la force du vent, les facteurs thermiques et climatiques locaux, ainsi que le matériau à utiliser pour le revêtement. D’autres aspects importants concernant la structure et l’installation du bâtiment relèvent de l’architecture et non de la conception industrielle.

Systèmes de construction combinés

Habituellement, seuls les locaux destinés au stockage sont construits au moyen de ces systèmes autoportants. Les zones annexes, (réception, expédition, préparation des commandes, etc.) sont généralement situées dans des bâtiments de construction conventionnelle, peu élevés, adossés à l’entrepôt.

Cela permet de diminuer les coûts car le volume couvert par la construction conventionnelle est réduit au strict nécessaire.

 

 

Voir aussi