Nous utilisons des cookies internes et tiers pour vous offrir des contenus adaptés à vos centres intérêts. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous confirmez avoir été informé, et acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations nous vous invitons à consulter notre Politique de Cookies . Accepter

Pour déterminer le point de commande il faut tenir compte de la capacité de stockage disponible

Point de commande : quel est son impact sur la gestion d’entrepôt ?

02 octobre 2019

Le point de commande, « reorder point » en anglais, se réfère au moment où l'entreprise doit passer une nouvelle commande à ses fournisseurs pour éviter la rupture de stock.

Afin de gérer efficacement les approvisionnements de votre entrepôt, vous devrez vous poser deux questions : quand passer vos commandes ? Quelles quantités acheter pour chaque produit ?

Les réponses varient en fonction de la méthode de gestion des stocks utilisée. Dans notre article, nous développerons la notion du point de commande.

Les méthodes de gestion des stocks déterministes et stochastiques

La nature de la demande et sa variabilité est l'un des principaux facteurs qui conditionnent le calcul à réaliser lors du stock management d’une entreprise. Il existe deux catégories principales de méthodes :

- Les méthodes de gestion des stocks déterministes :

Ces méthodologies partent du principe que nous connaissons la demande, que son taux de consommation est constant et donc prévisible (et ne tient pas compte des imprévus pouvant modifier sa trajectoire). Cette situation peut être statique (stable dans le temps), ou dynamique (avec des variations saisonnières).

La formule de Wilson appartient à cette section puisqu’il s’agit de l'une des premières méthodes de gestion des stocks créées et qu’elle implique une demande et des prix constants au cours de l'année, indépendamment du volume. Ce modèle est entièrement déterministe.

Ces méthodes de gestion des stocks sont plus faciles à mettre en place, mais elles tiennent moins compte de la complexité de la demande réelle.

- Les méthodes de gestion des stocks stochastiques :

D’après ces modèles, il n'existe pas de valeur exacte ou constante qui définisse la demande. Le calcul des prévisions de la demande peut être effectué à partir de fonctions de probabilité qui varient au cours du temps.

Ces prévisions se rapprochent plus de la réalité que celles citées précédemment mais sont plus compliquées à calculer. C’est pourquoi, les entreprises ont souvent recours à des logiciels de pointe, spécialistes des techniques avancées de prévision des ventes pour les calculer.

De même, les fonctions de probabilité se basant sur la variation des ventes peuvent être constantes ou subir des fluctuations saisonnières.

Ces techniques de gestion des stocks déterministes et stochastiques, ont un impact direct sur le calcul du point de commande.

Le calcul du point de commande pour la gestions des stocks et des approvisionnements

Le point de commande vise à trouver le juste équilibre entre le coût d'investissement des marchandises et le risque de rupture de stock. Il peut être programmé de manière périodique (un jour précis de la semaine, par exemple), ou faire l'objet d'un examen continu.

Les responsables d’entrepôt optent généralement pour cette deuxième option. En effet, cette dernière est plus souple et tient compte de l'hétérogénéité des produits stockés et de la variabilité de la demande.

Pour calculer le point de commande, vous devez prendre en compte les facteurs suivants :

  • Vos niveaux de stocks de sécurité : ils doivent être fixés correctement pour éviter les ruptures de stocks. Cet élément est étroitement lié au niveau de service offert par l’entreprise.
  • Les Lead times de vos fournisseurs : il s’agit du temps dont a besoin votre fournisseur pour gérer une commande et vous envoyer les marchandises. Il peut également faire référence au temps nécessaire pour produire la marchandise. Si vous réalisez des commandes auprès de plusieurs fournisseurs à la fois, vous devrez tenir compte des Lead times de chacun, et sans doute définir des points de commande différents.
  • La consommation prévue pour chaque produit en utilisant une unité de temps adaptée (calculée habituellement en jours). Comme nous l'avons vu un peu plus haut, ces prévisions peuvent être basées sur des méthodes de gestion des stocks déterministes ou stochastiques mais, dans les deux cas, la consommation est un élément crucial du calcul du point de commande.

La formule du point de commande est :

Point de commande = Stock de sécurité + (Consommation moyenne X Lead time)

Exemple du calcul du point de commande :

La demande quotidienne (du lundi au vendredi) de l’entreprise X est de 500 unités, et le Lead time de son fournisseur s’élève à 5 jours. Le stock de sécurité de cette référence est fixé à 100 pièces. Dans ce cas, le calcul du point de commande serait :

Point de commande = 100 + (500 X 5) = 2 600 unités

Cela signifie que l’entrepôt devra passer une commande à son fournisseur lorsque son stock diminuera et atteindra les 2 600 unités. De cette façon, l’entreprise continuera de répondre à la demande pendant que le fournisseur se prépare à expédier les nouvelles marchandises.

Graphique simplifié du point de commande

Ce graphique montre le rôle joué par le point de commande dans la gestion des stocks.
Ce graphique montre le rôle joué par le point de commande dans la gestion des stocks.

Les points de commande d’un entrepôt : comment s’assurer qu'ils soient exacts ?

Les points de commande déclenchent la politique de gestion des stocks et de réapprovisionnements d’une entreprise. La coordination entre les stocks disponibles dans l'entrepôt, la commande et la réception des marchandises doit être fluide afin de ne pas engendrer des déséquilibres pouvant compromettre la capacité de stockage de la société ainsi que l'investissement destiné au stock.

Comment l'entrepôt contribue-t-il à la précision du calcul du point de commande ? Suiviez ces stratégies pour une meilleure gestion des approvisionnements de stocks :

- Conservez des données de stocks fiables

Chaque entrepôt tient un registre informatisé de ses données de stocks et de marchandises. L'ERP est généralement l’outil informatique qui détient toutes ces informations, traitées à partir du reste des services opérationnels et logistiques de l'entreprise.

L'entrepôt doit alors s'assurer que les données affichées soient exactes et mises à jour afin d'éviter que le point de commande ne soit calculé sur la base d'informations erronées, conduisant ainsi à d’importants écarts.

L’un des principaux avantages du logiciel WMS en entrepôt est qu’il assure un contrôle des stocks continu : tous les mouvements sont enregistrés en temps réel. Il est ainsi plus facile pour les responsables de la logistique et des achats de savoir quels stocks sont disponibles pour calculer leurs points de commande.

De plus, si vous avez besoin d'effectuer des comptages ou des inventaires périodiques, sachez que le logiciel de gestion d’entrepôt Easy WMS vous assiste tout au long du processus, maximise sa durée et sa précision.

Les solutions de stockage automatisé transmettent chaque donnée et mouvement au WMS, des informations fondamentales pour déterminer les points de commande.
Les solutions de stockage automatisé transmettent chaque donnée et mouvement au WMS, des informations fondamentales pour déterminer les points de commande.

- Surveillez les Lead times de vos grossistes et de votre entrepôt

Lorsque vous atteignez le point de commande et que vous passez une nouvelle commande, il est généralement nécessaire de prendre en compte les marchandises que votre grossiste vous a envoyées et qui sont en cours de livraison, tout en continuant à consommer celles présentes dans votre entrepôt. Le point de commande est une donnée unique et propre à chaque code SKU.

Cependant, le calcul peut s’avérer plus compliqué à réaliser si l'entreprise applique une politique multi-fournisseurs (multisourcing), c'est-à-dire que pour se réapprovisionner en stock d’une même référence, elle passe ses commandes auprès de plusieurs fournisseurs. Cette dernière vise à optimiser l'achat de nouvelles marchandises, et les fournisseurs travaillent généralement avec des Lead times et des prix différents en fonction de leur emplacement.

Dans de tels cas, le calcul du point de commande doit être approfondi et adapté à la demande ; il peut par exemple être nécessaire de fixer plusieurs reorder points :

  • Un premier point de commande sera envoyé au fournisseur avec un délai de livraison plus long, mais qui offre des tarifs plus compétitifs (les entreprises choisissent généralement leurs fournisseurs en fonction de leurs politiques tarifaires).
  • Un deuxième point de commande sera envoyé au fournisseur avec un Lead time plus court, qui peut être une entreprise locale. Ce reorder point est par exemple utilisé lorsque le risque de rupture de stock est le plus élevé.

De plus, lors du paramétrage de ces points de commande il est indispensable de tenir compte des temps opérationnels requis par l’entrepôt lors de la réception et du réapprovisionnement en nouvelles marchandises.

Notez que lorsque les délais sont très courts, le logiciel de gestion d'entrepôt joue un rôle crucial et permet aux sociétés de répondre à la demande efficacement ; en effet, ce dernier :

  • Aide à hiérarchiser les tâches en fonction de paramètres logistiques tels que les itinéraires de transport ou les délais de livraison.
  • Facilite l'organisation de la réception des marchandises, le contrôle qualité et le réapprovisionnement des stocks.
  • Permet d’exécuter des stratégies de cross-docking ou de réapprovisionnement direct lors du picking.

La flexibilité et la rapidité : les clés d’une gestion d’entrepôt optimale

Le point de commande déclenche le réapprovisionnement du centre. L’approvisionnement en marchandises nécessite de gérer les temps et les quantités efficacement pour éviter le surstockage et ne pas saturer l’entrepôt.

Afin de répondre à la demande en toute sécurité, les logiciels de gestion d'entrepôt assurent la flexibilité des méthodes de travail et la rapidité d’exécution.

Grâce au logiciel Supply Chain Analytics par exemple, le responsable d’entrepôt peut visualiser l'état de chacune de ses opérations, et avoir accès aux données liées ses points de commande : le panel clients (pourcentage de références par stock, pourcentage de commandes en attente, livraisons effectuées dans les temps, temps de cycle), ou la capacité de l'entrepôt (utilisation des emplacements, volume occupé par types d'emplacements, emplacements utilisés par types de produits , etc.).

Si vous souhaitez en savoir plus sur les avantages que pourrait apporter le logiciel de gestion d'entrepôt à votre installation, contactez-nous et nous vous ferons une démonstration détaillée des fonctionnalités d’Easy WMS de Mecalux.