Un entrepôt performant est une installation où toutes les opérations sont optimisées

25 conseils pour un entrepôt performant

10 février 2022

Un entrepôt performant est une installation dans laquelle les coûts de manutention des marchandises sont réduits, la productivité est augmentée et où la plus haute qualité de service est fournie au client.

Compte tenu de l’importance d’un entrepôt pour l’activité de toute entreprise, nous avons dressé une liste de conseils à suivre pour accroître l’efficacité de votre entrepôt et parvenir ainsi à une parfaite organisation des opérations et des ressources disponibles.

1. Optimiser l’agencement de l’entrepôt

Optimiser le layout, c’est-à-dire l’agencement d’un entrepôt est un moyen de maximiser l’espace et de faciliter les opérations réalisées dans l’installation logistique. Un entrepôt efficace est équipé de systèmes de stockage qui augmentent la productivité et qui permettent une exploitation optimale de la surface disponible. Les entrepôts peuvent être équipés de solutions manuelles (les opérateurs déposent et retirent les marchandises de leurs emplacements) ou de solutions automatisées (les engins de manutention gèrent les marchandises).

2. Installer une signalisation dans l’entrepôt

La signalisation de l’entrepôt est une mesure préventive visant à minimiser les risques pour les professionnels de la logistique. Dans les entrepôts performants, des couleurs, des pictogrammes, des panneaux lumineux et des signaux sonores sont utilisés afin d’aider les opérateurs à identifier les zones à accès restreint ou les zones où circulent des chariots élévateurs. La signalisation sert à assurer la sécurité des opérateurs et des marchandises, tout en gagnant en efficacité. Dans un entrepôt correctement signalisé, les mouvements et les actions des opérateurs sont bien définis pour éviter d’éventuels accidents et maximiser le taux de productivité de chaque opération.

3. Étiqueter les produits

La codification des marchandises est un processus clé pour atteindre l’efficacité dans un entrepôt. Les produits doivent être correctement étiquetés avec des codes-barres, des codes QR ou des étiquettes RFID pour simplifier leur identification et leur emplacement. La codification des produits permet à l’entreprise d’accéder rapidement aux informations concernant chaque article, par exemple sa référence, sa date d’arrivée à l’entrepôt, sa date d’emballage, sa composition ou sa dangerosité. En codifiant correctement la marchandise, il possible d’assurer une traçabilité totale des produits et donc de rationaliser les opérations dans l’entrepôt.

4. Classer les stocks en fonction de leur taux de rotation (méthode ABC)

Une bonne organisation des marchandises a un effet positif sur les différentes opérations qui se déroulent dans l’entrepôt. La classification des marchandises selon la méthode ABC permet d’organiser les produits en fonction de leur importance pour l’entreprise, de leur valeur et de leur rotation. C’est une organisation des marchandises selon la règle des 80/20, c’est à dire que 20 % des articles représentent 80 % des flux de marchandises. Selon la méthode ABC, par exemple, les produits les plus vendus sont généralement placés à proximité des quais de chargement pour accélérer leur entrée et leur sortie.

5. Définir les critères de préparation des commandes

La performance de l’entrepôt exige la mise en œuvre d’une méthode qui permet la préparation du plus grand nombre de commandes possible. Cela dépendra du nombre de commandes quotidiennes, des dimensions et des caractéristiques des articles ainsi que de la taille de l’entrepôt. Quelles sont les méthodes les plus courantes de préparation de commandes ? L’une d’elles est la méthode dite de « l’homme vers le produit », ce qui signifie que les opérateurs se déplacent dans l’entrepôt jusqu’aux emplacements pour récupérer les produits qui composent chaque commande. L’autre est celle du « produit vers l’homme » (également appelée goods-to-person), cette méthode élimine les déplacements des opérateurs et, par conséquent, augmente les performances.

Méthode « du produit vers l’homme » dans un entrepôt automatisé efficace
Méthode « du produit vers l’homme » dans un entrepôt automatisé efficace

6. Mettre en place une stratégie de cross-docking quand c’est possible

Un entrepôt peut atteindre une plus grande efficacité en éliminant les opérations inutiles. L’un des moyens d’y parvenir est le cross-docking, une technique selon laquelle les marchandises arrivent à l’entrepôt et sont expédiées presque immédiatement. Ainsi, les produits sont stockés sur une durée très courte ou ne le sont pas du tout.

7. Numériser la gestion de l’entrepôt

La numérisation de l’entrepôt est la première étape vers l’efficacité logistique. Un outil essentiel est le logiciel de gestion d’entrepôt (par exemple, Easy WMS de Mecalux). Ce programme devient le cerveau de l’installation, coordonnant tous les processus et guidant les opérateurs dans chacune des tâches qui leurs sont assignées. La mise en œuvre de ce logiciel élimine les risques d’erreur dans les flux des marchandises, dans l’extraction et le stockage des produits, tout comme dans la préparation des commandes. Ce système accélère également les opérations, puisqu’il réduit les distances parcourues et automatise les décisions. De plus, il parvient à augmenter la capacité effective de l’entrepôt grâce à une gestion intelligente de l’espace.

8. Planifier l’inventaire

Le stock est le principal actif de toute entreprise, leur bonne gestion de stock est donc cruciale. Les ruptures de stock, dues à un manque de planification, entraînent des retards dans les livraisons. D’autre part, il peut y avoir un excès de stock dans l’entrepôt, ce qui augmente les coûts et le risque de détérioration des marchandises. Comment planifier l’inventaire dans un entrepôt efficace ? Avec l’aide de la technologie. Un logiciel de gestion d’entrepôt, par exemple, assure le suivi précis des produits et organise les tâches d’approvisionnement en fonction des besoins de l’entreprise et du nombre de commandes à préparer.

9. Contrôler les stocks en temps réel

Le contrôle des stocks en temps réel est essentiel pour les entreprises qui gèrent une vaste gamme de références ou qui disposent de plusieurs installations logistiques et points de vente. La mise en œuvre d’un logiciel de gestion des stocks, tel qu’un système de gestion d’entrepôt, facilite le contrôle permanent des stocks : chaque mouvement d’un produit (de la réception à l’expédition) est enregistré dans le logiciel grâce à l’utilisation de lecteurs code-barres. Le responsable logistique dispose ainsi d’une visibilité totale sur les stocks, pour une traçabilité complète de la marchandise et éviter les pertes de stock.

10. Réduire les déplacements dans l’entrepôt

Pour qu’un entrepôt soit performant, les déplacements des travailleurs et des marchandises doivent être réduits au minimum. Par exemple, l’installation peut être divisée en différentes zones de travail avec un nombre spécifique d’opérateurs dans chacune d’elles. De cette façon, chaque opérateur travaille dans la zone qui lui est attribuée sans avoir à parcourir tout l’entrepôt pour localiser les produits. Un logiciel de gestion conçoit les itinéraires de picking et le flux des marchandises les plus appropriés.

En suivant les instructions du logiciel de gestion, les opérateurs parcourent les distances les plus courtes possibles dans l’entrepôt pour préparer les commandes
En suivant les instructions du logiciel de gestion, les opérateurs parcourent les distances les plus courtes possibles dans l’entrepôt pour préparer les commandes

11. Simplifier les expéditions

L’expédition des marchandises est une étape fondamentale pour assurer un bon service logistique. Planifier les expéditions, trier les commandes et générer la documentation nécessaire en amont sont des tâches qui doivent être optimisées dans le but d’accroître l’efficacité de l’entrepôt. L’utilisation d’un logiciel spécifique pour cette phase (tel que le module Préparation et gestion des expéditions multi-transporteurs de Mecalux) permet un processus d’expédition rapide et efficace. Ce type de programme s’intègre aux logiciels des principales agences de transport afin de générer sans erreur les étiquettes pour les transporteurs et les bons de livraison pour chaque envoi.

12. Utiliser des dispositifs d’aide au picking

La préparation des commandes est l’une des opérations les plus exigeantes d’un entrepôt. Afin d’augmenter la productivité de cette opération, il existe des dispositifs d’aide au picking qui guident les opérateurs à tout moment, en plus de diminuer le risque d’erreurs. Comment fonctionnent-ils ? Les dispositifs pick-to-light ou voice-picking se connectent au logiciel de gestion et envoient des instructions aux opérateurs (par exemple, les articles et la quantité exacte à retirer de chaque emplacement). Ainsi, ils peuvent préparer un plus grand nombre de commandes dans les délais les plus courts.

13. Organiser les emplacements de stockage dans l’entrepôt

L’organisation des marchandises dans l’entrepôt est un processus complexe qui peut générer des surcoûts lorsqu’il est géré manuellement. Une gestion manuelle de la marchandise peut entraîner une diminution de la capacité effective et augmenter la complexité des itinéraires des opérateurs. Dans les entrepôts stockant un grand nombre de références, le logiciel de gestion organise efficacement les emplacements. Par exemple, Easy WMS de Mecalux dispose d’un logiciel pour le slotting qui analyse la demande et la rotation des produits dans le but d’attribuer automatiquement l’emplacement optimal à chaque référence.

14. Synchroniser le stock de l’entrepôt aux boutiques en ligne physiques

L’omnicanalité a complexifié la logistique, car elle a obligé les entreprises à synchroniser leur stock dans multiples points de vente (à la fois en ligne et dans les magasins physiques). Tout écart entre le stock de l’entrepôt et celui qui apparaît sur le site web ou la marketplace peut retarder la livraison d’une commande. Pour répondre aux enjeux de l’omnicanalité, les entreprises se tournent vers des solutions numériques. Par exemple, les logiciels Intégration Marketplace & Plateformes E-commerce et Store fulfillment de Mecalux synchronisent le stock de l’entrepôt avec les différents points de vente en ligne et les magasins physiques. De cette manière, l’approvisionnement des stocks entre l’entrepôt central et les différents magasins physiques est optimisé.

15. Augmenter la capacité de stockage de l’entrepôt

Pour gagner en efficacité, il est primordial d’exploiter au mieux la capacité de stockage. De nombreuses solutions sont possibles jour ajouter de l’espace de stockage sans avoir à augmenter sa surface au sol : dans le cas des entrepôts de picking, il est possible d’installer des mezzanines, qui multiplient les niveaux de l’installation, ou des rayonnages dynamiques (FIFO), qui augmentent la profondeur de stockage et rationalisent la préparation des commandes. Il existe également des solutions permettant d’augmenter la capacité de stockage dans les entrepôts équipés de rayonnages à palettes tels que les rayonnages à palettes mobiles, les rayonnages par accumulation drive-in et le système Pallet Shuttle.

Les rayonnages compacts exploitent l’espace disponible et maximise la capacité de stockage
Les rayonnages compacts exploitent l’espace disponible et maximise la capacité de stockage

16. Compacter les marchandises sans perdre en agilité

Dans la catégorie des systèmes de stockage compacts, le Pallet Shuttle est celui qui offre une plus grande souplesse dans la gestion des marchandises. C’est une solution qui optimise l’espace de stockage en compactant les palettes. Le système dispose d’une navette motorisée qui introduit et extrait les marchandises de leurs emplacements. Par conséquent, le Pallet Shuttle réduit le temps de chargement et de déchargement des palettes à l’intérieur des rayonnages.

17. Automatiser l’introduction et l’extraction des marchandises

Les systèmes de stockage automatisés réduisent l’espace de stockage nécessaire, tout en augmentant la vitesse de déplacement des marchandises. Des solutions comme les transstockeurs pour palettes ou les transstockeur pour bacs ou miniload garantissent des cycles combinés d’entrée et de sortie des marchandises qui accélèrent l’approvisionnement des postes de picking en produits. De même, ces solutions fonctionnent en continue, et offrent une performance maximale.

18. Automatiser le flux interne des marchandises

Dans les entrepôts où les mouvements de stock sont constants et répétitifs, les engins de manutention manuels peuvent être remplacés par des solutions automatisées qui accélèrent le flux interne des marchandises. En fonction de variables telles que le type d’unité de charge manutentionnée ou l’agencement de l’entrepôt, il existe de nombreuses solutions automatisées. On peut citer entre autres : les convoyeurs pour palettes ou les convoyeurs pour bacs, les systèmes monorails ou encore les véhicules autoguidés.

19. Automatiser la préparation des commandes

Pour accroître l’efficacité de la préparation des commandes, de plus en plus d’entreprises optent pour l’automatisation du picking. Les postes de picking suivant le critère du « produit vers l’homme » donnent des résultats très probants. En automatisant ces tâches, les opérateurs reçoivent les produits dont ils ont besoin sans avoir à se déplacer. Ils sont donc plus rapides et commettent moins d’erreurs.

20. Appliquer la stratégie de lean logistics

La méthodologie de lean logistics dans un entrepôt consiste à identifier et éliminer les tâches à faible valeur ajoutée. Ainsi, les responsables d’entrepôt augmentent le flux de marchandises et réduisent les coûts. Le lean logistics est une technique de gestion et d’organisation des opérations qui permet d’identifier les axes d’amélioration et d’éviter le gaspillage des ressources dans l’entrepôt, comme, les temps d’attente durant la préparation des commandes, les délais de réapprovisionnement des produits ou le sur-stockage dans une ou plusieurs zones de travail.

Le lean logistics vise à réduire les coûts logistiques en identifiant des axes d’amélioration
Le lean logistics vise à réduire les coûts logistiques en identifiant des axes d’amélioration

21. Utiliser des techniques de gamification

La gamification est une stratégie visant à motiver les opérateurs en appliquant des techniques de jeu à l’exécution d’opérations comme la préparation des commandes, la réception des marchandises ou le réapprovisionnement. Les stratégies de gamification favorisent la promotion et la fidélisation des talents dans les entreprises en récompensant la performance des collaborateurs.

22. Adopter les dernières technologies

Les nouveaux défis logistiques requièrent des opérations de stockage intelligentes. Des technologies comme la blockchain, les jumeaux numériques (digital twins) ou l’Internet des objets industriel favorisent le remplacement des opérations manuelles par des solutions automatisées. L’automatisation des processus logistiques est soutenue par de nouvelles technologies telles que la réalité augmentée ou le machine learning pour accroître la productivité et l’efficacité de toutes les tâches se déroulant à l’intérieur et à l’extérieur de l’entrepôt.

23. Identifier les principaux indicateurs de performance dans l’entrepôt

La performance d’un entrepôt est mesurée par des indicateurs (KPI) qui fournissent des informations sur la façon dont les opérations sont réalisées. En raison de la grande quantité d’informations générées quotidiennement dans un entrepôt, il est indispensable de définir un ensemble d’indicateurs de performance et de les analyser régulièrement. Pour collecter ces données, des logiciels existent comme Supply Chain Analytics de Mecalux, qui suit les opérations de l’entrepôt, fournissant au responsable logistique ou au supply chain planner des informations précises sur les performances réelles de l’installation.

24. Former les employés à la planification logistique

Avoir des employés qui connaissent parfaitement le fonctionnement de chaque opération dans l’entrepôt minimise le nombre d’erreurs dans l’installation et augmente la rapidité d’exécution des processus logistiques. La formation doit permettre aux employés de comprendre les tenants et aboutissants de la méthode de préparation des commandes, les critères de gestion des emplacements ou les tâches à valeur ajoutée, parmi de nombreux autres concepts.

25. Faire appel à un expert en solutions de stockage

Chaque entrepôt nécessite une solution logistique sur mesure. À ce titre, il est préférable de demander conseil à un expert en solutions de stockage qui analysera vos besoins logistiques afin de déterminer la meilleure façon d’accroître l’efficacité et la productivité des processus tels comme la gestion des emplacements, le flux des marchandises ou la préparation des commandes.

Chez Mecalux, nous proposons une large gamme de solutions intralogistiques, du logiciel de gestion d’entrepôt avec des fonctionnalités avancées adaptable à tous les secteurs, à tous les types de systèmes de transport et de stockage automatisés, tant pour les bacs que pour les marchandises palettisées.

Un entrepôt efficace avec Mecalux

L’entrepôt est une installation vitale pour l’activité logistique d’une entreprise. Lors du choix de l’équipement et de l’agencement de l’entrepôt, il ne faut pas perdre de vue que l’objectif est de répondre à des besoins spécifiques qui contribuent à améliorer la capacité et les opérations logistiques.

Les solutions mises en œuvre dans un entrepôt performant peuvent être des systèmes de stockage manuels ou automatisés. Chaque client ayant des besoins particuliers, les possibilités sont en principe infinies. Il est donc intéressant de demander conseil à un expert en stockage. Contactez-nous afin que nous puissions vous informer sur les différentes options qui s’offrent à vous pour concevoir un entrepôt ultramoderne.