Le contrôle de KPIs en logistique permet d’améliorer les processus qui ont lieu dans l’entrepôt

KPIs logistiques : mesurer la performance de la Supply Chain

28 février 2020

Les KPIs logistiques sont des indicateurs clés pour mesurer l’évolution de vos processus et effectuer des actions d’amélioration continue. Cette série de données, de ratios et de pourcentages constituent une base solide sur laquelle fonder sa prise de décision dans la recherche de l’excellence logistique.

La logistique représente une partie importante du coût lié à la fabrication ou à la commercialisation de chaque article. C’est la raison pour laquelle les entreprises favorisent l’analyse des processus liés à l’approvisionnement, au stockage et au transport ou à la distribution de marchandises. Ci-après, nous passons en revue les principaux types d’indicateurs logistiques et quelques exemples de KPIs utilisés pour évaluer la gestion de la Supply Chain.

Qu’est-ce que les KPIs logistiques ? Définition

Les indicateurs clé de performance ou KPIs logistiques (Key Performance Indicators) sont des données chiffrées qui montrent le rendement d’un processus en le comparant avec un moment déterminé de l’historique de l’entreprise ou avec tout autre indicateur de performance de référence (par exemple lorsque vous faites du benchmarking logistique). De cette manière, il est possible d’identifier les évolutions positives ou négatives et d’agir en conséquence.

Les KPIs logistiques permettent de mesurer la performance d'un large éventail de processus : réception des marchandises, stockage, préparation des commandes, gestion des stocks, expéditions, livraisons, transport et gestion des retours, entre autres. L’objectif attendu par l'utilisation de KPIs logistiques est d'améliorer la productivité, d'optimiser les coûts, tout en maintenant ou en augmentant la qualité du service.

La Supply Chain se compose d’une grande variété de processus mesurables avec les KPIs logistiques
La Supply Chain se compose d’une grande variété de processus mesurables avec les KPIs logistiques

KPIs et objectifs : des outils pour mesurer la performance logistique

Soulignons que les KPIs seuls ou isolés ne sont pas suffisants pour prendre une décision : il est nécessaire d’identifier des objectifs de performance pour ajouter un contexte et un objectif à atteindre dans un délai imparti.

Comme nous l'avons expliqué lorsque nous avons parlé du rôle des KPIs dans l'entrepôt, la performance logistique est généralement mesurée en fonction de quatre types d'objectifs : temps, coût, productivité et qualité du service. Par conséquent, chaque KPI logistique peut s’inscrire dans le cadre d’un domaine spécifique de la Supply Chain, mais il sera également lié à l'un de ces quatre attributs de la performance logistique.

Par exemple, parmi les KPIs de stockage que font référence au processus d’expédition des marchandises, les commandes complètes envoyées sont un indicateur de la qualité du service, tandis que le KPI de commandes expédiées par heure reflète la productivité des opérateurs.

Types d’indicateurs KPIs en fonction de la phase logistique

Les indicateurs clés les plus courants en logistique sont ceux qui sont définis en fonction des différents domaines de travail qui composent la chaîne logistique. Voici quelques exemples de KPIs logistiques :

KPIs d’approvisionnement ou d’achats

Les KPIs logistiques axés sur l’approvisionnement visent à contrôler les procédures d'achat de nouveaux stocks et les négociations menées avec les fournisseurs.

Exemples de KPIs d’achats :

  • Conformité commandes fournisseurs : il calcule le pourcentage d’échecs de commandes dues au non-respect de l’accord établi par le fournisseur en termes de service ou de qualité du produit. Conformité commandes fournisseurs = commandes refusées / total de bons d’achat reçus x 100
  • Non-conformité fournisseurs : il exprime l'efficacité des fournisseurs et reflète le niveau de retard dans la livraison des produits achetés à l'entrepôt. Non-conformité fournisseurs = Commandes reçues hors délai / Total de commandes reçues x 100
  • Lead Time de la commande d’achat : il permet de calculer le temps qui s’écoule entre le moment où le département d’achats passe une commande au fournisseur et le moment où l’entrepôt la reçoit. Lead time de la commande d’achat = Date de réception de la commande - Date d’émission

KPIs de transport logistique

Les KPIs de transport permettent l’analyse de l’impact logistique des flux de marchandises sur chaque partie de la Supply Chain. Ici, le contrôle de la livraison finale ou du dernier kilomètre est particulièrement important en raison de sa complexité et donc de son coût plus élevé.

Exemples de KPIs de transport :

  • Coût du transport sur les ventes : ce KPI logistique montre la proportion entre le coût qu’entraîne le transport par rapport aux ventes obtenues. Coût du transport sur les ventes = Coût total du transport / Ventes
  • Livraison à temps : ce KPI révèle l’agilité du transport lors du dernier kilomètre en forme de pourcentage. Livraison à temps = Nbr de livraisons à temps / Nbr total de livraisons effectuées x 100
  • Niveau d’utilisation de la flotte : il détermine la capacité de transport utilisé par rapport à sa capacité totale en volume (m3) ou en poids (kg). Utilisation du transport = Capacité réelle utilisée / Capacité totale en kg ou m3

KPIs de stockage

Les KPIs en entrepôt sont utilisés pour contrôler les processus qui ont lieu dans l'installation. Nous avons abordé en détail les KPI les plus pertinents pour la logistique des entrepôts dans notre article sur les indicateurs de performance fondamentales de contrôle des entrepôts. En voici toutefois quelques exemples

Exemples de KPIs d’entrepôt logistique :

  • Coût unitaire de stockage : il met en relation le coût de stockage avec le nombre de références présentes au cours d’une période déterminée. Coût unitaire de stockage = Coût total de stockage / Capacité nominale X Indice d’occupation
  • Délai de traitement interne des commandes : il s’agit du temps nécessaire à l'exécution d'une commande entre le moment où le bon de commande arrive à l'entrepôt et celui où la commande quitte le quai d'expédition. Délai de traitement interne des commandes = Date d’entrée de commande - Date d’expédition
  • Taux de livraison complète et à temps : il mesure le nombre de bons de commande déjà prêts à être emportés. Il montre la productivité et le niveau du service client. Taux de livraison complète et à temps = Nbr de commandes complètes livrées à temps / Nbr total de commandes x 100
La visualisation de KPIs logistiques s’effectue à travers le tableau de contrôle
La visualisation de KPIs logistiques s’effectue à travers le tableau de contrôle

KPIs de stocks

Il s'agit de KPIs qui permettent d'analyser le mouvement des stocks tout au long de la Supply Chain. Il s'agit d'un groupe d'indicateurs de performance fondamental pour l’ensemble des domaines logistiques car, grâce aux informations qu'ils fournissent, il est possible d'organiser précisément le réapprovisionnement des produits, en tenant compte des coûts et des besoins du département commercial.

Exemples de KPIs de stocks :

  • Rotation des stocks : il montre le nombre de renouvellement de stocks pendant un laps de temps déterminé (si les données sont annuelles, cela sera tout au long de l’année). Plus ce renouvellement est élevé, mieux c’est, car cela signifie que les ventes génèrent des bénéfices pour l’entreprise.Taux de rotation = Chiffre d’affaires / Valeur moyenne des stocks (au prix de vente)
  • Rupture de stock : ce KPI indique le nombre de fois où l'entreprise n'a pas pu répondre à la demande en raison d’une rupture de stock. Indice de rupture de stock = Commandes non satisfaites / Commandes totales x 100
  • Contraction de stocks : il exprime l’exactitude du stock par un pourcentage. Il reflète la relation entre le stock qui existe théoriquement dans l’entrepôt et le stock physique réel. Contraction de stock = (Stock qu’il devrait y avoir - Stock qu’il y a réellement) / Stock qu’il devrait y avoir

Le logiciel logistique : la colonne vertébrale de l’analyse de données de la Supply Chain

Ces dernières années, l’augmentation constante des coûts logistiques s’est révélée être un défi majeur pour la rentabilité des entreprises. D’ailleurs, en 2019, le Council of Supply Chain Management Professionals (CSCMP) a dévoilé dans son State of Logistics Report que les coûts logistiques avaient augmenté de 11,4 % sur le marché américain.

Dans ce contexte, il n'est pas surprenant que l'extraction de données pour la formulation de KPIs logistiques soit l'une des priorités pour la mise en œuvre de projets analytiques avancés. C'est ce que montre le Supply Chain Analytics Survey Report réalisé par la société de conseil américaine APQC. Cette enquête indique que la principale motivation de la collecte de données est l'optimisation de la Supply Chain et la maîtrise des coûts (pour 88 % des personnes interrogées), suivie de près par l'amélioration de la satisfaction des clients (87 % des personnes interrogées).

La transformation digitale en logistique a grandement facilité l'enregistrement, le traitement et la visualisation des données, notamment grâce à la mise en place de logiciels spécialisés dans chaque domaine de la Supply Chain. Dans le cas de Mecalux, c’est le module Supply Chain Analytics Software qui est chargé de calculer les KPIs logistiques contrôlant le fonctionnement de l'entrepôt pour une analyse ultérieure.

KPIs logistiques, au service de l’efficacité

Cet article nous a permis de passer en revue les principaux indicateurs logistiques en mettant l’accent sur quelques exemples. Au-delà du fait que la liste est infinie, chaque entreprise a des caractéristiques et des besoins différents qui impliquent que l'analyse des indicateurs de performance soit personnalisée.

Si vous souhaitez connaître le potentiel de notre système de gestion Easy WMS en termes d’analyses, d’échantillonnage et d’interprétation de données, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous présenterons un tableau de contrôle détaillé lors d’une démonstration personnalisée.