Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Largeur des allées pour la circulation des chariots

Tous les fabricants de chariots disposent de fiches techniques indiquant les caractéristiques de chaque type et modèle d’engin qu’ils commercialisent. En effet, certaines données, comme par exemple la largueur que doit posséder l'allée de circulation, seront à prendre en compte à l'heure de choisir son chariot élévateur. Ainsi, ces fiches produits fournissent les données nécessaires pour la conception de l’installation :

  • La largeur d’allée requise
  • La hauteur de levage du chargement
  • La hauteur du mât rétracté
  • La capacité de charge

Hauteur de levage

L’une des données à prendre particulièrement en compte est la hauteur de levage, à savoir la distance entre le sol et la partie supérieure de la fourche.

Allées hautes pour chariot

 

Pour calculer la hauteur maximale à laquelle doit se situer le niveau le plus haut du rayonnage, il faut tenir compte du fait que, la fourche s’introduisant entre les semelles de la palette, une partie de celle-ci se trouve en dessous de la fourche : le profil d’appui du dernier niveau doit donc se trouver 200 mm au moins en dessous de la hauteur maximale de levage.

Cela permet de garantir que, dans la position de déploiement maximal du mât, la palette sera soulevée à la hauteur nécessaire pour que ses semelles passent au-dessus de la lisse sans la heurter.

Marge minimale pour soulever la palette

La hauteur des mâts rétractés doit également être calculée, afin de dimensionner la hauteur des portes, des passages inférieurs entre les rayonnages et des plafonds (au cas où le chariot circulerait sous des plates-formes), etc. L’espace compris entre le mât rétracté et le plafond ou les lisses qui se trouvent au-dessus du passage ne doit pas être inférieur à 500 mm.

 

Il faut toujours laisser une marge minimale de 500 mm.

Il faut toujours laisser une marge minimale de 500 mm.

 

Entrepôt d'un opérateur logistique.

Entrepôt d'un opérateur logistique. 

 

Remarques sur l'utilisation de chariots avec des rayonnages par accumulation

Dans le système de stockage par accumulation, les chariots doivent entrer dans les allées en élevant le chargement, ce qui ralentit les manœuvres. Pour accélérer et sécuriser les opérations, il est conseillé de poser des guidages sur le sol. 

La largeur de l’engin doit évidemment être prise en compte, avec une marge minimale de 50 mm (2 mm de chaque côté) entre l’engin et les guidages. Si le chariot est muni de roues de centrage, la marge peut être réduite à 10 mm.

Largeur nécessaire entre les montants et selon la largeur de l'engin

Largeur nécessaire entre les montants et selon la largeur de l'engin

 

Pour l’utilisation de chariots avec des rayonnages par accumulation, il est important de signaler que le premier niveau en hauteur du rayonnage se trouve parfois en dessous du toit du chariot.

Si tel est le cas, en fonction des dimensions et du système de construction du protecteur de l’engin, ce dernier devra éventuellement être modifié, comme le montre l’illustration suivante

 

Modification de la structure du chariot, lorsque le premier niveau est en-dessous du toit du chariot

Modification de la structure du chariot dans un rayonnage par accumulation

 

Marges à prévoir sur les rayonnages conventionnels à palette en fonction du type de chariot

Voici un tableau des dimensions minimales à prévoir dans les alvéoles des rayonnages, conformément à la norme EN 15620 applicable à partir de janvier 2009. 

Les classes de machines citées sont la classe 400, correspondant aux chariots à contrepoids ou rétractables, la classe 300A, à savoir les chariots tridirectionnels à conducteur porté (poste de conduite élevable) et la classe 300B, qui regroupe les chariots tridirectionnels avec opérateur accompagnant (poste de conduite fixe). Les dimensions X et Y sont expliquées sur l’illustration jointe au tableau

 

Jeux dans un rayonnage conventionnel

Jeux dans un rayonnage conventionnel

 

                                                             MACHINES

Pour des niveaux compris entre

Classe 400 Classe 300A Classe 300B
X3,4,5,5 Y3 X3,4,5,6 Y3 X3,4,5,6 Y3
0 et 3.000 mm. 75 75 75 75 75 75
3.000 et 6.000 mm.

75

100 75 75 75 100
6.000 et 9.000 mm. 75 125 75 75 75 125
9.000 et 12.000 mm 100 150 75 75 100 150
12.000 et 13.000 mm 100 150 75 75 100 175
13.000 et 15.000 mm - - 75 75 100 175

Jeux devant être respectés dans les alvéoles des rayonnages selon le type de chariot

 

Marges à prévoir dans les allées de circulation des chariots

Comme nous l’avons précédemment indiqué, la hauteur du mât rétracté doit aussi être prise en compte afin d’adapter la hauteur des allées si le chariot doit circuler sous des niveaux de stockage ou d’autres structures telles que des plates-formes.

Cette mesure de sécurité n’est pas la seule à devoir être respectée pour la conception des allées d’un entrepôt, elle fait partie de normes spécifiques définissant les caractéristiques que l’installation doit présenter concernant cette question. Ces normes sont conçues en vue de garantir la sécurité lors des manœuvres avec les chariots en l’absence de guidages à l’intérieur des allées.

Les réglementations peuvent différer en fonction du pays. Les mesures détaillées dans cette section sont celles qui s’appliquent en Espagne, en prenant comme référence les notes techniques de prévention numéro 852 sur le stockage en rayonnages métalliques. Le texte complet peut être consulté en annexe I, à la fin de ce manuel, nous signalons toutefois ci-dessous les questions se rapportant directement au sujet traité ici.

Les notes techniques spécifient que les échelles latérales extérieures doivent être prolongées d’au moins 500 mm au-dessus du dernier niveau de stockage et les échelles intérieures, de 100 mm. Ces prolongements peuvent être réalisés au moyen d’accessoires structurels adaptés à cet effet.

Si les allées comportent des poutres transversales en hauteur, celles-ci doivent être situées de telle sorte que la marge ou la distance verticale entre les poutres et le chargement ou le mât de l’engin de manutention soit d’au moins 150 mm.

Les dimensions des allées de travail doivent être établies en fonction du chariot de plus grande dimension qui les dessert et prévoir le passage éventuel de personnes.

 

Les dimensions des allées en fonction du chariot et des passages

 

 

 

Dimensions des allées de circulation

 

Dans les allées de circulation à sens unique, la largeur doit être supérieure à celle des chariots ou véhicules qui s’y déplacent et des chargements de plus grande dimension qui y sont transportés, plus une marge d’au moins 600 mm, sauf pour les chariots à mât inclinable et retractable. Si des personnes doivent également circuler dans ces allées, un passage d’une largeur minimale de 1 mètre exclusivement réservé aux piétons doit être prévu. Si les allées de circulation sont à double sens, la même norme s’applique, mais la marge à ajouter aux dimensions des chargements de plus grande taille doit être d’au moins 900 mm.

Dans les tunnels où circulent des chariots élévateurs, des zones de passage séparées réservées aux piétons doivent être prévues. Les tunnels doivent présenter la même largeur que les allées. Les tunnels comprenant des éléments supérieurs qui risquent d’être heurtés s’ils ne sont pas correctement conçus, une norme supplémentaire s’applique : elle spécifie que la hauteur libre doit correspondre à la hauteur minimale de passage nécessaire, plus une marge de 500 mm, avec le mât replié (rétracté) sans chargement ou avec un chargement dépassant verticalement le mât replié.

Pour plus d’informations, consulter les normes EN15512, EN15620 et le document ED771 concernant la France

 

Les différents éléments d'un rayonnage

1. Grillage antichute                                            10. Zone de travail
2. Poutre transversale supérieure                       11. Allée de travail
3. Goupille de sécurité                                        12. Allée de tri et d'expédition
4. Union d'échelles                                              13. Allée piétonne
5. Prolongement échelle 100 mm. (mín.)            14. Croisement piétonnier
6. Protection latéral 500 mm. (mín.)                    15. Allée tunnel
7. Protection de montant
8. Protection latérale double
9. Plaque de charges

 

Voir aussi