Facteurs ayant un impact sur les accès d'un entrepôt

Des changements permanents se produisent dans la manipulation de marchandises et dans l'activité de stockage et de distribution. Ces changements peuvent avoir un impact considérable sur les portes d'accès à l'entrepôt. C'est le cas lorsque l'entrepôt fonctionne selon la méthode du juste-à-temps (just-in-time) mais aussi lorsqu'il y transitent des camions de grandes dimensions.

L'influence du "juste-à-temps"

Comme nous l’avons vu au début de ce manuel, on entend par « juste-à-temps » l’application d’une politique de fabrication et de distribution de produit tendant à s’adapter et à s’ajuster en fonction de la demande réelle du marché. L’objectif est de ne pas fabriquer ni stocker des quantités de produit inférieures ou supérieures à la demande du consommateur. Cela permet d’accroître la compétitivité, la capacité commerciale et la rentabilité

La politique de flux tendus du « juste à temps » (ou JAT) est de plus en plus adoptée par les grands centres de production. La conséquence est que les fabricants ont besoin d’un approvisionnement continu en matériaux depuis les entrepôts ou les centres de production externes. Cela contraint également ces points d’approvisionnement à respecter les politiques de JAT pour la livraison des composants et des matières premières à la cadence requise par les chaînes de montage, ou l’expédition des produits demandés par le marché.

Pour être en mesure d’offrir ce service, les centres de distribution doivent disposer d’entrepôts d’une grande flexibilité, capables de recevoir et d’expédier d’énormes quantités de marchandises dans de très brefs délais. Ces entrepôts doivent donc être pourvus de vastes zones d’accès, équipées pour répondre aux exigences de temps et de précision requises, ainsi que d’entrées et de sorties de grande capacité, auxquelles peuvent être appliqués des systèmes automatiques de chargement et de déchargement.

Véhicules de grandes dimensions

Le second facteur qui influe le plus sur la conception et le développement des accès d’un entrepôt est l’utilisation de plus en plus fréquente de camions de grandes dimensions. Ces véhicules sont de plus en plus utilisés car ils permettent de réduire les coûts de transport en optimisant les déplacements réalisés.

Les dimensions et les poids des véhicules de transport routier sont déterminés par les directives en vigueur dans chaque pays, ces directives établissant en règle générale la longueur totale maximale de ce que l’on appelle les trains routiers (18 m), celle des véhicules articulés (16,5 m) et celle des semi-remorques (13,6 m). Le poids maximal par essieu ne doit pas dépasser 14 tonnes, si le camion n’a qu’un seul essieu, ou 18 tonnes s’il possède un essieu tandem, pour un poids total de 40 tonnes maximum par véhicule.

Néanmoins, dans de nombreux pays de l’Union Européenne, la circulation des trains routiers de plus de 18 mètres s’est intensifiée. Avec la disparition des frontières à l’intérieur de l’UE et le développement du transport intermodal, par le biais du ferroutage, cette tendance ne cesse de s’accentuer également dans certains États de l'UE, notamment en Espagne.

Dans les ports européens, les conteneurs maritimes de 14,6 et 16,15 mètres de long (48 et 53 pieds) sont de plus en plus courants. Or, le transport terrestre de ces conteneurs requiert l’utilisation de semi-remorques plus longues que les dimensions établies par les directives. D’autre part, il est de plus en plus fréquent d’expédier par transport intermodal les caisses mobiles d’au moins 37 tonnes, et il arrive très souvent qu’elles pèsent jusqu’à 45 tonnes ; leur transport terrestre est donc également hors norme puisqu’elles dépassent le poids maximal de 40 tonnes par véhicule.

Les camions de grande longueur posent un sérieux problème pour la conception des aires de manœuvre des véhicules ; il faut anticiper cette difficulté et doter ces zones de l’amplitude suffisante.

De même que la longueur, la hauteur des camions est également limitée, précisément à 4 mètres maximum. Les fabricants de ces véhicules ont déjà conçu des modèles dits « hors-cote », dont la caisse est plus grande, mais le plancher rabaissé afin de ne pas dépasser la hauteur maximale, d’où une capacité volumétrique accrue.

Cela doit être pris en compte lors de la conception de l’entrepôt, car ces camions de diverses hauteurs de plancher devront pouvoir être correctement déchargés et chargés sur les quais.

Voir aussi