La logistique urbaine englobe tous les déplacements liés à l'approvisionnement en marchandises dans les villes

L’ère de la logistique urbaine

08 juin 2021

La logistique urbaine n’est pas près de disparaître. L’exode rural progressif de la société depuis un siècle a consolidé le rôle des villes comme principaux centres de population. Une étude de la Banque Mondiale indique qu’aujourd’hui 55 % de la population mondiale (4,2 milliards d’habitants) vit en ville. Et la tendance est à la hausse : d’ici 2050, cela concernera 7 personnes sur 10.

Dans un contexte où 80 % du produit intérieur brut est généré dans les villes, la logistique urbaine occupe une place centrale : les entreprises se sont progressivement rapprochées des grandes villes pour livrer plus rapidement.

Dans cet article, nous analysons le développement de la logistique urbaine, ses principaux enjeux et comment l’appréhender efficacement.

L’omnicanalité a boosté la logistique urbaine, la plaçant comme un facteur clé pour la rentabilité de l’entreprise
L’omnicanalité a boosté la logistique urbaine, la plaçant comme un facteur clé pour la rentabilité de l’entreprise

Qu’est-ce que la logistique urbaine ?

La logistique urbaine comprend tous les déplacements liés à l’approvisionnement et à la livraison de biens en ville afin de garantir les activités commerciales et le développement économique de l’agglomération. Autrement dit, c’est l’ensemble des actions et des processus qui mènent au réapprovisionnement et à la vente de produits B2B et B2C dans les villes.

Avec l’émergence du e-commerce, les commerces ont cessé de monopoliser la distribution urbaine, qui s’adresse aux entreprises et aux particuliers. Maintenant, les clients achètent également leurs produits en ligne. L’omnicanalité a remodelé la logistique e-commerce : les consommateurs peuvent désormais recevoir leur commande à domicile en moins de 24 heures, la récupérer dans une boîte à colis intelligente ou en magasin, etc.

De cette réalité découle le concept du dernier kilomètre, c’est-à-dire la gestion de la dernière étape de livraison au client, qui implique généralement une livraison en zone urbaine. Cette étape est considérée comme la plus coûteuse et la moins efficace de toute la chaîne d’approvisionnement, en raison des coûts associés au transport personnalisé.

Dans ce contexte, les prestataires logistiques devraient privilégier l’efficacité et la durabilité pour satisfaire des consommateurs habitués à recevoir rapidement leurs produits, sans erreurs ni frais de retour. Une étude du cabinet de conseil Deloitte indique que plus de 70 % des utilisateurs interrogés renouvellent leurs achats si la livraison s’est bien déroulée.

Défis de la logistique urbaine

La planification de la logistique urbaine doit privilégier l’habitabilité et la durabilité en ville. Qu’est-ce que cela signifie ? Que les villes doivent faciliter l’approvisionnement de marchandises tout en préservant le bien-être de leurs habitants.

La papeterie SurDiscount a digitalisé ses processus avec comme objectif la réduction des erreurs lors de l’expédition
La papeterie SurDiscount a digitalisé ses processus avec comme objectif la réduction des erreurs lors de l’expédition

Pour cette raison, les prestataires logistiques et les entreprises qui livrent directement en ville doivent faire face à un ensemble de contraintes pour réussir le défi du dernier kilomètre :

  • Restriction de mobilité : l’augmentation de la circulation en ville et les restrictions progressives des gros camions ont rendu l’accès aux centres urbains de plus en plus difficile. Cela affecte particulièrement les supermarchés et les commerces de grande taille, obligés d’installer des hubs logistiques ou des centres de micro-fulfillment en ville afin de maintenir l’approvisionnement de leurs établissements.
  • Nouvelles exigences des clients : le commerce omnicanal a donné plus de pouvoir au client final, qui exige à l’heure actuelle une livraison ultra-rapide et au lieu de son choix (dans une boîte à colis intelligente, sur son lieu de travail ou à la maison). Par ailleurs, presque toutes les entreprises, en particulier dans le e-commerce B2C, offrent un retour gratuit en cas d’erreur dans la commande ou d’insatisfaction du client. Les entrepôts doivent alors minimiser le coût de préparation des commandes pour assurer la gestion des retours.
  • Multiplication des unités de charge : avec l’essor du e-commerce, la palette n’est plus l’unité de charge par défaut dans un entrepôt. Aujourd’hui, les centres logistiques doivent gérer plusieurs unités de charge, et donc aménager différentes zones de travail en installant des systèmes de stockage adaptés aux bacs, plateaux, palettes, etc.
  • Durabilité environnementale : la logistique urbaine doit garantir des expéditions rapides, mais aussi durables. Dans un contexte où de plus en plus de personnes se soucient de l’environnement, la logistique urbaine doit non seulement être efficace, mais aussi verte. Comment ? Par exemple, en intégrant progressivement des moyens de transport électrique, hybride ou fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL).

Pour surmonter ces difficultés, les entreprises ont choisi de rapprocher leur entrepôt des centres urbains : elles s’installent à proximité des métropoles, sur les grands axes de communication. Le but étant de réduire les frais d’expédition tout en étant en mesure de gérer les complexités de la logistique urbaine, comme la logistique inverse. Cependant, l’exode vers les villes entraîne une explosion de l'immobilier logistique en zone urbaine.

Comment parvenir à une logistique urbaine efficace et durable ?

Le dernier kilomètre représente plus de 50 % des frais d’expédition. Ce chiffre augmente en B2C, lorsque le client passe de nombreuses commandes de petites quantités, ce qui rend difficile le transport de marchandises.

En effet, le dernier kilomètre logistique comprend non seulement le prix du transport (carburant, véhicule et transporteur) mais aussi le coût de stockage, le travail des opérateurs qui ont préparé et consolidé la commande ainsi que l’installation de logiciels qui garantissent une expédition sans erreurs (tels que Gestion et Préparation des Expéditions Multi-transporteurs).

La stratégie logistique urbaine doit prendre en compte les actions qui se déroulent à l’intérieur et à l’extérieur de l’entrepôt pour un dernier kilomètre logistique durable et efficace. Voici quelques-unes des principales tendances :

  • Rapprocher la logistique des principaux axes de communication : les entreprises choisissent d’installer leurs centres logistiques et de distribution à proximité des grandes villes pour des livraisons rapides et efficaces. Certaines entreprises disposent de centres de gestion de logistique inverse afin d’assurer le retour dans les plus brefs délais.
  • Création de centres de consolidation et de collaboration (CCC) : ces types de centres logistiques optimisent la livraison des produits dans les grandes villes. Les centres de consolidation et de collaboration regroupent les marchandises d’un ou de plusieurs fournisseurs pour les redistribuer en fonction de l’itinéraire du transporteur, du client final, etc.
  • Coordination avec les principaux prestataires logistiques : le dernier kilomètre dépend non seulement de ce qui a lieu dans l’entrepôt, mais aussi du prestataire logistique spécialisé dans les livraisons urbaines. Des logiciels tels que le logiciel Gestion et Préparation des Expéditions Multi-transporteurs de Mecalux assurent la synchronisation entre le logiciel de gestion d’entrepôt du client et celui du prestataire.
  • Digitalisation de la logistique d’entrepôt : dans un contexte où les entrepôts urbains sont de plus en plus petits et où les livraisons doivent être plus rapides, les entreprises ont intérêt à réduire les stocks disponibles, tout en recherchant plus d’efficacité dans des opérations comme le dropshipping ou le cross-docking. L’utilisation d’un WMS tel que Easy WMS facilite ces opérations et adapte l’entreprise à l’omnicanalité.
Préparation et gestion des expéditions multi-transporteurs est une application qui coordonne les expéditions avec les principales agences de transport
Préparation et gestion des expéditions multi-transporteurs est une application qui coordonne les expéditions avec les principales agences de transport

Exemples de gestion logistique urbaine depuis l’entrepôt

Le coût élevé du dernier kilomètre logistique oblige les entreprises à réduire au maximum le risque d’erreurs à toutes les étapes, en particulier lors de la livraison au client. C’est le cas, par exemple, de Rent a Book, un e-commerce belge qui a fait confiance à Mecalux pour digitaliser le processus de livraison au client final : « Depuis que nous avons le WMS de Mecalux, nous avons moins de retours que les autres années », constate Grégory Bastieans, chef de projet de l’entreprise.

Rent a Book propose à ses clients un service de livraison à domicile personnalisé, où le consommateur choisit les conditions de livraison (au point de retrait ou à la maison, à quelle heure précise, etc.). Rent a Book envoie également un e-mail au client lorsque le produit est au point de retrait. Si le client ne l’a pas récupéré dans les 48 heures, il recevra un e-mail de rappel.

Toujours dans le but d’optimiser sa logistique urbaine, l’e-commerce français Espace des Marques a installé le module Préparation et gestion des expéditions multi-transporteurs de Mecalux. Il synchronise le WMS avec le logiciel des différentes agences de transport, ce qui a permis à Espace des Marques d’accélérer l’envoi de ses commandes, de prioriser les expéditions les plus urgentes et d’éviter les erreurs. « Les transporteurs de Colissimo récupèrent les commandes deux fois par jour : à 7h30 et 15h30. Celles passées l’après-midi et la nuit sont les premières à être livrées le matin. Nous donnons également la priorité aux commandes qui nous parviennent des clients Amazon et des membres Premium de notre site Web, avec des livraisons par Chronopost en 24 heures », explique Vincent Beaufreton, responsable du développement de l’entreprise.

Vers une logistique urbaine rentable

Le dernier kilomètre est l’un des principaux défis logistiques, notamment suite à l’essor du e-commerce avec la pandémie du coronavirus. Aujourd’hui, les clients (principalement dans le secteur B2C) veulent être livrés à n’importe quel endroit choisi, sous 24 heures, et des retours sans frais.

Cela pose un défi majeur aux entreprises de e-commerce, qui doivent s’efforcer de minimiser les coûts de la logistique inverse.

Mecalux a accompagné des centaines de clients dans leur passage à l’omnicanalité, avec des solutions intralogistiques telles que Gestion et préparation des expéditions multi-transporteurs, WMS pour e-commerce ou Intégration Marketplace & & Plateformes E-commercen. Nous disposons également d’une large gamme de systèmes de stockage classiques et automatiques afin d’optimiser les opérations dans votre entrepôt. Contactez-nous, un expert trouvera la solution adaptée à vos besoins.