Les quais de chargement

Les quais de chargement

Les quais de chargement d'un entrepôt doivent être rigoureusement conçus car ce sont les principaux points d'entrée du bâtiment de stockage. Leur agencement et le choix du type de quai dépend en grande partie de l'espace extérieur mais également d'autres facteurs. 

Avant de choisir le type de quai, il est impératif de concevoir la zone extérieure, et ce, en tenant compte des facteurs suivants : 

  • Il faut tout d’abord se demander si l’on va suivre une politique de flux tendus (just-in-time). Si l’on envisage d’appliquer ce principe, l’installation des quais, qui peut s’avérer délicate, exige d’analyser minutieusement chacune des zones qui desserviront les quais, ainsi que les types de chargements, la fréquence des livraisons, l’accessibilité de la zone, l’espace requis pour les camions, etc.
  • Il est également essentiel, pour la prise de décision concernant la distribution des quais, de savoir s’ils vont accueillir des camions de grande capacité. Les tendances actuelles montrent que l’on va vers une utilisation accrue de véhicules plus longs, plus larges et avec une plus grande capacité volumétrique que les véhicules utilisés généralement aujourd’hui. Lorsque l’on planifie l’emplacement des quais, il semble donc pertinent d’aménager un large espace pour la mise à quai, les manœuvres et le stationnement de véhicules de grande taille.
  • Le troisième facteur important dans la conception des quais concerne l’éventuelle déclivité du terrain. L’inclinaison de la zone des quais doit toujours être la plus faible possible. Plus la pente est faible, moins il y a de risque d’erreurs et d’accidents. Si des véhicules de grand volume, comme les camions « hors-cote », doivent avoir accès à l’entrepôt, il peut être nécessaire d’installer des dispositifs spéciaux tels que des plates-formes élévatrices ou des niveleurs de quai hydrauliques installés sur le sol.
  • Les aspects qui influent sur la distribution des quais ne sont pas seulement techniques mais aussi esthétiques et organisationnels. Lorsque l’on planifie le bâtiment de l’entrepôt, on essaie de l’implanter à l’écart des zones d’entrée et de sortie des locaux destinés à accueillir les bureaux (en général annexes à l’entrepôt). Cela n’est pas toujours faisable car, de fait, la meilleure situation pour les quais est l’allée latérale du bâtiment ; c’est donc l’orientation générale de l’ensemble qui déterminera si cette séparation est réalisable ou non.
  • Il existe également des facteurs de production à envisager. Pour accroître l’efficacité des quais, une option consiste à installer les zones de réception et d’expédition au même endroit. Cette solution réduit considérablement les coûts mais elle augmente l’utilisation des engins de manutention et du personnel. Toutefois, si le volume du flux de matériaux le justifie, l’utilisation d’entrées séparées par fonctions (certaines destinées à la réception et d’autres, à l’expédition) est envisageable.
  • Les facteurs à prendre en compte pour le choix de l’emplacement des quais dans les installations peuvent grandement influer sur leur efficacité. Il faut tenir compte du fait que ces accès s'ouvrent et se ferment en permanence, ce qui peut avoir un impact direct sur les conditions environnementales à l’intérieur du bâtiment. Il est recommandé, par exemple, d’étudier la direction des vents dominants pour réduire les problèmes que peuvent causer les conditions climatiques.
  • Enfin, il est important d'anticiper les possibles agrandissements futurs de l’entrepôt et de s’assurer que l’espace ajouté à l’avenir pourra s’intégrer de façon logique à l’espace actuel. C’est pourquoi il faut disposer d’un espace supplémentaire pour pouvoir installer de nouveaux quais sans affecter le déroulement normal des activités de l’entrepôt.

 

Combien d'accès sont nécessaires ?

Lors de la conception de l’entrepôt, le nombre de quais à installer doit également être déterminé. Le nombre de points d’accès à aménager dans l’installation dépend du flux de matériaux, du volume des livraisons, des heures de réception des marchandises, du temps nécessaire au déchargement et transférer tous les chargements reçus vers leur lieu de destination et du nombre d’engins de manutention disponibles.

Trois aspects doivent être pris en compte afin de respecter les normes de sécurité, et s’assurer que le nombre d’accès est suffisant.

  1. Il faut tout d’abord concevoir l’ensemble des quais de façon à pouvoir rapidement les agrandir en cas de développement significatif de l'activité. Des cloisons facilement démontables peuvent être intégrées à la construction initiale permettant l'ajout de nouvelles portes et de fosses couvertes si nécessaire, tout en conservant les objectifs initiaux. À noter que les coûts de réaménagement d’un quai sont substantiellement réduits si son agrandissement futur a déjà été planifié et si ce type de mesure a été prise.
  2. Ensuite, il convient de prévoir une zone où stocker les caisses ou les conteneurs rejetés. Elle doit se trouver à l’extérieur. L'une des fosses couvertes, aménagée pour l'installation future d'une plate-forme élévatrice peut être utilisée.
  3. Pour terminer, il est important de tenir compte des horaires. Les transporteurs effectuent généralement leurs livraisons le matin et les enlèvements le soir. Cela peut provoquer des goulots d’étranglement aux heures de pointe et entraîner des coûts supplémentaires importants. Par conséquent, le nombre des emplacements pour les camions doit être égal au nombre maximal de véhicules susceptibles de charger ou décharger simultanément.

Le nombre de points d’accès à aménager dans l’installation

Asphalte et poids

Si l’on prévoit une surface goudronnée pour les accès à l’entrepôt, une bande de la zone adjacente aux quais de chargement doit être bétonnée. Cette mesure est indispensable car, lorsque les remorques sont désolidarisées des tracteurs, seules les béquilles en supportent le poids ; si elles s’appuient sur du bitume chaud, les béquilles peuvent s’y enfoncer sous le poids des remorques. La largeur de cette bande dépend de la longueur de ces dernières.

 

Rampes pour chariots

Autre aspect de construction dont il faut tenir compte lors de l’aménagement des accès est celui du passage des chariots élévateurs de l’entrepôt à la zone de roulement des camions. Ce besoin fréquent est couvert par l’utilisation de rampes, en béton par exemple, ou d’un niveleur de quai, comme expliqué au début de ce chapitre

 

Types de quais et caractéristiques

Le quai encastré : la meilleure option

D’autres décisions doivent être prises concernant ces éléments, notamment le type d’entrée à installer dans le bâtiment ou dans ses environs, la hauteur à lui donner, etc., autant de questions que nous allons aborder à présent.

Le quai encastré est idéal pour les manœuvres d’accostage. Son entrée se trouve plus ou moins au même niveau que le seuil des camions et il est légèrement en retrait par rapport au bâtiment pour permettre le drainage des eaux de pluie.

Sa construction est très facile mais il peut s’avérer dangereux pour la sécurité du bâtiment, surtout si l’on utilise les béquilles de soutien des remorques pour effectuer les manœuvres. Ces béquilles, précisément celles situées à l’avant, lorsqu’elles sont retirées trop rapidement, peuvent faire heurter la caisse contre le mur du bâtiment lors de son inclinaison.

Quais en pente

Lorsque le bâtiment est situé sur une surface pentue, la zone d’approche peut être inclinée afin que le quai soit à la hauteur voulue. Les accès de ce type présentent un risque ; si un camion ou une remorque recule trop rapidement, la partie supérieure de la caisse peut heurter le mur de l’entrepôt.

Ces accès présentent d’autres inconvénients, notamment une possible accumulation de neige en hiver, qu’il faudra retirer, des problèmes éventuels de drainage ou des questions relatives à la sécurité de la circulation, qui peuvent nécessiter un marquage spécial, voire des barrières de sécurité.

Quais fermés

Les accès de ce type ne sont généralement pas retenus à cause de leur coût de construction élevé, mais aussi en raison d’un autre inconvénient : le manque de ventilation des bâtiments. Ils offrent néanmoins un ensemble d’avantages qui peuvent justifier l’investissement.

  • Elle facilite le contrôle de la température de l’entrepôt, ce qui est un atout aussi bien pour les marchandises que pour le personnel.
  • Elle réduit également les risques de vol.
  • Elle permet une meilleure exploitation de la capacité de l’entrepôt

Types de quais et caractéristiques

Quais en dents de scie

La configuration en épis ou en dents de scie est peu fréquente, mais lorsque l’aire de manœuvre est réduite, cela peut être une bonne solution pour aménager un nombre de quais suffisant. Son principal inconvénient est que ces quais sont en général utilisés pour le service (chargement et déchargement). Or, pour ce mode de travail, l’espace est très réduit. En outre, la circulation doit être organisée de manière à faciliter l’accès et le départ des camions dans la direction de l’angle du quai.

Si les conditions exigent l’aménagement de quais ouverts, il peut s’avérer utile de prévoir un quai couvert, avec une pénétration minimale de 6 mètres pour le chargement et le déchargement de certains types de marchandise.

 

Agencement de la zone de mise à quai

Après avoir vu les différents types de quais, examinons à présent l’aménagement de l’espace en face de ces derniers. On entend par zone de mise à quai, l’espace qui s’étend entre l’avant du quai et le premier obstacle qui se présente, qu’il s’agisse d’un bâtiment, d’une barrière, d’une route, etc. L’espace total nécessaire réservé à cette zone dépend de facteurs tels que la taille des tracteurs et des remorques, la largeur des quais, etc.

Les progrès en matière de développement de véhicules industriels font que leur capacité et leurs dimensions évoluent constamment. Ainsi, il convient, avant de concevoir cette zone, de consulter les constructeurs afin qu’ils fournissent les données spécifiques à chaque type de véhicule.

 

Hauteur des quais

La plupart des quais pour véhicules industriels sont construits à une hauteur de 1,2 mètre, mais il existe un grand nombre de camions dont la hauteur du plateau de chargement – la plate-forme sur laquelle repose la caisse ou le conteneur – se trouve très au-dessus ou au-dessous de ce niveau.

  • Si le quai est destiné à des camions de grand volume, il doit être conçu pour des plateaux de chargement dont les hauteurs sont comprises entre 0,9 et 1 mètre.
  • S’il s’agit de camions réfrigérés, le plateau peut être distant du sol de 1,3 à 1,4 mètre.
  • Les semi-remorques à châssis bas et les camions capitonnés de transport de meubles ont généralement une hauteur de plateau de 0,9 mètre, ou inférieure. 
  • Enfin, pour les camions porteurs, il faut prévoir une plage de hauteurs comprises entre 0,9 et 1,2 mètre.

 

Utilisation des quais avec des camions spécifiques

Il arrive que les quais soient desservis par des camions spéciaux dont la hauteur de seuil de chargement est supérieure ou inférieure à celle du quai. Pour pouvoir travailler avec ces véhicules, il est possible de prendre certaines mesures.

  1. On peut utiliser, par exemple, des tables élévatrices mobiles ou des crics hydrauliques pour surélever la partie arrière des camions à caisse basse.
  2. Lors de la construction, on peut également aménager des quais de hauteur variable.
  3. Si l’on dispose de suffisamment d’espace, il est possible d’utiliser un quai hydraulique extra long et de hauteur variable afin de réduire au minimum la pente créée par la différence de hauteur. Il existe des quais hydrauliques mesurant jusqu’à 3,7 mètres de long, pour une hauteur allant de 300 à 450 mm, offrant une grande flexibilité et capacité d’adaptation.
  4. Il est également possible d’installer des plates-formes élévatrices dans la zone de mise à quai. Elles permettent de monter ou de descendre le plateau de chargement du camion à la hauteur voulue.
  5. Enfin, la construction d’un quai surbaissé sur lequel est installé un rehausseur hydraulique.

Ci-dessous, une liste des types les plus courants de camions, avec en regard leur hauteur de caisse, afin de faciliter le choix de la hauteur des quais.

TYPES DE CAMIONS HAUTEUR DE LA CAISSE
  Minimum (m) Maximum (m)
Porte-conteneurs 1,4 1,6
Frigorifique 1,25 1,5
Semi-remorque double essieu 1,1 1,3
Livraison en ville 1,1 1,2
Semi-remorque "Jumbo" 0,9 1,0
Capitonné 0,6 0,9
Fourgonnette 0,5 0,75
Camions rigides 0,9 1,2
Plates-formes 1,2 1,5

 

Pour conclure, comme nous avons pu le voir, les variables à prendre en compte lors de la conception et de la distribution des accès et des quais d’une installation sont très nombreuses. De nouveau, l’analyse préalable des besoins futurs de l’entrepôt est essentielle pour une efficacité optimale.

 

Voir aussi