Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

L’espace occupé par un entrepôt entraîne un coût logistique important

Analyse des coûts logistiques d’un entrepôt

29 avril 2019

En tant que responsable logistique, réduire votre coût d'exploitation et augmenter vos profits font partie de vos objectifs principaux. Afin d’optimiser vos flux, vous devrez identifier et réduire vos principaux coûts logistiques, y compris ceux liés au transport et au stockage de vos marchandises.

Dans cet article nous commencerons par vous présenter les principaux coûts logistiques, et puis nous nous concentrerons sur les coûts de stockage.

Comment sont répartis les coûts logistiques ?

Il est possible de diviser les coûts logistiques en trois grandes branches :

  • Le coût d'approvisionnement : il inclut l'ensemble du travail effectué par le service achats, qui choisit et passe les commandes fournisseurs. Nous observons petit à petit une amélioration des négociations entre entreprises dans notre secteur, dont les critères évalués vont au-delà du prix des marchandises.
  • Le coût de stockage : l’entretien d’un entrepôt suppose de nombreux frais divers. Son optimisation implique une bonne gestion des operations, une intégration efficace du transport et un ajustement des stocks au minimum.
  • Le coût du transport : il s'agit d'un élément très important puisque la chaîne de transport de matières premières et de marchandises représente un réel défi pour les responsables d’entrepôt qui tentent d’optimiser leurs coûts logistiques. En effet, cette dernière est continuellement soumise à des facteurs aléatoires difficiles à contrôler (exemple : le prix du carburant). Afin de limiter ces variations, les professionnels privilégient la consolidation des marchandises, l'organisation optimale des itinéraires ainsi que l'utilisation de véhicules plus performants et respectueux de l’environnement.

Les différents coûts logistiques

Il est essentiel que vous connaissiez les facteurs internes et externes qui déterminent les coûts logistiques de votre centre pour améliorer vos performances :

1. Le coût de l’espace de stockage

Le coût de votre espace de stockage est lié aux éléments de votre bâtiment suivants :

  • À sa location et/ou à son amortissement : ce coût logistique varie selon votre statut, si vous êtes propriétaire ou locataire des installations.
  • À son financement : il s’agit de l’apport en capital que vous avez réalisé pour investir dans le centre.
  • À son entretien : comme par exemple la peinture ou l’isolation des murs, la réparation de la chaussée, la rénovation du bâtiment, etc.
  • À votre assurance pour protéger votre entreprise contre les accidents ou les pertes telles que les incendies, les inondations, les tremblements de terre, etc.
  • Les impôts entraînés par votre bien immobilier (exemple : la taxe foncière).

2. Le coût des installations

Cette section se réfère à tous les éléments qui sont utilisés pour maximiser la capacité de stockage et faciliter la manutention des charges en entrepôt. Généralement, ce coût logistique concerne :

  • Les outils et les engins de manutention manuels (chariots élévateurs, transpalettes, etc) ou automatisés (transstockeurs, convoyeurs, etc). D'autres systèmes composent ce coût tels que les dispositifs d’assistance au picking ou d'emballage automatique utilisés.
  • Les solutions de stockage, c’est-à-dire les charges liées à vos rayonnages industriels nécessaires à l'amélioration de la capacité de votre centre.
  • Le logiciel de gestion d’entrepôt : bien qu’il ne soit pas tangible, il est primordial que vous teniez compte de l’investissement que suppose cet outil logistique pour l'exploitation de votre centre.

Notez que vous devrez également ajouter les frais de réparation et de maintenance de vos engins dans cette section. Exemples : l’inspection technique des rayonnages, l’amortissement des engins, les frais de location, etc.

L’investissement dans des solutions de stockage automatisé fait partie du coût logistiques des installations.
L’investissement dans des solutions de stockage automatisé fait partie du coût logistiques des installations.

3. Le coût de manipulation et de gestion

Ce coût concerne les ressources qui maintiennent les flux en activité dans l’entrepôt :

  • Les charges de personnel : il s'agit des frais liés à l’activité des employés au sein du centre (y compris les charges administratives) tels que les salaires, la sécurité sociale, les vêtements de travail, les indemnités journalières ou les primes à la performance. Votre charge de personnel augmente par exemple lorsque vous embauchez de la main-d’oeuvre temporaire lors des pics d’activité.
  • Le coût d'amortissement des équipements techniques et de leur financement.
  • Les fournitures et le matériel : emballage, énergie, chauffage, eau courante, internet, service de nettoyage, etc. Pour certaines entreprises comme celles utilisant des entrepôts frigorifiques, la maîtrise des coûts énergétiques est primordiale.

4. Le coût de maintenance du stock

Conserver un minimum de marchandises entreposées peut être une décision stratégique en matière de gestion logistique ; grâce à l’entrepôt, l’entreprise est capable de répondre aux attentes de ses clients en respectant les délais. Cependant, il est important que vous sachiez que cette technique augmente les coûts logistiques suivants :

  • Le coût du stock : entreposer des marchandises dans un centre implique l'immobilisation de l'investissement, et par conséquent une hausse des charges financières (l’argent immobilisé ne pourra pas être investi dans un autre article).
  • Le coût de l'assurance : le montant de cette charge dépend du type de marchandise entreposée.

5. Les coûts de stockage cachés

Il s'agit d'un ensemble de charges variées qui résultent généralement d’un manque d’efficacité ou d'événements imprévus surgissant au cours de la Supply Chain. Voici quelques exemples :

  • Des ruptures de stock : l’absence de produits entreposés peut vous faire perdre des ventes, baisser la renommée de votre marque et la fidélité de vos clients (bien que ces deux éléments soient plus difficiles à quantifier).
  • Des marchandises endommagées suite à une mauvaise manipulation : les frais entraînés dépendent de l’état de vos produits ; le coût de la perte d’un article est plus élevé que celui de sa réparation ou de sa réutilisation.
  • Des écarts de stock dus à des vols de marchandises ou à des erreurs de gestion ; il est donc indispensable que vous adoptiez un contrôle des stocks rigoureux et continu.
  • La présence de produits obsolètes stockés et qui ne pourront plus être vendus.

Quels sont les facteurs ayant un impact sur les coûts de stockage ?

Afin de déterminer vos coûts de stockage, il est nécessaire que vous preniez en compte, entre autres, les variables suivantes :

1. Le nombre de produits et d’unités entreposés pour chaque référence

L’organisation de votre entrepôt varie :

  • Si vous stockez plusieurs unités d’une seule et même référence ; dans ce cas vous pourrez utiliser la méthode de stockage par accumulation pour maximiser votre espace.
  • Si vous entreposez une large gamme de références différentes et que vous avez besoin d'accéder à chacune d’elles.

Notez que la tendance est à l’essor exacerbé du SKU, ou « SKU proliferation » en anglais, c’est-à-dire à la présence en entreprôt d'un large éventail de produits personnalisables.

Entreposer un grand nombre de références augmente les coûts de stockage et de gestion d’une entreprise.
Entreposer un grand nombre de références augmente les coûts de stockage et de gestion d’une entreprise.

2. Les dimensions des marchandises stockées

Votre besoin en espace de stockage varie selon le type de charges que vous manipulez : des palettes, des marchandises volumineuses ou des plus petites pièces. De plus, vos engins de manutention doivent également s’adapter au transport de vos produits. Afin d’optimiser vos opérations, nous vous recommandons d’uniformiser vos unités de charge le plus possible.

3. La saisonnalité et le type de demande

La concentration de la demande à certains moments de l'année peut compliquer l’activité de n’importe quel entrepôt. Si vous souhaitez améliorer votre gestion des stocks et organiser vos flux de matière efficacement, vous devrez analyser en détail les fluctuations de stock de votre entreprise.

De même, votre segment de clients détermine la taille et la composition des commandes ainsi que l’organisation de votre processus de préparation. Exemple : si vous travaillez avec beaucoup de petites pièces, vos opérateurs devront effectuer plus d'opérations et de déplacements.

4. Le picking et la préparation de commandes

La méthode de préparation de commandes détermine la conception de l’entrepôt, les engins nécessaires à l’extraction et au déplacement des charges ainsi que le type de rayonnage à installer. C’est pourquoi, nous vous conseillons d’évaluer :

  • L’augmentation de votre capacité de stockage vertical : cette mesure couramment adoptée dans notre secteur, et ce même si le picking des charges en hauteur est plus coûteux (l’élévation implique une augmentation du temps de travail).
  • L’utilisation de systèmes d’assistance à la préparation de commandes : si vous possédez des machines d'emballage (filmeuses ou palettiseurs) ou des dispositifs de voice picking ou light picking, vous augmenterez la productivité globale de ce procédé.

5. L’emplacement de l’entrepôt

La localisation de votre entrepôt a bien entendu un effet sur vos coûts logistiques. Une forte activité dans zones géographiques comme les grandes villes peut accroître le prix de l’immobilier.

Minimiser les coûts logistiques, un défi d’actualité

La réduction des coûts logistiques est une tâche complexe qui doit être menée à bien d’un point de vue global. En effet, certains coûts de la Supply Chain peuvent vous paraître plus faibles alors que d’autres augmentent. Exemple : pour le service achats il peut être plus rentable d’acheter des gros volumes de marchandises afin d'obtenir de meilleurs prix alors que cela entraînera une hausse des coûts de stockage et de maintenance.

Les coûts logistiques jouent un rôle important dans l’optimisation de la Supply Chain. C'est pourquoi, afin d'augmenter vos performances globales il est primordial que vous connaissiez les composant externes et internes qui font varier vos charges.