Le secteur logistique doit relever le défi de la gestion, du stockage et de la distribution du vaccin contre le COVID-19

La logistique face au coronavirus : températures basses et demande variable

04 février 2021

Le sujet de la logistique a été sur toutes les lèvres pendant la pandémie du coronavirus. L’augmentation soudaine de la demande de produits d’hygiène et de première nécessité, tels que la nourriture, les gels hydroalcooliques, les masques et le papier toilette, a été un défi à relever pour le secteur.

Par ailleurs, l’augmentation des ventes en ligne a également obligé les entreprises à restructurer leurs entrepôts afin de bien gérer la logistique du e-commerce. Tout cela en veillant à la santé et à la sécurité des opérateurs travaillant tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Dans ce contexte, certaines chaînes d’approvisionnement ont été dépassées par la forte demande de produits ce qui a engendré des difficultés pour tenir le rythme des expéditions d’une partie des commandes reçues. Face à cette situation, certaines entreprises e-commerce ont recruté des dizaines, des centaines, voire des milliers de travailleurs pour faire face à cette augmentation soudaine.

Comme si cela ne suffisait pas, la logistique est maintenant confrontée à un défi majeur : la distribution du vaccin contre le coronavirus. Comment gérer leur logistique pour ceux qui nécessitent des températures allant jusqu’à -80°C ? Dans cet article, nous analysons l’impact du COVID-19 sur la logistique et la manière dont les entreprises peuvent s’adapter à ce nouveau scénario.

La logistique pendant la pandémie

Quels sont les problèmes logistiques rencontrés lors de la pandémie de SRAS-CoV-2 ? On peut citer parmi les principaux enjeux :

  • Perturbation de la chaîne d’approvisionnement. La chaîne d’approvisionnement des entreprises proposant des produits de première nécessité ou essentiels à la vie quotidienne a dû continuer à fonctionner malgré les restrictions de mobilité auxquelles sont confrontés de nombreux pays. Cependant, beaucoup d’autres entreprises ont été contraintes d’arrêter leur activité, ce qui a empêché certains fournisseurs d’approvisionner les matières premières nécessaires au processus de production. Quelle a été la solution à ces interruptions de la chaîne de production ? Chercher de nouveaux approvisionneurs, locaux ou étrangers, pour fournir la matière première nécessaire. Tout cela a entraîné des modifications de prix, des retards de livraison, etc.
  • Manque de réactivité. La crise engendrée par la pandémie a provoqué un changement dans les habitudes de consommation, augmentant ostensiblement l’utilisation du e-commerce. Les supermarchés en ligne sont ceux qui ont le plus pâti de ce changement, puisque selon le rapport Digital 2020 produit par l’agence We Are Social, le trafic web de ces entreprises a augmenté de 251%, un chiffre incroyable. Quel impact tout cela a-t-il eu sur le plan logistique ? De nombreuses entreprises n’avaient pas planifié logistiquement ce pic de demande et il leur a été impossible d’offrir un service rapide et efficace.
  • Changements au sein du personnel. Les entreprises ont été obligées de procéder à des changements concernant le personnel afin de maintenir les protocoles de sécurité et de s’adapter aux différents rythmes d’activité. Face à cette situation, les entreprises ont dû optimiser leurs ressources pour pouvoir poursuivre leur activité malgré des conditions difficiles. Miser sur l’automatisation logistique, au niveau des opérations et aussi de la gestion, par le biais d’un logiciel de gestion d’entrepôt, est devenue une solution efficace face aux restrictions sanitaires.

En quelques mois seulement, les chaînes logistiques de nombreuses entreprises ont dû faire face à des contraintes, dévoilant ses limites. Certaines entreprises ont géré une nouvelle demande, comme Miguelez, qui dispose du logiciel de gestion d’entrepôt de Mecalux et qui, pendant cette période, a fourni en urgence du matériel électrique aux centres de santé. Malheureusement, d’autres entreprises ont subi de graves pertes financières, en particulier celles qui n’ont pas su ou pu s’adapter au modèle économique du e-commerce et à l’omnicanalité ou bien qui n’ont pas pu fonctionner correctement avec les restrictions imposées.

Le nombre de commandes en ligne a considérablement augmenté pendant la pandémie du coronavirus
Le nombre de commandes en ligne a considérablement augmenté pendant la pandémie du coronavirus

La logistique des vaccins : gestion du froid

Si la logistique pharmaceutique est complexe en raison de la nature des marchandises qu’elle traite, le défi et la responsabilité qu’elle doit assumer avec le vaccin contre le coronavirus sont primordiaux. Pourquoi ? En raison du volume de transport nécessaire pour couvrir le monde entier et, surtout, en raison de la difficulté de maintenir la chaîne du froid afin que le vaccin ne perde pas en efficacité.

Les vaccins développés par le fabricant de médicaments américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech utilisent la technologie de l’ARN messager (ARNm), qui est très efficace mais aussi susceptible de se dégrader rapidement. C’est pourquoi le vaccin Pfizer doit être stocké et distribué à température extrêmement basse (-80 °C). Moderna, en revanche, garantit que son vaccin peut être conservé jusqu’à six mois à -20 °C. Pour avoir une idée de ce que cela signifie, la grande majorité des vaccins sont généralement conservés entre -2 et -8°C. Toutefois, la distribution du vaccin mis au point par l’Université d’Oxford et AstraZeneca, pouvant être conservé à des températures comprises entre 2 et 8 degrés, est beaucoup plus simple.

.

En ce qui concerne le stockage, il est important de tenir compte des principes suivants afin de protéger la chaîne du froid dans l’entrepôt :

  • Optimiser l’espace. Maximiser la capacité de stockage pour obtenir une plus grande efficacité énergétique et être plus rentable. Dans ce sens, les systèmes de stockage compact se distinguent, comme le système Pallet Shuttle, les rayonnages Movirack ou les rayonnages drive-in, entre autres.
  • Automatiser les opérations. Disposer d’éléments robotisés tels que les convoyeurs ou les transstockeurs permettent de limiter la présence des opérateurs à l’intérieur des chambres froides et de prévenir les risques professionnels. Automatiser le picking contribue également à préserver la chaîne du froid. Parallèlement, l’automatisation augmente la performance des opérations dans les chambres froides.
  • Garantir la traçabilité du produit. Il est essentiel de disposer d’une traçabilité totale et d’un inventaire permanent afin de garantir que les produits sont expédiés dans leur état de conservation optimal. À cette fin, l’utilisation d’un logiciel de gestion d’entrepôt tel que Easy WMS de Mecalux est indispensable.
  • Utiliser un SAS (Security Airlock System). Il s’agit d’une préchambre qui minimise le risque de perte de froid à l’intérieur de l’entrepôt. Il se compose de deux portes qui ne sont jamais ouvertes en même temps, évitant les changements soudains de pression et de température.

Qu’en est-il du transport ? DHL estime à environ 10 milliards le nombre de doses des divers vaccins contre le coronavirus à distribuer au niveau mondial. Selon la même source, le transport du vaccin pourrait impliquer 15 000 vols et 15 millions de caisses frigorifiques. Les principaux prestataires logistiques travaillent depuis des mois et prévoient une augmentation de la demande de distribution de vaccins. En conséquence, ils ont d’ores et déjà équipés des camions de systèmes de réfrigération et des conteneurs spéciaux pour le transport, qu’il soit routier ou aérien, avec un contrôle de la température pour une manipulation sûre des vaccins.

L’utilisation de systèmes de stockage compact conserve la chaîne du froid dans l’entrepôt
L’utilisation de systèmes de stockage compact conserve la chaîne du froid dans l’entrepôt

Comment sera la logistique après la pandémie ?

Où en sera la logistique une fois la pandémie terminée ? Tous ces changements logistiques seront-ils maintenus ou reviendrons-nous aux habitudes de consommation qui existaient jusqu’alors ? Notre analyse :

  • Logistique omnicanale. Le fait que les utilisateurs achètent plus souvent sur internet est une réalité datant d’avant la pandémie. Qu’est-ce qui a changé ? Les entreprises sont maintenant mieux préparées sur le plan logistique pour traiter un gros volume de commandes en ligne. Cette croissance du e-commerce a obligé les entreprises à revoir la conception de leurs chaînes d’approvisionnement et ainsi s’adapter à la logistique omnicanale. Par exemple, le e-commerce français Espace des Marques avait déjà entamé un processus de modernisation avec Mecalux lorsqu’elle a été surprise par la pandémie. Cela leur a permis non seulement de réagir de manière adéquate à ce scénario inédit, mais aussi de continuer à développer leur stratégie omnicanale en plein COVID-19 en installant à distance Easy WMS dans leur deuxième entrepôt (disposant déjà du logiciel dans un premier entrepôt).
  • Logistique digitale et automatisée. La transformation digitale est l’un des principaux facteurs permettant aux entreprises d’accroître leur compétitivité. La logistique, tenant compte de cela, met en œuvre l’automatisation, tant au niveau des systèmes de stockage que de la gestion, avec l’objectif d’améliorer le rendement tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Le manque de personnel et l’application de protocoles de sécurité avec la pandémie n’ont fait que confirmer cet engagement en faveur de la robotisation.
  • Logistique inverse. Dans la logistique e-commerce, la gratuité des retours s’est imposée comme une norme, ce qui peut entraîner de sérieux dépassements de coûts pour les entreprises. C’est pourquoi les entreprises qui travaillent en ligne s’appuient sur des solutions garantissant un picking sans erreurs et qui réduisent ainsi l’impact de la logistique inverse. C’est le cas de La Ruche Logistique, un opérateur logistique qui a installé Easy WMS pour réduire les erreurs dans la préparation des commandes pour les entreprises e-commerce. Le directeur de l’entreprise, Thomas Largeron, explique : "avant l’installation d’Easy WMS, il y avait des erreurs dans deux ou trois commandes par jour en moyenne. Maintenant, c’est vraiment exceptionnel (une toutes les deux semaines maximum)".
  • Logistique du dernier kilomètre. La logistique du dernier kilomètre est plus compliquée car les délais de livraison se raccourcissent et les problèmes de livraison augmentent, en particulier dans les grandes villes.
  • Traçabilité et gestion des stocks. Le maintien d’un niveau de stock optimal a été décisif pendant la pandémie afin de garantir un service fiable. Par ailleurs, fournir au client une traçabilité totale de son produit tout au long de la chaîne d’approvisionnement sera une caractéristique indispensable dans un monde de plus en plus interconnecté. Daniel Vizcarra, directeur de la société e-commerce Global Freaks, reconnaît que "grâce à la traçabilité offerte par Easy WMS et malgré les difficultés causées par la pandémie, nous avons battu des records de ventes. Nous pouvons désormais traiter trois fois plus de commandes qu’auparavant".

L’avenir économique est incertain et il sera crucial de disposer d’une logistique flexible et évolutive pour s’adapter aux tendances du marché en constante évolution.

La traçabilité totale des produits jusqu’au client sera indispensable dans la logistique post-pandémie du coronavirus
La traçabilité totale des produits jusqu’au client sera indispensable dans la logistique post-pandémie du coronavirus

La logistique : un secteur essentiel

Pendant la pandémie, la logistique a démontré l’importance qu’elle a dans notre vie quotidienne. Tout d’abord, avec l’approvisionnement ininterrompu de marchandises de produits de première nécessité, puis avec la gestion, le stockage et la distribution de millions de vaccins dans le monde entier. C’est un défi sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

Si vous pensez que votre entrepôt doit s’adapter aux changements dans les habitudes de consommation dus à la pandémie ou bien que votre chaîne d’approvisionnement pourrait être plus efficace, contactez Mecalux nous vous aiderons avec une solution logistique innovante et personnalisée.